Accueil Marseille - Aix U.Percut - Marseille
Mardi 17 juillet 2018 : 11822 concerts, 25096 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.
U.Percut - Marseille

U.Percut - Marseille

127 rue Sainte
13007 Marseille

Plus d'info :

U.Percut - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

U.Percut - Marseille : l'historique des concerts

Je.

28

Juin

2018

Potochkine + Saint Jonsson

Ve.

18

Mai

2018

René la Dynamite + Dr. Kruger René La Dynamite

Sa.

12

Mai

2018

Mama Laveau / M.oat

Je.

26

Avril

2018

Incantation # Cathy Escoffier Trio Ft. Fred Pichot

Sa.

31

Mars

2018

Eve Dahan, L'Atomiste

Sa.

17

Fév.

2018

SSCK (Mawimbi), AirSolid, L'Atomiste

Je.

15

Fév.

2018

Meandres, Miosine, M.Oat

Ve.

09

Fév.

2018

Dj Oil

Ve.

02

Fév.

2018

Speakeasy #15 feat. Hugo Kant

Sa.

27

Janv.

2018

Quartet Mehari, Varaillon, Carniel et Adsua

Ve.

26

Janv.

2018

Cathy Escoffier trio

Ve.

26

Janv.

2018

René la Dynamite (aka EYe Scream) + Pallino

U-Percut : les dernières chroniques concerts 11 avis

Potochkine

Critique écrite le 07 juillet 2018, par Sami

U-Percut, Marseille 28 Juin 2018

Potochkine en concert

Il fallait être vraiment motivés, en pleine coupe du monde et avec une chaleur assommante, pour aller à un concert en salle évidement pas climatisée, mais la curiosité en valait la peine. On avait découvert un peu par hasard les étranges Potochkine l'an dernier lors d'un showcase rocambolesque du festival Avec Le Temps et le duo revient ce soir à l'Uppercut à l'occasion de la sortie de leur EP et pour fêter les 5 ans de la structure Transfuges. La cave de l'Uppercut est plutôt bien remplie vu le contexte, peut être une cinquante de personnes captivées par un live court mais intense. On aime d'emblée l'agressivité de leur musique, loin des productions lisses en vogue, avec un son brut et martial, avec une voix autoritaire et une mise en scène épatante. Le public présent ce soir est scotché par la noirceur de leur show, et en même temps ça danse la plupart du temps malgré une... Lire la suite

Gloria

Critique écrite le 07 avril 2017, par Philippe

l'U.percut, Marseille 6 avril 2017

Gloria en concert

Monter dans les quartiers Nord de Marseille pour un concert, ce n'est rien, enfin si on excepte la tuante ascension véloportée au Merlan... Mais descendre dans les quartiers Sud, ça c'est une autre histoire. En entrant dans l'U.percut, au fin fond de la rue Sainte, je réalise que c'est sans doute le tout premier concert de ma vie dans le 7e arrondissement - une vraie aventure donc ! La salle que je découvre est de celles qu'on aime instantanément : accueil sympa et décontracté, salle du haut chaleureuse et bondée, où l'on a l'air de manger des bonnes choses, bar efficace. Salle du bas sous-terraine pour les concerts, gardée par un géant bienveillant, très jolie scène sous des voûtes typiques du quartier, et avec en prime un "vrai" bar (on y reviendra). En outre l'enjeu est ce soir de vérifier que le groupe Gloria, qui nous a un peu tapé dans l'oreille, est bien cet étonnant mais habile mariage entre, pour caricaturer à peine, les voix d'Abba et les guitares de, euh, Lords of Altamont (cf Brain Dead et plus encore, Shelter)... En parlant de caricatures, c'est aussi agréable de savoir que ce soir, je ne me ferai pas agresser après coup par des fanatiques intégristes, prétentieux et en partie sociopathes comme ceux de Magma, si j'écris... Lire la suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts

Critique écrite le 25 mai 2016, par phil2guy

Upercut Marseille 16 Mai 2016

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Disons le tout de suite : Jeffrey Lewis est certainement l'un des musiciens les plus cools de la galaxie. Figure de proue de la mouvance " anti-folk " de début des années 2000 et en (sur)activité depuis une bonne quinzaine d'année, ce new yorkais assure la jonction entre Leonard Cohen et Sonic Youth ou même Jonathan Richman et Pavement. En plus d'être un songwriter exceptionnellement bon, Jeffrey Lewis est un showman hors-pair, à la fois tout en exubérance et sobriété et plein d'humour. Certains se souviennent encore de son dernier passage lors du Festival B-Side il y a trois ans pour un concert de grande classe qui avait bien scotché son monde. L'équipe de In the Garage est donc une nouvelle fois à l'initiative de sa venue ce soir, cette fois-ci à l'UPercut. Il est accompagné de Los Bolts, trio composé d'un batteur, son frère Jack à la basse et au clavier (qu'il jouera surtout assis par terre) et une autre comparse au casio qui se saisit de temps en temps d'une basse. Muni d'une guitare folk totalement customisée et bariolée, finalement un peu à l'image, fantasque, du personnage, il va débuter le set tranquillement par un titre folk pour jouer ensuite une chanson pop catchy où le casio prend pas mal de place. Rien n'est... Lire la suite

Anna Farrow

Critique écrite le 23 mai 2016, par Sami

Uppercut, Marseille 19 Mai 2016

Anna Farrow en concert

Dans la série "mieux vaut tard que jamais", après quasi trois ans d'existence et d'annonces de leur programmation (à la radio ou sur ce site) c'est ce soir ma première chronique à l'Uppercut. Ne connaissant pas les habitudes du lieu c'est avec une bonne heure et demi d'avance sur le début réel du concert (annoncé à 21h mais qui commencera presque une heure après) que j'arrive à ce club jazz qui fait aussi bar à tapas, ce qui laisse le temps de papoter avec notre photographe du soir. Plus intimiste que je ne l'imaginais la salle située au sous sol est accueillante et dotée d'une acoustique bien agréable. Rendez vous ce soir avec la franco-anglaise Anna Farrow dont l'album "Days & Moods" sorti en début d'année aura rendu l'hiver plus doux. Aussi élégante que souriante, elle est accompagnée de quatre... Lire la suite

Miss Elie Sorbsel

Critique écrite le 28 décembre 2015, par Pirlouiiiit

U.Percut, Marseille 12 décembre 2015

Miss Elie Sorbsel  en concert

Un peu de mal à savoir ce qui se passe dans cette salle (si ceux qui s'occupent de la programmation et de la promo lisent c'est ligne pour toucher ceux qui consultent l'agenda Concertandco - agenda le plus complet de PACA à ce jour - ainsi que les quelques 10,000 abonnés à la newsletter Liveinmarseille il suffit de saisir votre programmation ici) où je ne suis venu qu'une fois cette année, mais en général lorsqu'il y a des concerts c'est toujours un peu ... je ne sais pas si il faut dire " hype " " branché " " tendance " " pointu " (dans le sens à la pointe de la mode) ... d'ailleurs je ne sais pas si c'est vrai, mais c'est l'idée que je m'en suis fait. Toujours à la limite electro jazz. Au début de l'année j'y ai vu le deuxième concert de Siska (qui monte qui monte -depuis), dans moins de deux semaines Yessaï Karapetian qui est déjà venu y jouer avec son Onefoot (autre groupe à surveiller de près), y revient avec son nouveau sextet ... bref, je n'ai pas été complètement surpris lorsque j'ai appris que Emilie Lesbros de passage à Marseille de son exil new-yorkais avait choisi cette salle pour nous présenter son nouveau projet. Miss Elie Sorbsel donc ou comment à peine dissimuler son identitée à travers un anagrame, ce n'est pourtant... Lire la suite

Festival B-Side - Etienne Jaumet-Pépé-Marion

Critique écrite le 03 juin 2015, par Phil2guy

U-Percut-Marseille 28 Mai 2015

Festival B-Side - Etienne Jaumet-Pépé-Marion en concert

Deuxième soirée de la 8eme édition du Festival B-Side, un des rendez-vous annuels phocéens les plus attendus pour les amateurs de musiques indies non formatées et non marketées. Le concert de ce soir a lieu à l'U-Percut qui reçoit un habitué du Festival en la personne d'Etienne Jaumet, musicien hyperactif, membre de Zombie Zombie et véritable sorcier des synthés analogiques. Pour nous mettre en appétit, la soirée va plutôt bien commencer avec un D.J set de Pépé qui envoie une série de pépites electro vintage, souvent obscures et pointues. Pour assurer la transition, Etienne Jaumet précise que le dernier titre joué est de Walter/Wendy Carlos, musicienne pionnière en matière d'électronique. Entouré d'une bonne demi-douzaine de claviers analogiques et autres machines, il se saisit de son sax ténor dès le premier titre qui est en fait une reprise de Ascension (ou Spiritual?) de John Coltrane ( Etienne Jaumet est un grand amateur de jazz cosmique). Le deuxième est La Visite, titre chanté-parlé (et également titre éponyme de son dernier album) au texte déjanté digne des premiers Brigitte Fontaine.... Lire la suite

Accès