Accueil Marseille - Aix Théâtre Antique - Arles
Samedi 18 novembre 2017 : 11885 concerts, 24717 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.

Théâtre Antique - Arles

Bld des Lices-Jardin d'Eté
13200 Arles

Plus d'info :

Théâtre Antique - Arles : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Théâtre Antique - Arles : l'historique des concerts

Sa.

02

Sept.

2017

Ahmad Compaor en concert
Compaoré & Laju Ahmad Compaoré

Sa.

22

Juillet

2017

Trust + Sidilarsen + Pogo Car Crash Control

Je.

20

Juillet

2017

Pass Jain + After #2 Au Cargo

Je.

20

Juillet

2017

Jain

Me.

19

Juillet

2017

Agnes Obel

Sa.

15

Juillet

2017

Suds à Arles - Pass Tous Concerts - Zone Reservee

Ve.

14

Juillet

2017

Youn Sun Nah

Je.

13

Juillet

2017

Silvia Perez Cruz - Noureddine Khourchid & Les Derviches Tourneurs de Damas

Me.

12

Juillet

2017

Calypso Rose - Bombino

Ma.

11

Juillet

2017

-m-, Toumani & Sidiki Diabaté & Fatoumata Diawara / Alsarah & The Nubatones

Sa.

30

Juillet

2016

Gipsy D'ou Viens-tu?

Di.

24

Juillet

2016

Louise Attaque + 1ere Partie

Sa.

23

Juillet

2016

Tryo + Rit + Yves Jamait

Ve.

22

Juillet

2016

Black M

Ve.

15

Juillet

2016

SoirÉe Suds : Vincent Segal & BallakÉ Sissoko - Danyel Waro

Je.

14

Juillet

2016

Moment PrÉcieux Au ThÉÂtre Antique - Anouar Brahem

Me.

13

Juillet

2016

Emir Kusturica - La Macanita

Ma.

12

Juillet

2016

Soirees Suds : Yuri Buenaventura - Dorsaf Hamdani

Ma.

04

Août

2015

Noelle Perna

Sa.

25

Juillet

2015

Julien Dore + Martin Mey

Ve.

24

Juillet

2015

Lost Frequencies + Broken Back + Kazy Lambist

Me.

22

Juillet

2015

Kendji Girac

Théâtre Antique : les dernières chroniques concerts 29 avis

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan

Critique écrite le 22 juillet 2017, par lb

Théâtre Antique d'Arles 19 et 20 juillet

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan en concert

Une affiche alléchante cette année pour le festival des Editions du Cargo, partagé entre les concerts au théâtre antique (superbe!) et des fins de soirée en clubbing à la mythique salle du Cargo. Quitte à faire le grand écart, autant le faire jusqu'au bout... pour moi ce sera Agnès Obel et Jain. En route donc pour 2 jours de concerts à Arles. Le premier débute en fait dans la cour de l'Archevêché avec un dj set des Pony Pony Run Run très en forme. A peine arrivés, on bat le rythme du pied ou des hanches ; on est tout de suite dedans. Dommage qu'ils ne terminent pas la soirée, on s'y serait bien vus pour finir la nuit... Mais le périmètre est vite barricadé pour cause de visite présidentielle impromptue qui modifie les plans de l'organisation. Du coup Teme Tan finit son concert sur la grande scène du Théâtre antique, une chance... Pour la suite de la soirée je vous recommande la superbe critique de Philippe, tout est (magnifiquement) dit (NdPh : merci c'est trop !), de l'ambiance aux morceaux et au choix de la setlist. Agnès l'ange nous fait voler avec elle... Juste une autre petite couche sur les photos. Autoriser les prises de vue sur les morceaux 3, 4 et 5 depuis la console, c'est du jamais vu ! C'est original, sinon ridicule (à... Lire la suite

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo)

Critique écrite le 20 juillet 2017, par Philippe

Théatre Antique, Arles 19 juillet 2017

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo) en concert

Revoir enfin Agnès Obel... qui se montre cruellement distante avec nous (pas une lettre, pas un coup de fil...) depuis son magnifique concert de première tournée en 2011, au Silo de Marseille... Ca valait bien une escapade d'une soirée à Arles, avec hébergement improvisé dans une petite auberge pour backpackers, dite "du Pélerin et du Voyageur" et située pile en face de l'arrière du Théatre Antique. Simple et rustique (j'ai un peu passé la nuit à me demander si mon lit superposé n'allait pas se casser la gueule et écraser le type qui dormait en dessous...), mais à un tarif imbattable, tout à fait clean et surtout très pratique pour les Escales du Cargo qui débutent ce soir sur le trottoir d'en face - une adresse recommandée donc ! Depuis l'auberge, on écoute d'ailleurs, en s'installant dans un dortoir, les longues balances de la première partie théorique, Calypso Valois, parfaitement audibles par la fenêtre ouverte ! Et à vrai dire sur scène plus tard, il ne se passera pas grand-chose de plus : la demoiselle bien née (c'est la fille d'Eli & Jacno !) pratique avec son groupe une pop génétiquement marquée années 80, vaguement subversive par moment (Méchante Fille, façon Lio, pas mal !), sympatoche mais globalement pas trop marquante... Lire la suite

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo)

Critique écrite le 25 juillet 2014, par Kris Tian

théâtre antique - Arles 23 juillet 2014

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo) en concert

Pour sa dixième année le festival "Les Escales du Cargo" a bien choisi sa programmation et quoi de plus réjouissant que d'assister à un concert dans le théâtre antique d'Arles. La pierre usée devra nous supporter pour la soirée car les novices comme moi pour ce lieu, n'ont pas pris l'accessoire à la mode : le petit coussin pour que nos fessiers supportent la dureté de la roche taillée. Au programme Freddy Faada et Asaf Avidan! Rien que ça ! C'est la troisième fois que j'assiste au concert de l'enfant d'Israël et je m'attends à autre chose qu'au deux premiers. Mais avec ce que j'ai pu entendre sur les réseaux sociaux, cette session acoustique s'annonce très bien. La scène trône au milieu de l'amphithéâtre et les colonnes habillent majestueusement l'arrière scène. Le public arrive doucement et commence à remplir les gradins de pierre ne laissant que très peu de places libres. L'air est encore chaud alors que le soleil se couche pour laisser la place à Freddy Faada. Il est environ 21h quand il fait son entrée sur scène. Dreads-locks et chapeau melon vissé sur sa tête, c'est d'un pas serein et avec classe qu'il avance, canne à la main, jusqu'à son micro. La scène est bien grande pour un artiste seul, sans musicien. Mais en... Lire la suite

Sigur Ros

Critique écrite le 15 octobre 2012, par Ysabel

Théatre Antique - Arles 11 Septembre 2012

Sigur Ros en concert

Arrivée sur les chapeaux de roues au Théâtre Antique d'Arles ... Pas sûrs d'être accrédités. Mais c'était sans compter sur Fabien de La SAS, qui nous arrange tout ça de mains de maître !! Nous sommes donc là et accrédités en plus. C'est good !! Pour assurer la première partie, un DJ se met en place, avec une musique plutôt ludique et aux sonorités "cinématographiques" (un peu à la Chapelier Fou), mêlée à des bruits d'aiguillages de train. C'est plus un mix d'ambiance qu'autre chose, avec une posture : Plus statique tu meurs ! (en tenue de camouflage) et sous une douche de lumière. Mais la musique est faite pour nous mettre dans l'ambiance de la nuit qui tombe. Les arènes s'emplissent peu à peu et le DJ nous quitte sur un simple geste de la main. Puis les colonnes du théâtre s'habillent de lumière et un grand rideau descend des cintres petit à petit. Salué d'un "Ahh !!" général quand il se déplie et laisse apparaitre le nom de Sigur Rós, sur un fond sonore quasi monocorde qui nous plonge déjà dans l'ambiance du groupe islandais. Mais cette mise en place reste quand même un peu longuette, avec un public qui y croit à chaque fois qu'un mouvement se fait et qui commence à s'impatienter par moment. Les lucioles qui s'allument... Lire la suite

Sigur Ros

Critique écrite le 14 septembre 2012, par Philippe

Théatre Antique, Arles 11 septembre 2012

Sigur Ros en concert

En vérité, je vous le dis, quelle charmante soirée à la fraîche, dans le beau théatre antique d'Arles, nous passâmes ce mardi onzième jour de septembre ! En première partie, avant la tombée de la nuit, un DJ mystérieux (armé d'un laptop et de quelques potentiomètres) joue de longues nappes de sons songeuses mais plaisantes, rythmées d'abord par les claques que nous nous donnons pour échapper aux moustiques. Il pratique le tirage de gueule intégral et sans faille, et réussit à ne pas lever son nez plus haut que ses retours pendant tout son "show". Puis peu à peu ses mélodies deviennent rythmées par elles-mêmes : reconnaissons qu'en pleine nuit avec de belles lumières, et jouée plus forte, cette musique aurait pu nous emporter nettement plus loin. De jour, ça s'écoute juste sans ennui, surtout en jouant à "où est Daniel" (puisque notre photographe émérite promène son objectif dans les gradins bien remplis du théâtre). Ca a failli finir dansant, il s'est arrêté juste avant : un type commençait à danser dans le public, il était temps de tout couper ! Et de sortir sans desserrer les dents... Son look martial et l'attitude pour le moins peu avenante de ce garçon nous ont quand même laissés songeurs : physiquement, la seule personne à... Lire la suite

Arcangel & Anoushka Shankar

Critique écrite le 02 septembre 2012, par Ysabel

Théatre Antique - Arles 12 Juillet 2012

Arcangel & Anoushka Shankar en concert

Une magnifique nuit se prépare pour nous avec la Soirée Sud, dans le fabuleux cadre du théâtre antique à ciel ouvert d'Arles. Décor de pins et de pierres, avec deux colonnes du fond de scène encore debout. Jeux de lumières pour mettre en valeur le nom du Festival Les Suds à Arles sur la tour carrée de gauche et celui de la Fondation LUMA sur un arbre en contre-bas. Un véritable enchantement pour les yeux. Le public prend place petit à petit ... Avec, à noter, que seuls les "nantis" ont droit à la petite moquette sous leurs augustes postérieurs. Pour les autres (dont nous faisons bien sûr partie), ce sera le caillou et puis c'est tout !! La nuit n'est pas encore tout à fait tombée quand Céline Garcia-Navio (enseignante d'origine espagnole et passionnée de flamenco) nous présente le premier artiste à ce produire ce soir : Arcangel, dont c'est ce soir la première en France. Et cet artiste, qui a accompagné les grands de la danse flamenca, sera cette fois en duo avec le guitariste Dani de Morón. Ils prennent tous deux place au centre de la scène et une partie du public se presse déjà tout devant. Ils paraissent très sages, en costumes et cravates. Arcangel reste assis, tapotant son genoux ou dans ses mains de temps à autre sur... Lire la suite

Accès