Accueil Marseille - Aix Théâtre du Gymnase - Marseille
Mercredi 13 décembre 2017 : 11000 concerts, 24773 chroniques de concert, 5188 critiques d'album.

Théâtre du Gymnase - Marseille

4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille

Plus d'info :

Théâtre du Gymnase - Marseille : l'historique des concerts

Ma.

21

Nov.

2017

Yaron Herman en concert
Yaron Herman Trio Yaron Herman

Ma.

07

Mars

2017

Vincent Delerm + Adrien Soleiman

Ma.

07

Mars

2017

L'orchestre De Mandolines Marseille-provence

Di.

18

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Sa.

17

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Ve.

16

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Je.

15

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Me.

14

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Ma.

13

Déc.

2016

Dino Fait Son Crooner Shirley Fait Sa Crâneuse

Di.

27

Nov.

2016

Sophia Aram

Sa.

26

Nov.

2016

Sophia Aram

Ve.

25

Nov.

2016

Sophia Aram

Ma.

18

Oct.

2016

Djangovision

Lu.

09

Mai

2016

Les Grandes Gueules

Sa.

02

Avril

2016

Vincent Dedienne

Théâtre du Gymnase : les dernières chroniques concerts 15 avis

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 08 mars 2017, par Fred Boyer

Théatre du Gymnase - Marseille 7 Mars 2017

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps) en concert

En tant qu'abonné de longue date à Télérama, nous ne pouvions pas, quelques semaines après le concert de Benjamin Biolay, résister à l'appel du cliché, et ne pas aller voir Vincent Delerm. D'autant que j'en gardais un excellent souvenir après l'avoir vu il y a une douzaine d'années, et que j'essayais depuis de retourner le voir, sans succès, nos agendas personnels n'arrivant plus à se synchroniser Vincent et moi. C'est donc plein d'espoir que nous nous rendons ce soir au Théâtre du Gymnase pour ce spectacle. Habitués aux salles de concerts "traditionnelles", l'arrivée dans ce beau théâtre nous procure comme à chaque fois un petit moment de sidération. Cet écrin magnifique, à la fois intimiste par sa jauge et grandiose par sa décorations nous place d'emblée dans de bonnes dispositions, et nous installe dans l'idée que ce que nous allons voir ce soir ne peut se résumer à un simple concert. En guise d'amuse bouche, la soirée commence par un petit récital à la mandoline donné par de jeunes élèves du conservatoire. Très beau moment, c'est agréable de voir des petits mioches lancés dans une activité qui peut sembler aussi anachronique, et s'y coller sérieusement. Arrive ensuite la véritable première partie : Adrien Soleiman.... Lire la suite

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert)

Critique écrite le 09 décembre 2013, par Pirlouiiiit

théâtre du Gymnase, Marseille 07 décembre 2013

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet. Raphaël Imbert saxophoniste et directeur de la dite compagnie avait eu tout le loisir d'exprimer le plaisir qu'il avait à jouer dans ce théâtre qu'il affectionne tant. Ca à l'air d'être réciproque puisque ce week end, le Gymnase lui avait accordé une double Carte Blanche ... vendredi Tango & Broadway Show avec comme invités l'Ensemble Contraste, Djamchid Cheminari (le père de Bijan) et André Ceccarelli (qui n'a finalement pas pu être là) ... et samedi (ce soir donc) une soirée intitulée Jazz & Blues Masters où, là encore aux côtés du "noyau dur" de la Compagnie Nine Spirit, on trouve cette fois l'illustre Archie Shepp et les petits jeunots (mais quand même confirmés et connus dans leur discipline) de Under Kontrol (beatbox donc). J'arrive bien à l'heure (c'est à dire un peu en avance, pour m'enquerir sur les eventuelles restrictions photos) et il y a déjà beaucoup de monde. Ca se remplira sans discontinuité jusqu'à l'annonce de début (eteignez vos téléphones et ne prenez pas de photos) où le théâtre ne devait plus être trop loin de sa capacité maximum... Lire la suite

Heavens

Critique écrite le 23 juillet 2013, par pirlouiiiit

théâtre du Gymnase - Marseille 15 juin 2013

Heavens en concert

On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour découvrir la dernière la super production de la compagnie Nine Spirit, à savoir Heavens qui comme l'indique le sous titre Amadeus & the Duke est une rencontre sinon en tout cas un parrallèle entre Mozart et Ellington (cf la la chronique du très beau disque). Sur la grande scène les chaises prêtes à accueillir les 12 musiciens attendent en arc de cercle : de gauche à droite il y aura donc ce soir Marion Rampal (chant), Thomas Weirich (guitare), Simon Sieger (trombonne), Raphaël Imbert (saxos), Florent Héau (flute), au centre le quatuor Manfred à savoir : Marie Béreau (violon), Luigi Vecchioni (violon), Emmanuel Haratyk (alto) et Christian Wolff (violoncelle), un peu en retrait André Rossi (piano), puis de nouveau sur l'arc de cercle Pierre Fénichel (contrebasse) et Jean-Luc Difraya (batterie et chant) Il fait plutot (carrément) chaud dans le théâtre (surtout quand on vient du Panier en vélo à toute vitesse). Le contraste de taille et de "luxe" entre le Gymnase et le Roll'Studio (où pourtant on retrouve parfois - comme ce soir - les même artistes) est... Lire la suite

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain)

Critique écrite le 13 décembre 2010, par the VaccuoPilot

Théâtre du Gymnase - Marseille 10 décembre 2010

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain) en concert

Hubert Colas est-il Belge ? En 2002, je me retrouvais en plein cœur de la Vieille Charité, premier gradin, face à "Blush", dernière création de l'Ultima Vez, la compagnie de danse de Wim Vandekeybus, plus attiré par une B.O signée David Eugène Edwards que par la promesse d'un spectacle de danse contemporaine réputé plus ou moins déviant. Je prenais alors une claque de celles qui marquent, vierge de ces nouveaux univers chorégraphiques où tout ce que j'avais rangé à la hâte dans la catégorie des spectacles élitistes, ronflants et dédaigneux pouvait soudainement voler en éclat au profit d'une destruction méticuleusement violente des codes de bienséance. En bref, je découvrais cette année-là que la danse avait aussi ses punks, et qu'en l'occurrence, je venais de me faire asseoir par des punks danseurs belges : en vrac, je découvrais qu'on pouvait démarrer des spectacles de danse par une fellation pratiquée en direct, qu'on pouvait y passer des grenouilles vivantes au mixer avant de les boire, qu'on pouvait mettre en laisse des femmes hystériques en leur bloquant les cheveux avec des parpaings, que des danseurs pouvaient être petit(e)s, gros(ses), laid(e)s, et fascinants de grâce et de violence, que le metteur en scène pouvait se... Lire la suite

Henri Texier Strada Quintet

Critique écrite le 09 mars 2010, par Mcyavell

Théâtre du Gymnase - Marseille 6 mars 2010

Henri Texier Strada Quintet en concert

C'est un peu la soirée des premières ce soir : Marseille Concert organise avec Henri Texier Strada Quintet son premier concert de jazz. Henri Texier a joué pour la première fois à Marseille il y a 40 ans dans cette même salle. Il y était revenu une paire de fois mais c'est la première fois qu'il y joue avec sa propre formation au sein de laquelle Francesco Bearzatti joue pour la première fois. J'ai déjà dit ici et là tout le bien que je pensais de ce saxophoniste / clarinettiste italien qui remplace numériquement le tromboniste Gueorgui Kornazov. Une seule répétition lui aura suffi pour se fondre dans le moule. Les trois saxos sont au premier plan. Henri Texier, tout au fond de la scène leur laisse la vedette mais qu'on ne s'y trompe pas : A 65 ans, il reste l'un des meilleurs contrebassistes de jazz. Chacun de ses soli (3 consécutifs sur Old Delhi !!) est une délectation. Sa contrebasse s'adapte aux humeurs des autres instruments : elle rivalise avec le baryton, le ténor et la clarinette dans le concours de lamentations d'Y A Des Vautours Au Cambodge ; elle déborde d'inventivité, un bâton grinçant sous son chevalet lors de son dialogue free avec la batterie sur Sacrifice ; elle nous arrache des larmes sur... Lire la suite

Jane Birkin

Critique écrite le 19 novembre 2009, par xav

Théatre du Gymnase - Marseille 14 Novembre 2009

Jane Birkin en concert

Pour la première fois, j'allais voir Jane Birkin en concert. Décision prise pour la sympathie que je porte pour elle, et aussi un peu à cause de la frustration de ne pas pouvoir assister à un concert du grand Serge. C'est en toute simplicité, avec une formation réduite (un gratteux, un contrebassiste, une violoncelliste et un pianiste) que Jane investit le petit théatre du Gymnase. Les... Lire la suite

Accès