Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 18 Décembre 2017 : BBA
Jeudi 13 décembre 2018 : 10969 concerts, 25295 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 18 Décembre 2017

BBA

J'étais parti pour un petit edito en mode "bon bout d'an", histoire de ne pas dire "Joyeux Noël" (tout le monde ne croit pas en Dieu selon le protocole chrétien) ni "bonnes vacances" (tout le monde n'ayant pas la possibilité de faire une pause à cette période de l'année) et puis je suis allé au dernier concert de la tournée SOS Méditerranée organisée par les Nuits Métis (la dernière d'une petite trentaine de dates dans la Région) pour récolter des fonds pour continuer à faire tourner le bateau qui va repêcher des gens qui se noient pendant que nous préparons les fêtes de fin d'année ...

Le témoignagne de Anthony et Stéphane tous deux marins sur l'Aquarius et le film diffusé pendant le changement de set entre Pinknocolor et le DJ set d'Imhotep ont rendu les choses beaucoup plus concrètes. Quand et comment le particuliers se substituent aux politiques pourtant censés les représenter ... bref c'est violent en mer et aussi après la mer pour ceux qui s'en sortent et ça ne peut evidemment pas nous laisser indifférents. Les marins ont cette solidarité maritime bien ancrée en eux ...

Quand et comment exiger de la part de nos dirigeants de prendre en charge ces situations d'urgence mais aussi et surtout les changements en profondeur si on veut espérer un jour aller collectivement vers le meilleur ? Car cela va bien evidemment bien au-delà du cas de SOS Méditerrannée ...

Aucun acte sur cette terre n'est sans conséquences ... de ne plus avoir la patience d'attendre ou la force de se déplacer jusqu'à un magasin, au fait d'accepter de payer un produit à un prix auquel il ne peut pas avoir été fabriqué autrement que grâce à une certaine forme d'esclavage, en passant par tous ces objets à courte durée de vie (je ne parle même pas des emballages jetables !) qui transforment notre belle terre en poubelle géante ... Tout "confort" a un prix.

Que cette fin d'année 2017 vous soit douce, et faites la fête à/avec votre entourage !

Pirlouiiiit

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm
(elle sera encore plus à jour dans 1h ;-)
 
Toujorus les fameux Noëls organisés par le CG (Bulgare, Provence, Sicile, Corse, La Havane, ...) un peu partout, toujours le festival les Inovendables qui continue, et plein d'autres belles
 
Si votre date manque n'hésitez pas à la rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
Attention : pendant les 15 prochains jours pas de newsletter a priori mais les dates qui seront saisies sur le site continueront à être validées

Cadeaux

En cadeau les chroniques de la plus récemment posté à la plus ancienne :

Scott Taylor & Djamel Taouacht by Pirlouiiiit 14122017 Les 4 Vents by Pirlouiiiit 03122017

* la chronique des Sales Majestées + Babylon Pression au Moulin par Marc et Olivier à lire ici

* la chronique de Scott Taylor & Djamel Taouacht au Funiculaire par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique des 4 Vents (Christophe Leloil, Perrine Mansuy, Pierre Fenichel, Fred Pasqua) à la Meson (Jazz sur la Ville) par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique de Gérard Blanchard au Non-Lieu par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique de Aldebert au Silo par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique de Vianney au Dome par CE à lire ici

* la chronique de Karim Tobbi au Non-Lieu par Philippe à lire ici

Gérard Blanchard by Pirlouiiiit 19112017 Aldebert by Pirlouiiiit 26112017

Interview

Interview de Aldbebert à l'occasion de son double passage au Silo pour la tournée Enfantillages 3 par Luciiiie (8 ans)

Après avoir écouté pendant plusieurs jours Enfantillages 3 le nouveau disque de Aldebert j'ai eu envie de lui poser quelques questions pour en savoir un peu plus sur ses goûts et sur son métier. J'ai profité de son passage à Marseille le dimanche 26 novembre 2017 au Silo pour le rencontrer entre ses 2 concerts (il y en avait un à 15h et l'autre à 18h30) et lui poser les quelques questions que j'avais préparées. En voici la retranscription tapée et mise en page par Pirlouiiiit. [...]

lire la suite par ici

Aldebert by Pirlouiiiit 26112017

Le disque de la semaine

Les Aventures du Ténor de Brest de Juke écouté par Pirlouiiiit

Il y a quelques jours a eu lieu dans le Finistère (le 8 décembre à Douarnenez pour être précis) un événement largement éclipsé par le décès de JH, et pourtant ... Après 20 ans de gestation le premier album "solo" du Ténor de Brest aka le Juke a vu le jour sous le regard bienveillant du label Caravan et grâce à l'aide des mains et oreilles expertes de Fil aka Eric - La Tordue - Philippon. Vous y trouverez tous les tubes du Ténor : de cette Crique aux bigorneaux qui n'a rien perdu de sa fraicheur bretonne, à Laisse les dire (et ses pom pom pom pom) en passant par la tendre Fiancée du pirate. Découvert au hasard d'un festival de la mer à Terenez en 2011 (voir vidéo-ci dessous) en ouverture de Fanch Le Marrec, nous avons depuis usé en famille la démo que nous avions achetée à l'époque. Car oui, ce disque, même si il est étiqueté "jeune public" (il faut bien mettre une étiquette sur un produit) est véritablement pour tous les ages (mieux que Tintin, "de 4 à 99 ans"). Si vous aimez la chanson française plutôt entrainante (la collaboration avec un ancien de La Tordue n'est vraiment pas un hasard**) vous ne pourrez qu'être touchés et ravis par ces 12 chansons toutes plus tendres et vraies les unes que les autres, qu'elles parlent des origines du Ukulélé, nous narrent une trépidante Course à l'escargot ou nous plongent dans les Roses tremières de la grand mère de Juke ... On se laisse bourlinguer dans différent styles (chanson - rock - country surtout) tout au long de ce disque parfaitement équilibré et sincère qui sent bon la mer et les voyages. Des voyages c'est tout ce qu'on souhaite au Ténor et son équipage (qui devrait être composé de Thomas Fiancette -déjà sur le disque- et Fil), et que ceux ci l'amènent partout en France et notamment dans le Sud où on l'attend de pied ferme depuis trop longtemps !

** en fait c'est carrément toute la Tordue que l'on retrouve dans ce disque puisque la pochette est signée par Benoit Morel et que pas mal des instruments sont joués par Pierre Payan !

08 décembre 2017 (Le Ténor de Brest - Label Caravan - L'autre distribution)

Le Ténor de Brest by Pirlouiiiit 29072011

Le film de la semaine

César - Sculpteur décompressé de Stéphane Ghez pas encore vu par Pirlouiiiit

du coup je vous recopie le descriptif : " Vingt ans après la mort du sculpteur César, ce documentaire retrace, avec le bagout de son attachant inspirateur, l'oeuvre révolutionnaire d'un artiste instinctif.
Rien ne destinait cet enfant né à Marseille en 1921, et issu d'un milieu modeste, à devenir un artiste d'avant-garde. À 12 ans, celui qui s'appelle encore César Baldaccini travaille dans un bar pour aider son père, mais étudie aussi le dessin. En 1943, il monte à Paris et s'inscrit aux Beaux-Arts. Il choisit la sculpture, un art dispendieux pour cet étudiant désargenté. Dès les années 1950, il façonne de fins animaux à partir de débris métalliques ramassés dans les usines. Cet alliage entre son imaginaire méditerranéen et ces matériaux industriels lui vaut d'être remarqué par Picasso. Mais en 1960, cet instinctif, désormais en vogue, opère une mutation radicale. Fasciné par les presses hydrauliques, il présente trois voitures compressées au Salon de mai. L'artiste s'efface devant la machine, et l'esthétique morbide de la casse irradie la sculpture. Tollé ! "

à noter que la musique du documentaire est signé du presque marseillais Lacrimoboy

=> à voir sur ARTE du 11/12/2017 au 16/01/2018

Le livre de la semaine

Les textes (pas si) à l'arrache (que ça) quasi quotidiens de l'ami Vincent Palacio (je cite : "Depressif, parano, en colère, tête de con. Niveau de frustration artistique : hitlerien. Heureux proprietaire d'une sclérose en plaque. Né en 1979. Techniquement mort sans l'être. Habite à Marseille. En Enfer.") ont trouvé un écrin numérique plus décent que facebook ... vous les trouverez désormais ici : http://130decuy.com/

Ci dessous (avec sa permission) le #309

Rien de plus glacial qu'un gothique provençal. Par gothique, entendons tout ce qui est habillé en noir, au teint pale, à la silhouette de corvidé, au regard mortifère, clope au bec, imper au corps, ennuyé de vivre encore cette existence contrariante, agacé par son époque qui, depuis toujours, n'a jamais été adaptée à son vague à l'âme perpétuel. Gothique encore, parce qu'accompagné de musique sombre, triste, angoissante, distordue, menaçante.
Oui, voila un fameux contraste. Prenons un gothique type, genre famille addams/EdgarAllan Poe/Bauhaus/Emperor/Tokyo Hotel (nda : ceux-là, c'est pas possible, c'est juste pour donner un vague indice de visualisation aux bonnes gens qui estiment au premier regard), posons le au milieu d'une garrigue, prés du Garlaban, sous un soleil de plomb. De ces hauteurs, Aubagne ressemble à la Vallée des Rois. La chaleur fait transpirer le thym et bronzer les cailloux. Les cigalons s'étouffent à crisser. La palette de couleurs se décline en nuances minérales, verdure sombre, bois brulé, azur aveuglant, ombres de désert. Qu'observe t'on ? Il commence à geler sur un périmètre de soixante-six virgule six centimètres carrés, tout autour de notre ambassadeur de la mélancolie. Le sol se craquèle, les lapins
pleurent, les parpailloun se désintègrent, les ziboux se réveillent en plein midi et hululent comme pendant une nuit de pleine lune. Le froid de son intérieur déborde en dehors. Pas besoin de lire Baudelaire pour accepter sa théorie. Lui qui disait que l'été était la saison où on pense le plus à la mort, voici sa pensée incarné devant nous. Rien de tel qu'un cadavre en plein cagnard pour se rappeler que le baiser de la Mort ne se soucie pas du beau temps, et moissonne jusqu'au contrées les plus riantes. Jamais Pagnol n'aura paru si tragique. Paradoxalement, ça fait presque sourire. Ça doit être à cause de l'accent.
L'expérience est terminée. Récupérez votre sujet. Piquez une couronne de fleur au cimetière, en chemin. Installez vous dans votre salon, décorez avec la couronne. Servez le gothique frais dans un grand verre avec de l'absinthe, en écoutant "Bela Lugosi's dead". Appréciez.

SOUTENONS

Certaines arrivent à leur deadline et n'ont pas atteint leur objectif !!!!

* la salle Asile 404 c'est par ici https://www.helloasso.com/associations/quatre-sans-quatre/collectes/asile-quatre-sans-sous

* le journal Ventilo c'est par ici : https://www.helloasso.com/associations/aspiro/collectes/que-ventilo-continue-de-paraitre  

* pour SOS Méditerranée le lien direct pour faire des dons c'est ici : https://don.sosmediterranee.org/b/mon-don

et aussi :

* Celle pour Collectif Les Morts de la Rue (J-20) c'est par ici : https://www.helloasso.com/associations/collectif-les-morts-de-la-rue/collectes/-le-collectif-les-morts-de-la-rue-a-le-regret-de-vous-annoncer-le-deces-de

* Celle pour Au paradis de la radio Vintage Bluetooth de Bea Paradis (J-35) c'est par ici : https://fr.ulule.com/radios-vintage/

* Celle pour la BD (2ème tentative) du Club 27 La plus noire des Légendes du Rock (J-10) c'est par ici h (plus que 17 jours)