Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 10 Septembre 2018 : Clash
Lundi 24 septembre 2018 : 14474 concerts, 25156 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 10 Septembre 2018

Clash

Saga

Mettons enfin du clash dans le rock !

Le rap et le rock sont deux mouvements à l'existence et à la culture bien distinctes (même si certains groupes les font parfois se croiser avec de belles réussites, comme Prophets of Rage récemment). Dans la culture rap existe un phénomène fort intéressant et qu'on voit peu dans le rock : le clash ! Dans les chansons, dans les vidéos et plus récemment sur les réseaux sociaux, la culture du clash s'épanouit : le but est de dénigrer un autre artiste (concurrent), sa diction, son mode de vie ou même - si vraiment on le cherche - la sexualité ou la profession de sa maman... Ainsi pour notre plus grande joie, Booba & Kaaris et leurs sbires se sont mis sur la gueule à coup de flacons Chanel autour du duty free de l'aéroport d'Orly, début août 2018 (13 personnes en garde-à-vue). On ne saura peut-être jamais si c'était un coup médiatique orchestré dans l'ombre, on peut quand même trouver troublant qu'ils aient eu à donner un concert le même jour (sur 365 possibles...), à la même heure (sur 24...), à Barcelone (...), et dans deux clubs à 100 mètres l'un de l'autre ! Il me semble que si j'étais directeur du label de l'un des deux, rien que pour protéger mes actifs, je ferais quand même en sorte qu'il ne croise pas l'autre qui l'a plus ou moins menacé de mort, dans sa tournée ? Bref, vrai ou faux mais gros clash, et gros buzz !

Comprenez-les ! Ces braves garçons se révoltent comme ils peuvent : évidemment on peut plus lutter contre le "système" quand on est devenu millionnaire, couvert de bagouses (et probablement évadé fiscal), on peut plus avoir une vie "dangereuse" quand on habite une belle villa en banlieue cossue ou même aux USA, et qu'on a des gardes du corps en permanence... Récemment au Hellfest, je ricanais de voir Ice T (et son groupe Body Count), continuer à brailler Fuck The Police ! comme en 1995, alors qu'il y a bien longtemps que l'ancien gangsta de South Central doit habiter à Bel-Air ou Beverly Hills, dans un bunker climatisé ! On peut supposer que la police n'embête plus beaucoup ce pauvre vieux milliardaire, et se demander s'il n'y a pas même des agents de la LAPD qui gardent l'entrée de sa rue ou de son domaine ! Booba & Kaaris ont bien sûr déjà le même problème de riche, et se cherchent donc un nouvel ennemi, dans leur propre classe sociale : au moins ils sont cohérents et ne s'en prennent pas avec hypocrisie au "système", laissons-leur ce mérite : vive le clash cohérent ! Après tout leurs deux petites bandes ont bien été séparées et interpellées à l'aéroport, emmenées au commissariat, soignées à l'hôpital, présentées au tribunal, puis gardées et nourries en prison... par divers fonctionnaires tous payés avec leurs propres impôts !

Certes on peut remarquer (un peu cyniquement) que le clash est plus marrant encore quand les gens n'ont rien ni personne pour se protéger, et se mettent donc potentiellement vraiment en danger physique. Ainsi avec les clashes de familles gitanes fâchées (célèbres sur le web) : on sait plus qui a commencé à voler un scooter à l'autre, mais ça continue des plombes et c'est très fleuri : on bombe le torse, on se fait entourer de tous ses copains qui sont allés à la salle de muscu, et on parle à l'autre des diverses pratiques sexuelles qu'on a eu avec sa grand-mère, de ses morts qu'on a déterrés récemment pour les bouffer, et de sa caravane qu'on va faire flamber demain matin. Espérons que ce n'est vraiment que de la grande gueule et que ça ne se finit jamais en bain de sang auquel cas, c'est plutôt marrant comme pratique ! Je n'ai en tout cas pas souvenir d'avoir entendu un jour dans l'actualité qu'une famille entière de "gens du voyage" avait été entièrement dépecée, empalée et brûlée vive par une autre... Et tant mieux, sinon ce ne serait plus drôle du tout !

Or donc dans le rock, on a beau faire, le clash, ça ne prend pas, hélas ! Les "ennemis jurés" Oasis et Blur ont toujours été plutôt copains, et que même les Beatles et les Stones qu'on a artificiellement opposé, se sont toujours respectés : on sait que Mick Jagger et John Lennon se voyaient et consultaient leurs agendas dans les années 60, pour ne pas sortir leurs 45 tours en même temps ! Tout au plus, peut s'établir une saine concurrence basée sur des punchlines parfois très drôles, possiblement au premier degré ("On est le plus grand groupe de rock de tous les temps !" pour Liam Gallagher - ha ha qu'il est drôle - "On est plus connus que Jésus Christ !" pour John Lennon...). Mais dans les deux cas, les groupes ne sont finalement opposés que par leurs labels respectifs, et par leur classe sociale d'origine : middle class pour les Stones et Blur, vs. prolétaire pour les Beatles et Oasis... Mais jamais, au grand jamais, personne n'a parlé à l'autre de lui défoncer la gueule ou de lui fucker sa mother - d'ailleurs pour la baston, les frères Gallagher font ça très bien en famille ! Du coup il faut par exemple vraiment aller chercher aux confins du metal sataniste norvégien pour trouver un assassinat en bonne et due forme d'un musicien par un autre, via le paganiste et néo-nazi Varg Vikernes... autant dire, un taré.

Bref, le clash dans le rock, ça ne prend pas comme dans le rap, et c'est bien dommage ! Il doit y avoir un je-ne-sais-quoi de socio-culturel pour expliquer ça, sans doute en partie à cause des origines sociales qui ne sont (globalement) pas les mêmes entre les deux genres ? Pourtant, imaginons la même chose pour la scène "rock" mainstream (dont les "rebelles" sont plutôt du genre Bisounours) : "Pascal Obispo a fini en garde-a-vue à la Rochelle, après avoir fait un vilain croche-patte à Florent Pagny au Francofolies, qui lui avait lancé "Crâne pas, t'es chauve ! ". Ca aurait de la gueule ! Tout comme dans la scène rock indé (encore plus improbable) : "Lionel de Limiñanas a déclenché un clash avec Fabrice de Frustration : après que celui-ci lui a tiré sur la barbe un peu fort pour rigoler, il lui a renversé une demi-pinte de Sköll sur les Converse au festival Rock en Seine, et il a fallu les séparer parce qu'ils commençaient à s'arracher leurs badges respectifs"... Ou encore, dans la scène punqueroque locale : "Parce qu'ils se disputaient l'ordre de passage sur scène, Elektrolux en est venu aux poussettes dans les loges de la Machine à Coudre avec Catalogue... Un certain Eric ayant réalisé qu'il faisait partie des deux groupes, a du se mettre des bourrades à lui-même...."

Non, rien à faire, il n'y a pas de clash dans le rock national ou local qui du coup, buzzent beaucoup moins bien que le rap sur les réseaux sociaux... et finissent par moins intéresser les jeunes de la génération Y et Z, on ne peut pas le nier ! Les gens y sont bien trop gentils entre eux, dans le rock... Même les chroniqueurs parfois un peu durs, ne récoltent jamais aucune agressivité digne de ce nom. Des écrans entiers de commentaires "assassins" sur ma chronique de Magma l'an passé, et personne n'a pourtant menacé d'attenter à ma vie ou même à mon vélo... Une seule vague menace reçue en 16 ans de chroniques, et elle venait d'un rappeur... Dans le meilleur des cas, suprême marque de mépris (et donc d'intérêt), un rockeur local pourra faire semblant de ne pas vous voir, en vous croisant sur un trottoir. Pffff.... C'est pas comme ça qu'on va y arriver, les gars, rappelez-vous que l'un des meilleurs groupes du genre s'appelait bien "Le Clash", et mettons enfin du clash dans le rock, c'est urgent !

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Jim Younger's Spirit by Pirlouiiiit 03042017
mercredi Jim Younger's Spirit sera de retour au Molotov en comapgnie des Asteroid #4 qui nous avaient laissé un très bon souvenir après son passage au Lounge en 2008

 
En vrac : Plus de dates que la semaine dernière avec plein de cruels dilemmes (pour lesquels je n'aurai pas tant de question à me poser vue la quantité de boulot qu'il me reste à abattre - en témoigne le peu de section de cette lettre) et même un nouveau lieu : La Baronne qui recevra les forts sympathiques Johnny Barrel Country Band dont on ne se lasse pas, le même soir que le trio Florens, et que Mike Ladd and co aux Voutes. Vendredi redilemne entre La Colonie de Vacances à la Cité des Arts de Rue dans le cadre du Mimi qui n'est pas momort, ou le même trio au JAM ... dans les deux cas avant vous pouvez vous chauffer au Lollipop Music Store avec Ugor Pipoloff & Ses Ingénieurs .. Dimanche à la Vieille Charité dans l'aprème il y aura le dernier concert des Quatre Vents (feat. Eyma) avant de rentrer en studio ..
 
 
 
Henri Florens by Pirlouiiiit 06042018
jeudi et vendredi Henri Florens sera en compagnie de Stephane Belmondo et Thomas Bramerie au JAM pour deux concerts qui s'annonce sublimes (et surement bientôt complets)

 
 
Retrouvez toutes ces dates et les autres via :
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm ... Et si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 

Clip de la semaine

Après :
- General Elektriks,
- Sloy,
- HANK!,
- Stella Pire,
- the Pleasures
- Dominique A
- Vic Chesnutt
- Usken
- Fred Nevché
- La Cumbia Chicharra
- Pomme
- Magali
- the Fuzz & Drums
- EMF
- Massy Inc.
- the National
- Frozen Falls
- Steve Shiffman and the Land of No

Cette semaine on restera à New York où Elysian Fields viennent de sortir leur nouvel album accompagné de ce clip (un peu cheap, visiblement filmé au Owl Music Parlor que gère Oren) mais quel(les) voix et quel morceau encore une fois !

si le clip n'apparait pas cliquer ici