Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 14 Mai 2018 : Rain
Jeudi 24 mai 2018 : 9864 concerts, 24991 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 14 Mai 2018

Rain

Rain by Pirlouiiiit 16062010

Tandis que ça poignarde à tout va place de l'Opéra, qu'on ne sait plus à quels saints de glace se vouer et que l'étau se resserre autour des soi-disant mauvais payeurs, ces citoyens honteux à cause de qui la France vacille, parce qu'ils ont oublié de déclarer à temps leurs impôts ou qu'ils osent réclamer une augmentation de salaire indexée sur des bénéfices records d'un consortium fantôme, de plus en plus nombreux sont ceux qui aspirent à un changement de vie radical.

Je ne parle pas d'aller subitement acheter des légumes de saison à sa Biocoop, mais de prendre l'autoroute à contresens. Embarquer ses mômes faire un tour du monde en vélo " pour se confronter à la vraie vie " ; rendre les armes parisiennes et retaper ce qui deviendra un lieu culturel au fin fond de la Beauce ou encore ZADister à sa façon au profit d'une rayonnante anti-productivité et passer tout son temps libre / libérer son temps à rendre le monde un peu moins répétitif, solitaire, calibré et un peu plus excitant qu'une partie de croquet sous la pluie à Montceau les Mines. Sortir de sa zone de confort et aller voir ailleurs si on y est, et surtout si d'aventure on ne peut pas être un peu plus heureux, ou même retrouver le chemin de son véritable épanouissement. Certes, on peut y laisser des plumes ou se retrouver sur une voie de garage, mais au moins on aura testé, vu autre chose, vibré un quart de lune au son d'un changement d'air. Et la langue française, curieusement, est prolixe sur ce genre d'initiatives : " Qui ne tente rien n'a rien ", " L'important, c'est de participer " ou ce " Aide toi, le ciel t'aidera " que Lafontaine prodigue à son laboureur embourbé, comme autant d'adages enthousiastes nous encourageant à secouer la poussière de nos routines, loin des chemins balisés de nos GPS personnels. On pourra même pousser jusqu'à la tautologie et affirmer que " 100% des gagnants ont tenté leur chance ". Hé ouais.

Donc si la reconversion professionnelle, amoureuse ou existentielle vous fait de l'œil, cela peut être une bonne option de la regarder bien en face. Et des gendarmes militants, des religieuses en voitures de sport ou des rugbymen végétariens, y'en a bien plus que l'on croit et leur choix respire l'évidence. De chouettes exemples parmi tant d'autres, croisés la semaine dernière. Même la télé a trouvé le créneau porteur ; elle vous change de look et vous trouve une maison. Et déjà Antoine en 1966 le chantait dans " Une autre autoroute ", issu d'un album à pépites, avant de s'amarrer à un Atol commercial. Alors, on pourrait penser que c'était plus simple à cette époque (le corollaire stérile du ‘c'était mieux avant'), en pleines Trente Glorieuses, à l'aube du lâcher prise hippie ; certes, mais un tour de France en 4L ou Ami 8 sur des routes départementales limitait un peu les chevauchées fantastiques. Sans parler d'atteindre les pays européens à frontières bien réelles et monnaies différentes. Maintenant, tout peut se préparer, s'organiser, se visionner et rester en mémoire à l'infini. On peut voyager, aimer et même se construire à l'étranger sans hypothéquer la maison que de toute façon on ne peut plus acheter ; jouer au chat à neuf vies ou au Phénix invincible ; cumuler les expériences de vie et donner de nouvelles ailes à son ambition. Mais aussi mettre ses potentielles angoisses de côté : les " jeux ne sont pas faits " quand on sait qu'en un peu plus d'une demie journée, on peut se retrouver pépouze dans le RER A, à 11.448,72 kms du parc Forestal de Santiago du Chili.

En attendant, cette semaine encore, l'embarras du choix est de mise à Marseille, avec le dirty folk et le hi-energy rockabilly des Delta Bombers de Las Vegas ce mardi au Molotov, du freakshow cold wave au 9 Salopards vendredi ou encore du hardcore berruyer (de Bourges, dans le Cher) samedi à La Salle Gueule.

Odliz

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Yvi Slan by Pirlouiiiit 16122016
Yvi Slan sera en bonne compagnie au Moungy jeudi

 
toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm

 
Cette semaine le Festival Les Musiques sur tous plein de lieux qui continue avec des trucs bien perchés comme ce Umwelt qui regroupe notamment mercredi (et jeudi) les deux batteurs François Rossi, Damien Ravnich, ou encore en clôture Les Percussions de Strabsourg et ERikM dont nous avons chroniqué le disque il y a quelques semaines ... mais ce n'est pas tout il y a aussi pas mal d'autres festivals comme le festival Aix en Provock (1ere édition) à Aix, le Festival Kadans Caraïbe (6ème édition) à l'Espace Julien et à la Cité de la Musique, le Festival Etangs d'Arts (20ème édition) sur les plages du Prado ! Que ce ne soit pas une raison pour ne pas éplucher la programmation des autres lieux comme le Roll'Studio, le JAM, la Machine à Coudre, le Salle Gueule, le Dar Lamifa et les autres qui nous font regretter cette semaine encore de ne pas avoir le don d'ubiquité ...
 
Si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
David Lafore by Pirlouiiiit 28042018
David Lafore sera de retour à Marseille en acoustique vendredi au Petit Patio

Les disques d'aqui

Feel it rise de Pleasures écouté par Phil2Guy

Ce Feel it Rise, sorti sur le label marseillais Lollipop Records, est le premier album des Pleasures. Ce quatuor phocéen en activité depuis plus d'un an est constitué entre autres du chanteur guitariste britannique Patrick Atkinson et Stephane, un ex Neurotic Swingers à la guitare et aux choeurs. Mais il ne s'agit pas là de "punk rock high energy" tel que le pratiquait l'ancien groupe dans lequel jouait Stéphane. La musique des Pleasures est un rock'n'roll de facture assez classique, racé et élégant, ce qui est assez rare actuellement dans ce pays ou le rock garage est omniprésent (pas toujours pour le meilleur). Le patronyme du groupe a d'autre part une connotation pop. Et on pourrait même qualifier la musique des Pleasures de "power pop" car elle est tout à fait dans l'esprit de celle des Flamin Groovies ou des Kinks des années 60. Il y a une très bonne combinaison entre une énergie rock'n'rollienne avec un son assez brut et des mélodies pop sans fioritures. En plus d'une instrumentation impeccable, les Pleasures ont un réel savoir faire en terme d'écriture. Sweet Soul Loving a justement une vraie dimension pop avec son refrain accrocheur et son entêtant gimmick à la guitare (cette chanson a d'ailleurs a fait l'objet d'une amusante video pas mal relayée sur la toile). Cette dimension pop est d'ailleurs renforcée par les choeurs assurés par Stéphane sur d'autres titres comme Another Day. Mais les Pleasures ne tombent jamais dans une mièvrerie pop et gardent tout leur mordant grâce à la voix un rien teigneuse et nasillarde de Patrick et des riffs et motifs de guitares hérités du MC5 ou des Heartbreakers (tendance Johnny Thunders). Les compositions, jamais attendues ou prévisibles, apportent leur lot de surprises, comme Healing avec ses choeurs aériens et ses changements de tempo. Il y a cependant un petit bémol que je trouve un peu frustrant au vu de la qualité des titres : la production manque parfois un peu de relief et de puissance. Mais Feel it Rise reste une très bonne surprise et révèle toutes ses qualités au fur et à mesure des écoutes. Ces chansons ont l'art de s'infiltrer dans le cerveau sans qu'on s'en défasse facilement. Les Pleasures avaient déjà montré tous leurs atouts lors de leurs prestations scéniques et ils les confirment bel et bien avec cette première livraison, vraiment réussie et plus que recommandable.

2018 (Pleasures - Lollipop Records)


Chronique de la semaine dernière

sans s car il y en a qu'une (ce qui est malheureux avec tout ce qu'il y avait et qu'on a raté) !

* la chronique du concert anniversaire de Montana à la Salle Gueule par Pirlouiiiit à lire ici

Clip de le semaine

Après :
- General Elektriks,
- Sloy,
- HANK!,
- Stella Pire,
- the Pleasures
- Dominique A
- Vic Chesnutt
- Usken

nous vous proposons le nouveau clip de Fred Nevché qui annonce la sortie imminente de son prochain disque ...

si le clip n'apparait pas cliquer ici