Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 18 Mars 2019 : Sauve qui peut
Mercredi 26 juin 2019 : 10301 concerts, 25536 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 18 Mars 2019

Sauve qui peut

Saga
photo de la Marche pour le Climat de samedi dernier

Sauver la planète, sauver le climat, vraiment ? Sauver nos fesses, oui !

A l'heure où de jeunes adultes toujours plus nombreux quittent les bancs des écoles le vendredi, ayant (enfin !) pris conscience qu'on allait leur laisser un monde de merde, je repense à un édito publié il y a bientôt 2 ans et qui me paraît toujours largement d'actualité. A l'époque on parlait beaucoup de "sauver la planète", ouh que ça m'agaçait, et l'expression revient en force ! On y ajoute désormais "sauver le climat", expression non moins idiote, quand on y pense un peu... "Mal nommer les choses, c'est ajou-ter au malheur de ce monde", disait Albert Camus. En le remixant à peine, cet édito peut donc resservir ! Commençons donc par comprendre précisément ce que nous voulons et devons sauver, non ?

"Sauver la planète" ! Cette expression est tout à fait contestable. D'abord parce que si on prend la planète Terre en tant qu'objet céleste, son existence n'est pas, mais alors pas du tout menacée (en tout cas, pas avant l'extinction de notre soleil dans 3 ou 4 milliards d'années). Elle a déjà été entière-ment couverte de glace, mais aussi couverte de lave incandescente, à chaque fois pendant quelques millions d'années, alors "notre" climat, hein... D'ici sa fin, Notre Mère ta Terre connaîtra probablement des centaines de glaciations, de désertifications, d'autres chutes d'astéroïdes ou des épisodes tecto-niques/volcaniques majeurs qui changeront radicalement sa physionomie extérieure. Mais aucune des idioties suicidaires que peuvent bien faire les animaux habillés à 2 pattes, qui sur-peuplent le petit tiers émergé de sa surface, en grattant furieusement sa croûte et son proche sous-sol, ne peuvent l'inquiéter en tant que telle. L'humanité ? Rien à foutre, rigole Gaïa, si toutefois elle s'est seulement aperçue qu'on était là...

Apocalypse nucléaire Trumpo-Poutinienne suite à un tweet de trop ? Les animaux, y compris moyens mammifères (renards, loups etc), prospèrent magnifiquement depuis 1986 dans la zone inhabitable autour de Tchernobyl, car ils ne vivent pas assez longtemps pour développer les cancers causés par la radioactivité résiduelle ! Obscurcissement de l'atmosphère et extinction de la vie chlorophyllienne (disons, par un volcan type Pinatubo puissance 10, ou par un astéroïde type désolé-mais-Bruce-Willis-était-en-RTT-il-n'a-rien-pu-faire...) ? De petits rongeurs capables de se nourrir de graines, d'insectes, de racines et de végétaux en putréfaction, ont très bien survécu à la dernière extinction des dinosaures ! Si nous sommes là aujourd'hui, c'est d'ailleurs bien grâce à ces modestes mais très vivaces ancêtres... Transformation de la planète en un tas d'ordure global, façon Wall-E ? On a tous en mémoire la belle prolifération des gabians sur la décharge géante d'Entressen - et le meilleur ami du minuscule robot éboueur, un petit cafard, s'y trouverait lui aussi parfaitement dans son élément...

Plus généralement, pas mal de formes de vies invertébrées, soit peu organisées comme les cafards, soit socialement très évoluées comme les (environ) 10 millions de milliards de fourmis - qui étaient là bien avant nous, se sortiront plutôt bien de toutes les formes d'Armageddon que nous serons capables de déclencher. Tout comme les plantes non chlorophylliennes et pour certaines même, pyrophiles (qui n'attendent donc que le grand incendie final, façon La Route)... Et encore plus bas à la lisière du monde animal et végétal, des milliards de milliards de bactéries capables de se nourrir de molécules toxiques pour nous (et qui elles aussi sont nos ancêtres, bien sûr), ne sont pas particulièrement inquiètes de nos pitreries consuméristes - au contraire, elles nous recouvrent déjà, sur notre peau comme dans notre corps, nous boulottant la laine sur le dos en profitant de l'aubaine. Et elles auront juste à changer de crèmerie, le jour où elles auront finit de machouiller le dernier humain en décomposition, sans doute mort asphyxié après avoir respiré le dernier atome d'oxygène disponible... Dont les bactéries anaérobies n'ont aucun besoin pour vivre, merci pour elles.

Donc, "Sauver la planète, sauver le climat"... ? Qu'on se rassure, notre planète et son climat ne sont pas en danger, et les vies animale, végétale et bactérienne non plus dans leur ensemble, mises à part les espèces menacées par notre incurie collective. Autrement dit, presque tout le monde sur la planète va très bien à part nous, merci ! Ce qui est en jeu quand on parle d'écologie ou plus simplement de notre avenir, c'est bien la seule survie d'Homo Sapiens, ni plus, ni moins. Sauver nos gros culs, et les 'ticuls de nos enfants.... Gardons bien ça à l'esprit : ce qu'on peut encore éventuellement réussir, au choix de nos actes quotidiens petits et grands, en refoulant notre propension atavique à nous foutre sur la gueule, et en développant une sobriété encore largement perfectible, c'est juste... "Sauver l'espèce humaine". Ce sera déjà pas si mal !

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Parade by Pirlouiiiit 28122018
Si vous voulez découvrir l'une des sensations pop rock made in marseille vous avec 2 opportunités de le faire cette semaine, vendredi au bistrot Le Marseillais et dimanche à la Salle Gueule !


Grosse grosse semaine une fois de plus, dont je vais rater un bout ...
 
- ce lundi si j'étais à Marseille je serais surement allé à l'Intermédiaire pour découvrir Chien mon mai et Trash Mantra
- ce mardi si j'étais à Marseille je serais surement aller me déhancher au bon son des Gladiators à l'Espace Julien, plusprès que Joey Starr qui est lui au Silo
- ce mercredi si j'étais à Marseille je serais surement aller voir le Caroline Mayer trio à la Caravelle
- ce jeudi j'irias bien voir le Fred Pichot quarter au théâtre du têtard dans le cadre de son mois du jazz.
- terrible vendredi avec trop de choses auxquelles j'aimerais aller : Doc Vinegar, Hey Ginger !, Mure, Fuzz & Drums à la Maison Hanté, Parade et La Flingue au Bistrot le Marseillais, On Shot Lili et Les Poulettes au Makeda, Nicolas Cante en ciné concert à l'Alhambra Ciné ...
- samedi tout aussi chargé avec pour commencer Catherine Vincent à 11h30 la librairie Maupetit pour la sortie de son nouveau disque-livre (les 3 cochonettes) puis le soir soit le duo blues Nasser Ben Dadoo / Tomi au Roll'Studio, soit le retour de Misaina aux Fils qui s'touchent,
- et pour finir dimanche avec les enfants à la Friche Belle de mai avec Papa Bach dans le cadre des festivals Tous En Sons et Mars En Baroque, alors que sans enfant et sans voiture ce sera la Salle Gueule avec Parade et John Canoe, et avec voiture direction Aix aux Arcades pour les Cowboys From Outerspace et les Needs
 
Comme chaque semaine, attention, cette sélection est basée en partie sur la proximité de la salle avec mon domicile et sur les groupes que j'ai déjà vus en concert ... donc soyez curieux et faires votre choix parmi tout le reste disponible sur:
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm d'autant que l'agenda se complète au jour le jour en fonction des saisies des salles, programmateurs ou groupes ...
 
Misaïna by Pirlouiiiit 11022017
samedi la joyeuse bande de Misaina sera aux Fils Qui S'Touchent (ex Arthémuse)

 
Et si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php

Le disque de la semaine

Eton Alive de Sleaford Mods écouté par Pierre Andrieu


Traditionnelle et récurrente dépression hivernale ? Lamentable mollesse due à la fatigue accumulée depuis que la luminosité a baissé, en novembre ? Perte de motivation pour sortir du lit le matin pour bosser ou aller faire la teuf le soir ? Rupture du stock de Vitamine C et de Magnésium à la maison ? Rupture tout court ou problèmes de compréhension manifeste avec les personnes qui vous plaisent ? Pour tout faire passer au second plan, une solution simple et pas chère existe à portée de main : l'écoute à fort volume matin, midi et soir du dernier né des Sleaford Mods, Eton Alive ! Qui, comme ses prédécesseurs tournant en boucle chez toutes les personnes de goût, possède d'étonnantes vertus revigorantes en forme de coups de fouet instantanés donnant envie de se jeter partout avec enthousiasme... Sortes de Sex Pistols 2.0 adoubés par Iggy Pop - leur premier supporter - et fans du Wu-Tang Clan et de The Streets, Jason Williamson et Andrew Fearn ont choisi de faire débuter le disque par un fort sympathique rot dans le micro, comme sur la mythique version de "My Way" par Sid Vicious. Les grands esprits se rencontrent, ce n'est donc pas une légende ! Après ce coup d'éclat dans la sono, Eton Alive prouve que les deux working class heroes, désormais rois du punk hop, que l'on voit évoluer avec jubilation dans le génial documentaire "Bunch of Kunst" ont toujours autant de gnaque et d'inspiration... L'album est une succession ininterrompue de tubes, la nouvelle méthode de travail (Andrew envoie ses musiques à Jason, qui pose ses mots dessus, alors qu'avant le premier cité mettait en son des textes déjà existants), moins à l'arrache et orientée vers des titres chantés plus que rappés, aboutit à l'émergence de moult perles à la fois abrasives et accrocheuses. De l'excellent premier titre, "Into The Pay zone", au dernier, le très remonté "Negative Script", on n'observe absolument aucune baisse de tension ! Il y a même de nombreux pics, qu'on ne peut tous citer, et qui sont appelés à devenir des hits massifs : l'énorme single "Kebab Spider", qui booste les défenses immunitaires en un claquement de doigts, ""O.B.C.T", un genre de post punk gothique adouci par ce qui ressemble bel et bien à un solo de kazoo, "Discourse", un titre à donner des trépidations à un neurasthénique chronique, "Flipside", un truc relativement hystérique qui te pousse au cul et ne se situe pas très loin du Prodigy des années 90 (en moins putassier !), "When You Come Up To Me", une chanson qui tue créée à partir d'un petit bruit d'ordi, d'une boite à rythmes basique et des fameuses percutantes parties vocales signées Jason W., ou encore le très rap et punchy "Top It up", entre autres. Putain de merde, ou plutôt "shiiiiite", comme le beuglerait volontiers Mister Williamson, les Sleaford Mods viennent encore une fois de lâcher une bombe qui va exploser toute la concurrence !

22 février 2019 (Extreme Eating - Differ-ant)

Liens : www.facebook.com/SleafordModsOfficial, www.sleafordmods.com, twitter.com/sleafordmods, www.instagram.com/sleaford_mods/...

Portrait posé de la semaine

ND72_149_9690
Bertrand Belin

J'ai toujours eu du mal à demander aux gens de poser pour leur tirer le portrait ... mercredi ce fut la même chose sauf qu'en plus il était un peu pressé d'aller rejoindre les autres pour manger un bout avant son concert du soir (qui s'avèrera superbe - chronique à venir) au théâtre du Merlan .. du coup j'ai tout juste eu le temps de faire une clic devant l'arrête que j'avais repéré une fois qu'il a professionnellement pris la pause.

Le petit geste de la semaine (suite)

Saga

Comme je le disais la semaine dernière après quelques années à acheter du shampoing en vrac (il suffit de venir avec son récipient) j'ai testé le shampoing solide (à gauche sur la photo ci-dessus) et avait été conquis, puis du dentifrice solide (à droite sur la photo), là je trouve pas top (au niveau du gout comme de la texture ... ça ne mousse quasiment pas) mais je continuerai à faire l'effort je crois (surtout quand je pense au nombre de tubes de dentifrice -non recyclables- que j'éviterai ainsi). Cela fait maintenant une semaine que je teste le déodorant (au milieu sur la photo) et ben franchement ça marche pas mal du tout (pourtant j'ai eu quelques coups de speed cette semaine, ai fait pas mal de trajets à vélo).
En plus maintenant que j'ai l'habitude je ne confonds plus les 3 ...
Et donc comme je l'écrivais aussi la semaine dernière (ou comment réutilisé la newsletter quandon est à la bourre), sans avoir la moindre action ou partenariat chez/avec eux (si vous avez d'autres adresses je suis preneur) ça se trouve notamment chez Day by Day (5 rue Granoux - 13004 Marseille) chez qui on trouve tout un tas de trucs sympas pour la planète comme des pates en vrac, des gourdes à compotes (pour ceux qui veulent arrêter d'empoisonner leurs enfants et produire un peu moins de déchets non recyclables), des pailles en métal ou en bambou ... et pour info comme ils vendent en vrac ils sont tous contents de récupérer tous vos contenants en verre (lavés et sans étiquette de préférence) pour les clients qui sont venus sans les leurs.


Clip de la semaine

Après : General Elektriks, Sloy, HANK!, Stella Pire, Pleasures, Dominique A, Vic Chesnutt, Usken, Fred Nevché, La Cumbia Chicharra, Pomme, Magali, the Fuzz & Drums, EMF, Massy Inc., the National, Frozen Falls, Steve Shiffman and the Land of No, Elysian Fields, Paul Mc Cartney, Cowboys From Outerspace, Ultrateckel, David Lafore, Powersolo, Mekanik Kantatik, Motorama, Garik Sukachev, Zone Libre feat. Casey, Bill Deraime, Nicole Atkins, Raymonde et les Blanc Becs, Iraka, Silomé, x25x, Steph & Clem, Chinaski, Ottilie B, Patti Smith, Hugo Kant, Jay Jay Johanson, Bertrand Belin, SOvOX

Je vous aurais bien proposé le nouveau clip des Pleasures mais ayant déjà relayé le précédent ce ne serait pas faire-play pour les autres donc cette semaine je profite plutôt de leur passage au FilsQuiS'Touchent pour vous proposer le très chouette clip de Sitting Bull de Misaina



si le clip n'apparait pas cliquer ici