Accueil Paris Petit Bain - Paris
Mardi 22 janvier 2019 : 12038 concerts, 25336 chroniques de concert, 5242 critiques d'album.

Petit Bain - Paris

7 Port de la Gare
Devant la Piscine
75013 Paris

Plus d'info :

Petit Bain : Dernières news

Les Lullies en concert à à Paris et en tournée en 2019 [Le 20/01/2019] Le groupe français de rock garage Les Lullies sera en concert à L'Olympic Café, à Paris, le 10 janvier 2019, à Petit Bain (Paris) le 15 mars et en tournée en 2019. Dates+billets ici :
En concert le 15/03/2019
Brendan Perry en concert à Petit Bain et en tournée [Le 09/01/2019] Juste avant sa tournée avec Dead Can Dance, Brendan Perry sera en concert solo à Petit Bain (Paris) le 6 février 2019 et en tournée française... Dates + billets ici :
En concert le 06/02/2019

Petit Bain - Paris : les prochains concerts

Lu.

28

Janv.

2019

Grave Digger
Grave Digger
19H00 De 0.00 à 27.50 €

Sa.

02

Fév.

2019

Zanias + Guest
19H 15.8 €

Sa.

16

Fév.

2019

How To Love #6 : Comme Nous Brûlons x Corp.
23H50 8€ en early bird, 10€ en prévente*, 14€ sur place

Petit Bain : les dernières chroniques concerts 7 avis

H.E.A.T / One desire

Critique écrite le 10 décembre 2018, par Gandalf

Le Petit Bain à Paris 4 décembre 2018

H.E.A.T / One desire en concert

C'est la troisième fois en un an qu'avec ma moitié on fait un déplacement pour voir H.E.A.T. Et pour qu'on y retourne en semaine, c'est que vraiment ça vaut le coup, croyez nous ! Pas que les jeunes suédois révolutionnent la musique ni même leur style glam/hard mélodique, du tout. Mais ils ont un sens inné de la compo pour les titres qui restent dans la tête tout en mettant une patate incroyable. Et surtout, en live le combo prend une tout autre dimension grâce à son chanteur-phénomène Erik Gronwall, une pile électrique sur pattes, un pur frontman doté d'une energie diabolique, qui attire à lui seul tous les regards et porte le groupe sur ses frêles épaules. L'an dernier à Paris ils avaient rempli le Nouveau Casino, cet été au Rockfest Barcelone ils avaient mis le feu comme pas possible à 1h du mat', et cette fois ci c'est la péniche du Petit Bain amarrée sur la Seine, qui va tanguer de bonheur ! Bon, c'etait loin d'etre la grande affluence malheureusement, les H.E.A.T. ne proposant pas la musique la plus à la mode, ni celle qui marche le mieux en France, sans oublier qu'on etait en semaine, que beaucoup d'autres lives se jouent autour de cette date et qu'ils sont passés récemment donc, mais tant pis pour les absents et bravo aux 300... Lire la suite

Les Tétines Noires

Critique écrite le 22 octobre 2018, par lol

Petit Bain, Paris 20 octobre 2018

Les Tétines Noires  en concert

Petit Bain accueillait l'un des concerts de la tournée de reformation des Tétines Noires. Derrière ce nom plus que discutable se cache l'un des groupes les plus inclassables et étrange de la scène underground rock française. A la fois indus, punk, gothique, glam, bruitiste, sa musique et ses shows déjantés ont marqué durablement le public qui l'avait vu sur scène à l'époque de ses "méfaits", au début des années 90. C'est donc plus de 20 ans après la sortie de son troisième et dernier album sous ce nom, et près de 15 ans après la sortie du dernier opus de leur émanation sous le nom de LTNO, que le groupe Les Tétines Noires se reformait pour reprendre son répertoire historique sur scène. C'est une salle bien remplie d'un public composé de fans historique du groupe, et d'une faune interlope typique des nuits de l'est parisien qui piaffaient d'impatience alors que le duo Dear Deer et son post punk sous haute influence de Joy division finissait honorablement le set de première partie. Le show commence par l'aménagement de la scène et la mise en place de bougies, de petites poupées blafardes et de tiges d'encens sur les caissons de retour avant que n'arrive sous un voile noir, porté comme un objet le pied de micro humain du groupe historique.... Lire la suite

The Fleshtones + The Norvins

Critique écrite le 03 décembre 2017, par Samuel C

Petit Bain - Paris 30 novembre 2017

The Fleshtones + The Norvins en concert

Dans le dictionnaire illustré "Le rock de A à Z" de Jean-Marie Leduc et Jean-Noël Ogouz paru en 1984, les Fleshtones ont droit un petit chapitre, où on peut lire notamment : "... l'incroyable énergie et la mise en place du groupe sur scène décident Copeland (NDA - le boss du label) à signer la formation sur Illegal records" et aussi "une tournée européenne en mai 82 concrétise l'importance de ce groupe rare". Quelques décennies plus tard, le quatuor est toujours là, encore au top de sa forme et le ressenti est pleinement conforme à cette description datant d'il y a... 33 ans ! A l'occasion d'une séquence intense de 15 dates en Italie et en France (en 16 jours), les New-Yorkais revisitaient Paris ce jeudi 30 novembre sous la neige ! Epaulés par les remarquables Norvins qui chaufferont l'assistance comme toute première partie devrait le faire avec un garage-rock frenchie et ultra-efficace, les Fleshtones n'auront plus... Lire la suite

The Wave Chargers + The 5,6,7,8's

Critique écrite le 28 juin 2017, par Philippe

Petit Bain, Paris 27 juin 2017

The Wave Chargers + The 5,6,7,8's en concert

Jusqu'à un certain âge, j'ai cru que le mot "tradition" était réservé à des trucs de vioques, qu'on est obligé de perpétuer sans trop savoir pourquoi... J'ai pourtant fini par créer personnellement une tradition (que je trouve) vraiment cool, depuis un petit paquet d'années maintenant : aller voir un concert dans une nouvelle salle (pour nous) avec ma soeur, à chaque passage professionnel à Paris. Idéal pour décompresser après des journées de taf généralement denses. Au final j'ai fini par connaître un paquet de clubs, salles et même stades sur la terre lutécienne, on en est à une bonne quinzaine... mais aucun encore sur ses eaux ! Rendez-vous donc ce soir au Petit Bain, amarré au pied de la Bibliothèque François Mitterrand, pour deux groupes de rock bien poseurs. Ce qui n'est pas du tout péjoratif : depuis Mozart, la musique est aussi une affaire de dégaine, évidemment ! Je dois avouer - ça fera au moins marrer les Parisiens - que j'ai réalisé que c'était un bateau seulement en cherchant l'adresse du Petit Bain sur Google Maps. Après une déambulation très agréable sur les berges gauches de la Seine (largement piétonnisées et transformées en squat géant pour étudiants en goguette, amateurs d'arts martiaux, danseurs de tango et... Lire la suite

Imperial State Electric

Critique écrite le 18 mai 2017, par Samuel C

Petit Bain - Paris 13 mai 2017

Imperial State Electric en concert

"Qui reprend Sonic Reducer tient l'auditeur en très grande estime". Au-delà de ce proverbe intransigeant, une débauche d'énergie rock´n'roll ahurissante et contagieuse se déployait samedi 13 mai au coeur de la salle flottante Petit Bain, amarrée face à la BNF. Vêtus de chemises sombres, boucles de ceinture siglées ISE, pantalons noirs cintrés et boots réglementaires, le quatuor Imperial State Electric n'est pas qu'un supergroupe : il repose sur des légendes underground vivantes ! Composé de Nicke Andersson (mentor des Hellacopters, ex-batteur d'Entombed et initiateur de nombreux projets - son CV est tout bonnement époustouflant), Dolf de Borst (leader-bassiste des Datsuns),... Lire la suite

Theo Hakola & the Wobbly Ashes

Critique écrite le 25 janvier 2013, par pirlouiiiit

le Petit Bain - Paris 24 janvier 2013

Theo Hakola & the Wobbly Ashes en concert

2 jours de boulot à Paris... Un petit tour sur Concertandco pour voir ce qu'il s'y passe au niveau musical le soir où je suis là. Bingo ! Une bien jolie soirée annoncée au Petit Bain avec un (nouveau) label, celui des Disques du 7ème Ciel qui fête la sortie de 4 disques que les artistes sont venus défendre ce soir. 2 inconnus, Lolito et Maud Lübeck et deux vieilles connaissances : Alexandre Varlet (qui a quitté Marseille) et surtout Théo Hakolaa ! " Surtout " parce que contrairement à Alexandre que j'ai pu voir en 2009 et dont j'ai acheté le très bon Soleil Noir, je n'ai pas vu Théo Hakola depuis 1999 .... Malheureusement, je n'arriverai à m'échapper de la tour Zamansky qu'à 22h, ce qui fait que le temps que je longe le quai de l'Institut du monde Arabe jusqu'à la barge Petit Bain, les 3 premiers groupes sont déjà passé, et malheureusement les gens que je connais qui les ont vus ne trouveront pas le temps de nous raconter cela. En passant j'en profite pour dire à quel point j'ai été surpris et frappé par le nombre de gens qui dorment dehors, dans des tentes pur les plus chanceux, quand ce n'est pas sans toile au dessus de la tête directement sur les bouches d'aération dans le métro - et plus tard par le nombre de gens qui dorment... Lire la suite

Accès