Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 18 Septembre 2017 : RdR #5
Mardi 12 décembre 2017 : 10823 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 18 Septembre 2017

RdR #5

Et flûte ! Cela fait maintenant au moins 4 jours que je me demande par quel bout je vais le prendre cet édito (Philippe m'en a envoyé un nouveau très chouette mais nous le garderons pour la semaine prochaine) car même si je sais par quoi je veux commencer " les papiers qui m'agacent sur les groupes de rock à Marseille vraisemblablement écrits par des gens qui ne connaissent ni ne fréquentent la scène (live en tout cas) " et par quoi je veux finir " la rue du rock ce dimanche qui donnera un bel instantané de la scène rock marseillaise en 2017 " entre les deux je ne sais pas quel chemin emprunter ... En effet sur un sujet pareil je ne cherche pas forcement à faire dans le subtil, mais en tout cas dans l'inattaquable dans les faits (beaucoup connaissent mon obsession de laisser une trace de ces faits musicaux) et avec le moins de mauvaise foie possible.

Finalement je crois que plutôt que d'essayer de mettre en forme tous mes morceaux de phrases pour en faire un truc cohérent je vais plutôt vous raconter les choses dans l'ordre : tout est parti de ce court article dans Rolling Stone http://www.rollingstone.fr/date-with-elvis-le-mississippi-sinvite-a-marseille/ signé non pas par une stagiaire débutante mais par la Responsable de la rédaction digitale - Rolling Stone France. Il est ici question d'un duo rock marseillais (que je nommerai xxx pour la suite car la " critique " ne porte pas sur eux - je précise quand même que nous avons déjà eu l'occasion de les voir et les apprécier plusieurs fois en concert comme en témoignent les 5 chroniques depuis 2011) qui sort son premier album.

Passons sur le fait qu'il s'agit toujours d'un des 4-5 mêmes groupes qui est constamment mis en lumière dès qu'il y a un papier " national " sur Marseille - au point qu'on va finir par croire qu'il n'y a qu'une dizaine de musiciens valables à Marseille (on reviendra surement là dessus une autre fois), pour nous focaliser sur le titre " xxx le Mississipi s'invite à Marseille " et le paragraphe de fin " Même s'ils aiment le studio, xxx est avant tout un groupe de scène qui révèle son plein potentiel devant les foules survoltées par le Dieu rock'n'roll. Les furieux attisent le feu à coup de rock garage en plein Delta du Rhône. " objets de la discorde.

Peut être qu'il ne s'agit que d'un article un peu trop élogieux écrit par un journaliste qui, trop préoccupé par la forme, en a oublié le fond sur la fin. Peut être que ça n'a pas beaucoup d'importance pour quelqu'un qui ne connait pas Marseille, mais laissez moi vous dire que pour ceux qui connaissent sa scène rock par ses très nombreux concerts (pour les fréquenter assidument) c'est assez irritant : d'une part de voir avec quelle désinvolture les termes garage rock se retrouvent galvauder au risque de perdre leur sens, d'autre part, car on ne peut pas s'empêcher d'en vouloir aux journalistes qui ne font plus le travail qu'on imagine devant être le leur (recherche, découverte, analyse, information) pour ne devenir que des amplificateurs de hype savamment planifiée (et monnayé) ... ce qui est justement ce qui m'a poussé à consacrer une grosse partie de mon temps libre à la documentation de la scène musicale locale et sa mise en lumière aussi objective que possible (notamment via cette newsletter).

C'est aussi ce qui m'a poussé à rejoindre l'asso Phocea Rocks fondée par Vincent Nitwits en 2013 à travers laquelle nous organisons ce week-end la 5ème édition de la Rue du Rock (cf ci dessous)

Pirlouiiiit

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille


Cette semaine je tenais à attirer votre attention sur La Rue du Rock qui regroupera entre 13h30 et 20h pas moins de 22 groupes qui joueront en décalé sur 8 lieux (dont 5 extérieurs) dans le bas de la rue Consolat débarrassée de ses voitures pour l'occasion.
 
Comme je le disais plus haut cet idée un peu folle de Vincent Palaccio (oui oui le même que celui des Textes à l'arrache) est devenue réalité grâce à l'énergie de quelques personnes motivées au sein de l'asso Phocea Rocks mais surtout à celle des très nombreux musiciens (voir la liste complète ici ) qui acceptent de jouer le jeu gratuitement (seuls les ingés sons sont payés) pour proposer aux marseillaises et marseillais curieux de savoir ce qui se fait dans leur ville mais n'ont pas toujours le temps ou la force de sortir le soir une séance de rattrapage gratuite avec 22 nouveaux groupes pour cette 5ème édition.
- Nouveaux par rapport aux éditions précédentes, parce jusqu'à présent nous avons mis un point d'honneur à ne pas programmer 2 fois le même groupe (vu le nombre de groupes existants ce serait idiot)
- et aussi Nouveaux parce que certains ont moins d'un an d'existence ... c'est ça une scène vivante.
 
Bref venez en famille, l'après midi commencera avec un concert "pour les enfants" à 13h30 et ceux qui suivront ne le sont finalement pas moins à condition de se protéger un peu les oreilles parfois. A 20h (pour ne pas embêter le voisinage et pour ne pas faire de concurrence aux salles qui se bougent toute l'année) nous arrêtons vous pourrez prolonger avec Le Son de la Meson sur la place devant les Danaïdes pendant que nous rangerons ... Ah oui j'ai failli oublier : il y aura aussi une expo photo (devinez sur quoi?) et des stands à la Meson (disques, merchandising, t-shirts Phocea Rocks, etc ...).
 
---------------------------------------------

 
Sinon pour le reste de la semaine (et il y aussi pas mal de rock avec notamment Catalogue, Cowboys From Outerspace, Yvi Slan, Diplomacy PArker ...) Comme je fais désormais la grève du copié-collé fastidieux désormais vous trouverez toutes les dates directement ici
 
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm
 
Dès ce soir (ou matin pour certain(e)s) vous trouverez programmation des bateaux Le Don du Vent et Inga de Riau, de la Machine à Coudre, du Molotov, de l'Embobineuse, du Baby<, du JAM, de l'Espace Julien, de l'Upercut, du Dame du Mont, du Dome, du Non-Lieu, Rooftop Terrasses du Port, du Mama Shelter, du Rouge Belle de Mai, du Lollipop Music Store, du théâtre des Argonautes, du Poste à Galène, du Roll'Studio, du theatre le Tetard ... et un peu plus loin du Jas' Rod, du Petit Duc, du 3C, de l'Auberge de Jeuness (d'Aix), du Rallumeur d'Etoiles, de la salle du 4 septembre, du cour Beaumont ..
 
complétée dans les jours (voire heures) qui viennent par :
- un tourneur ou un programmateur consciencieux,
- un artiste qui sait qu'on ne peut compter que sur soit même
- une salle qui a pris 5 minutes en début de mois pour faire venir potentiellement beaucoup plus de monde à chacune de ses concerts
- ou plus vraisemblablement un bénévole de Liveinmarseille
qui aura pris un peu de son temps pour la saisir via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
C'est en fonction de cela que l'agenda que vous trouverez là http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm est plus ou moins complet !

Le disque de la semaine

Retrouvez chez nos amis de Ganache records la compile éphémère spéciale Rue du Rock qui vous permettra de découvrir un morceau de 19 (je cite : Conger!Conger!, Poutre, DuckTape, Roxy's Angry, Harmonic Generator, Medusa, Galavar, Farouche ZOé & the Electric Boys, The dirteez, Costa Fatal, Yvi Slan, Steph & Clem, Parking Shell, Telescope Road, Copernic, Dareda, Niwt, Old Factory, Miss Paillette) des 22 groupes sur scène dimanche ...

Je vous invite à l'écouter cette semaine en suivant ce lien https://www.ganacherecords.com/single-post/2017/09/17/GANACHE-331--COMPILATION-GANACHE---RUE-DU-ROCK-2017

Le livre de la semaine

Les textes (pas si) à l'arrache (que ça) quasi quotidiens de l'ami Vincent Palacio (je cite : "Depressif, parano, en colère, tête de con. Niveau de frustration artistique : hitlerien. Heureux proprietaire d'une sclérose en plaque. Né en 1979. Techniquement mort sans l'être. Habite à Marseille. En Enfer.") ont trouvé un écrin numérique plus décent que facebook ... vous les trouverez désormais ici : http://130decuy.com/

Ci dessous (avec sa permission) le #222 :

Moktar en avait marre et Fatma avait peur. le jambonnier attaquait la porte de la chambre froide en hurlant, et il n'y avait pas d'issue. "Allez visiter le psychoparc d'attraction", on leur avait dit "vous allez voir, on s'amuse à se faire peur !" Ça pour s'amuser, on s'amusait. Surtout le jambonnier, qui venait de s'échapper de l'asile d'à côté. Dans une aire de divertissement sur le thème des tueurs en série , il était comme un vampire dans un jacuzzi de sang, totalement à son aise. Les gogos venaient d'eux même se prendre en photo avec lui, il n'y avait plus qu'a les découper en tranches fines, façon Serrano.

Moktar, heureusement, il avait l'œil. Merci Massacre à la Tronçonneuse, merci Vendredi 13, merci le Silence des Agneaux, merci Henry, Portrait of a Serial Killer, merci la Main du Saigneur, etc. etc. Tous ces films ingurgités à l'adolescence se révélaient utiles pour repérer les tarés homicides. Un type qui se balade avec une trancheuse à volant manuelle sous le bras, même dans un endroit pareil, c'était franchement louche. En plus il n'avait pas de badge. Ça n'avait pas loupé : en plein pendant le manège de la douche façon Bates motel, alors que tous le monde se serrait derrière le rideau, le jambonnier avait débarqué, avec son odeur putride et sa tête de mongolien. Tchac et tchac et tchac et reretchac, Moktar avait juste eu le temps d'attraper la main de Fatma pour les sortir de là pendant que le reste des visiteurs se faisait mettre en charpie.

Mais bien sûr, comme dans ces satanés films, il avait retrouvé leur piste. D'où carapatage dans la chambre froide, coups dans la porte, cris, peur, et compagnie.

-Casse toi, vilain, on mange pas de jambon nous !

-Grr, grroumpf, slam, graaaor !

C'était peine perdue, le type était débile. Surpuissant mais débile. Juste avant qu'il n'enfonce la porte pour de bon, Fatma eut une idée.

-GRAAAOOR *CRRRRAAAC* JAAAMBOOOON ! *slik* *tchictchictchic* *rollroll* *sploort* JAAAaamboon...

Les carcasses habillées s'étaient faites mettre en pièces, découpées en fines lamelles de chair et de tissus. Il était content, le gros pépére, tout étourdi d'adrenaline et de jouissance. Il tomba sur son gros derrière, repu, planta dans sa bouche son pouce, qu'il se mit à sucer comme un gros bébé. Alors qu'ils rampaient en sous-vêtements dans les conduits d'aération, Fatma ne cachait pas sa mauvaise humeur, singeant la voix de Moktar

-"Allez Fatma, viens, on va au Psychoparc, viens ma chérie ca va etre amusant, ch'te promets !" Et apres monsieur joue les blasés vas-y "Lui c'est un serial killer, ch'te jure, sur ma vie, et comment on va sortir, et qui c'est qui va nous rembourser, lalala" Pendant que monsieur ronchonne, qui c'est qui trouve comment s'enfuir ? Y a des baffes qui se perdent. Traf ! Sur la vie de ma mère, la prochaine fois, on ira a Disneyland !

SOUTENONS


* Si vous voulez vous tenir au courant des tentatives désespérées des marseillais(es) pour faire classer le site archéologique de la Corderie vous pouvez aller sur ce site

* Pour soutenir la SOS Méditerranée le lien direct pour faire des dons c'est ici : https://don.sosmediterranee.org/b/mon-don

* Pour soutenir la la SCOP-IT (" la coopérative des anciens de Fralib, sur la corde raide " dixit Le Monde) il suffit d'acheter leur infusion plutôt qu'une autre ; pour savoir où en trouver près de chez vous c'est par ici ; sinon vous aussi les soutenir directement par là