Accueil Paris Zenith Paris La Villette - Paris
Samedi 23 mars 2019 : 10870 concerts, 25412 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.
Zenith Paris La Villette - Paris

Zenith Paris La Villette - Paris

211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
75019 Paris

Plus d'info :

4000 ou 6000 places

Plan d'accès

Zenith Paris La Villette : Dernières news

Vampire Weekend en concert au Zénith de Paris en novembre 2019 [Le 22/03/2019] Vampire Weekend, le fameux groupe new-yorkais d'indie pop world emmené par le chanteur Ezra Koenig, est enfin de retour avec un nouvel album (nommé "Father of the Bride", sortie prévue le 3 mai 2019 !) et un concert au Zénith de Paris - La Villette le 16 novembre 2019 ! Mise en...
En concert le 16/11/2019
Roméo Elvis en concert à l'AccorHotels Arena et en tournée [Le 18/03/2019] Afin de fêter la sortie le 12 avril 2019 de son nouvel album nommé "Chocolat", le très populaire rappeur belge Roméo Elvis sera en concert à l'Accorhotels Arena de Paris le 26 mars 2020 et en tournée partout en 2019 (nouvelles dates dans des zéniths et grandes salles en novembre)...
En concert le 19/04/2019
Ninho en concert au Zénith de Paris et en tournée [Le 16/03/2019] Deuxième artiste le plus streamé en 2018 sur le site Spotify, Ninho sera en concert au Zénith de Paris - La Villette le 15 juin 2019 et en tournée française des zéniths et grandes salles à partir du 7 juin 2019 (et jusqu'en novembre) pour présenter l'album "Destin" ! Toutes les...
En concert le 15/06/2019

Zenith Paris La Villette - Paris : les prochains concerts

Sa.

23

Mars

2019

Elsa Esnoult en concert
Elsa Esnoult
Elsa Esnoult
19H30 De 38.00 à 58.00 €

Me.

03

Avril

2019

Jeanne Added en concert
Jeanne Added
Jeanne Added
20H00 De 33.00 à 41.80 €

Sa.

06

Avril

2019

The Kooks en concert
The Kooks
The Kooks
20H 49.50 €

Je.

11

Avril

2019

Columbine en concert
Columbine
Columbine
20H00 38.00 €

Sa.

20

Avril

2019

Disiz en concert
Disiz La Peste
Disiz
20H 45 / 55 €

Ma.

07

Mai

2019

Mumford And Sons en concert
Mumford & Sons
Mumford And Sons
18H30 De 49.50 à 60.50 €

Ma.

07

Mai

2019

Mumford & Sons
20H 82.50 €

Je.

09

Mai

2019

George Ezra en concert
George Ezra
George Ezra
20H 39.60 / 46.20 €

Je.

23

Mai

2019

Thérapie Taxi
20H 39.6 €

Di.

26

Mai

2019

Blackpink 2019 World Tour With Kia
20H00 De 78.50 à 177.50 €

Di.

26

Mai

2019

Prestation Blackpink
20H00 De 165.00 à 330.00 €

Ve.

07

Juin

2019

Angèle en concert
Angèle
Angèle
20H 29 à 44 €

Ve.

14

Juin

2019

Hyphen Hyphen en concert
Hyphen Hyphen
Hyphen Hyphen
20H00 De 35.00 à 45.00 €

Sa.

15

Juin

2019

Ninho en concert
Ninho
Ninho
20H00 De 36.00 à 47.00 €

Zenith Paris La Villette : les dernières chroniques concerts 506 avis

Florence Foresti - Épilogue

Critique écrite le 27 décembre 2018, par Samuel C

Zénith - Paris 26 décembre 2018

Florence Foresti - Épilogue en concert

"Épilogue" connaît des hauts et des bas... comme la vie. Ce nouveau "one woman show" rodé dans un premier temps au Paradis Latin a posé ses valises 5 soirées au Zénith de Paris du 26 au 31 décembre avant une tournée qui débutera en mai 2019. 3 ans après ses dernières prestations scéniques, le public de Florence Foresti est fidèle, accroc même, il vieillit avec elle et plutôt bien. Elle rappelle qu'elle a 45 piges, ce qui doit être la moyenne d'âge des personnes présentes. Essentiellement une classe moyenne qui ne fait pas de vague et encaisse tout, sans toutefois bien comprendre où le pays va et se focalise en conséquence sur sa "petite vie". Foresti s'adresse d'abord aux femmes, de nombreuses contemporaines saisissent au vol ses vannes sur l'usure du couple et du temps, sur des obsessions du quotidien ou encore sur l'omniprésence des technologies jusqu'à en devenir maladif. D'ailleurs la neutralisation des téléphones portables... Lire la suite

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival)

Critique écrite le 02 novembre 2018, par Lebonair

Le Zénith - Paris 27 octobre 2018

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et Pierre Nesta, qui nous ont fait vivre l'évènement reggae de la rentrée. ConcertandCo est heureux de vous raconter cette formidable journée... The Skints 18h-18h50 On se souvient encore de leur tonitruant concert donné un soir de mars 2015 à la Maroquinerie à Paris car on avait pris tout simplement un pied fou ce soir-là. Les Londoniens proposent un subtil carrefour qui mélange le retro-dancehall, le ska-motown, le punk-rock et bien entendu le reggae. Le seul qui ne chante pas dans le groupe est le bassiste, les trois autres musiciens disposent tous d'un grain de voix différent et apportent chacun une saveur délicieuse et complémentaire. Alors qu'un 4ème album est en préparation, The Skints sont venus faire la fête à leur label Baco Records. Cette fois-ci, on a été moins séduit pour plusieurs raisons. On a trouvé que la scène du Zénith était un peu trop grande pour eux et que leur style et leur énergie s'adaptent plus aux ambiances club et petites salles de concert, telle la Maroquinerie et ses 500 places. De plus, on les a trouvés un peu en dedans mais il... Lire la suite

Franz Ferdinand

Critique écrite le 28 février 2018, par lol

Zénith de Paris 27 février 2018

Franz Ferdinand en concert

Franz Ferdinand est assurément l'un des meilleurs groupes, si ce n'est le meilleur groupe, apparus depuis le début de ce siècle. Bien sûr, la concurrence n'a rien à voir avec celle qui sévissait dans les années 60, 70, 80 et 90, mais les Ecossais ont une capacité à pondre des chansons fédératrices avec une facilité et une constance déconcertantes ! Avec désormais près de 15 ans de carrière et 6 albums au compteur, ils ont désormais un répertoire super costaud qui leur permet de faire danser les salles de concert du monde entier, et qui est très loin de se limiter à leur hit "Take me Out". S'il y a du rock dans la musique de Franz Ferdinand, ce n'est pas le rock ravageur d'Iggy Pop ou de Nirvana. Ce n'est pas non plus le rock envoûtant et solennel de Nick Cave. La Musique de Franz Ferdinand se veut plus légère, plus joyeuse et va se nourrir d'une basse discoïde et d'un songwriting à la Kinks, qui la transforme en une pop bondissante, hyper festive et redoutablement efficace. C'est pour promouvoir leur nouvel album, "Always ascending" que le groupe entamait sa tournée française dans un Zénith plus que bondé. Il y avait beaucoup de curiosité pour les aficionados historique du groupe, car il s'agissait du premier album et de la première... Lire la suite

Kasabian

Critique écrite le 15 novembre 2017, par Samuel C

Zénith - Paris 11 novembre 2017

Kasabian en concert

Parfois, on néglige un groupe ou un artiste, pleinement reconnu par ses pairs, sans raison réelle : Arctic Monkeys par exemple (vus très tardivement à l'occasion de l'édition 2014 de Rock en Seine) ou encore Kasabian ! On connaissait forcément quelques titres joués en radio ou entendus dans des bars, on avait lu des chroniques dithyrambiques et des amis les avaient déjà appréciés (et conseillés) en concert depuis leurs débuts dans des petites salles croyant pleinement en leur potentiel. On les avait même aperçus au Furia Sound Festival en 2005 (à Cergy), programmés en tout début d'après-midi, mais cela n'avait pas pris sur le moment. Et puis un jour, Il suffisait de tomber par hasard sur "48:13" vendu... pour des clopinettes en vinyle au Silence de la Rue pour réaliser sa "terrible erreur" ! Un album qui nous accompagne depuis près de 2 ans, comme les autres productions des Anglais découvertes au fur et à mesure. Après les avoir joués et rejoués à la... Lire la suite

Prophets of Rage

Critique écrite le 15 novembre 2017, par lol

Zénith de Paris 10 novembre 2017

Prophets of Rage  en concert

C'est une armée de jeunes quarantenaires survoltés qui envahissait la fosse du Zenith en ce 10 novembre 2017... Je n'avais pas été aussi serré depuis les grandes heures des concerts des années 90, cette époque bénie où un nouveau groupe et un album de légende apparaissaient presque chaque mois et où les concerts dantesques se succédaient à un rythme effréné. Il n'y a en effet rien de mieux que de voir un groupe sur scène dans la courte période où il est au sommet de sa créativité et de sa popularité. Il y a dans ces moments une sève qu'on ne retrouvera plus après, même si certains groupes continuent d'être très bons par la suite. A cette époque, il fallait voir Nirvana pendant la tournée In utero, Metallica lors de la sortie du Black Album, Noir Désir au moment du Tostaki tour, les Smashing Pumpinks après la publication de Mellon colie and the infinite sadness ou encore Oasis suite à la parution de son deuxième album... Probablement, comme une grande partie des gens qui m'entouraient, l'un des grands moments de cette décennie avait été pour moi les concerts de Rage Against The Machine dans cette même enceinte du Zénith de Paris. A l'époque, la parution de leur premier album avait créé une onde de choc incroyable ! On n'avait... Lire la suite

Royal Blood

Critique écrite le 10 novembre 2017, par Samuel C

Zénith - Paris 9 novembre 2017

Royal Blood en concert

Au cours d'une semaine folle en décibels à Paris, il est difficile de suivre la cadence, en particulier au niveau porte-monnaie. On doit alors à regrets faire l'impasse sur des jeunes talents comme Zola Jesus ou Torres (en se disant qu'elles repasseront très rapidement en France) pour privilégier des valeurs considérées comme sûres et vénérées (QOTSA livrera finalement un show " correct ") et assurer des sessions de rattrapage avec des groupes encore jamais vus en live et qui ont bien grandi : ce soir Royal Blood par exemple pour une prestation qui sera jugée "sympa" (et enfin samedi avec les, on espère, enthousiasmants Kasabian). Le jeune duo anglais programmé au Zénith, espace surdimensionné pour lui, aurait sublimé notre soirée s'il avait joué au Trianon. Dans la froideur et l'immensité du lieu, c'est plus compliqué. Doté d'une batterie surélevée et d'une armada de cymbales digne des métalleux des années 80 et d'un gong, Ben Thatcher, la casquette vissée sur la tête, réalise pourtant un excellent travail. Avec ses basses au son si particulier, le frêle Mike Kerr tente d'occuper la scène comme il... Lire la suite

Accès