Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 19 Mars 2018 : Trois
Jeudi 13 décembre 2018 : 10969 concerts, 25295 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 19 Mars 2018

Trois

Trois éditos d'avance !

Il y a quelques semaines, on vous parlait du lien entre les artistes condamnés pour violences et leur oeuvre avec en question finale : "jusqu'où et quand ça doit aller ?" A voir comment le débat s'hystérise autour de la tournée de Bertrand Cantat, on y est... Rappelons qu'en 2014, un an après sa sortie de prison, il a fait une tournée à peu près sans encombres, y compris en festival (12 chroniques sur Concertandco), mais sous le nom de ... Detroit. Ah ah ! A croire que les trolls de tous poils qui saturent le web n'avaient pas fait le rapprochement... Non, ne soyons pas naïfs, nous savons très bien que le climat a changé sur la question des violences faites aux femmes et dans l'ensemble, plutôt pour le beaucoup mieux ! Il n'empêche qu'encore une fois, en mode pensée Twitter, on mélange évidemment tout, et on tombe à bras raccourcis sur la première tête de Turc venue...

Bertrand Cantat a néanmoins fait un grand geste d'apaisement, en annulant cette semaine sa présence dans tous les festivals où il était programmé. Ce qui permet une dichotomie simple : ceux qui veulent le voir, et ceux qui ne le veulent pas, n'ont plus besoin de se croiser ! Ca tombe bien puisque apparemment ils en sont, à peu près, à se mettre sur la gueule. Cela reste une forme d'auto-censure qu'on est pas obligé de cautionner (dans un festival non plus, sauf erreur, on est pas obligé de se trouver devant la scène d'un artiste qu'on ne veut pas voir...). Nadine Trintignant, mère de Marie, ne lui pardonnera jamais et on comprend très bien pourquoi ! Mais on n'est pas obligé de se tenir à ses côtés jusqu'à la fin des temps, car pour nous ce ne serait alors qu'une posture émotionnelle ou morale, en tout cas infondée juridiquement... Pour l'instant, il est toujours annoncé au Silo de Marseille le 24 mai 2018.

Autre sujet, Bure, également évoqué en édito il y a quelques temps. Là-aussi on est entré dans le dur depuis... Avec de premières escarmouches condés/zadistes autour du Bois Lejuc. Je vous dois des excuses, je n'avais pas connaissance de cette sous-partie du dossier (il y a en effet un endroit d'où vont sortir un jour, des cheminées d'aération, dans ce bois). Si on aime la nature, intuitivement on ressent que de se battre pour sauver même juste quelques arbres de l'arrachage, est une lutte respectable en soi. A condition d'avoir le sens des priorités bien sûr (quid si c'est pour mettre une éolienne qui va servir 500 logements et les sortir du nucléaire ?)... Ce n'est pas le cas ici certes, mais il reste que la question du NIMBY n'est pas du tout abordée dans la réflexion ZADiste : techniquement, juridiquement, éthiquement, les déchets nucléaires français doivent rester en France métropolitaine. Donc si c'est pas là-bas, c'est où ? Dans la Creuse ? Et pourquoi pas dans la Crau ?

3 éditos en avance sur l'actualité , vous en avez de la chance !... Ben oui parce que celui d'Odliz sur les trains TGV aussi, préfigurait le débat qui s'ouvre sur la SNCF ! On est pas trop fort.e.s, sans déc' ? A ce propos, si vous faites partie des 70 % de français qui seraient pour la disparition du statut des cheminots (sondage récent), gardez bien deux choses à l'esprit : en supprimant ce statut, ni nos trains TER ne seraient plus à l'heure ou plus nombreux, ni on ne nous "rendrait" les avantages financiers et autres, repris aux cheminots... Ca peut faire marronner mais ce sont deux faits difficilement contestables. Retirer des acquis sociaux à quelqu'un n'a jamais fait progresser ceux des autres... Et le fond du problème c'est que la SNCF souffre depuis des années des mauvais choix stratégiques de l'Etat (le fameux tout-TGV), et d'une dette abyssale de 45 (putain de) milliards d'euros, 45 MdS € comme on dit (France Info, mars 2018). Dont 1/2 due au tout-TGV, 1/4 du au "maintien des petits lignes non rentables" (ce qu'on pourrait appeler précisément sa mission de service public, donc !) ... et seulement 1/4 du au "manque de productivité" (toujours selon France Info).

Donc, c'est dans ce quart restant (disons 11 M €) que se loge forcément la "niche fiscale" de ces (salopards de) 152 000 cheminots ? Pourtant, étant payés 3 090 € bruts mensuels (Insee, 2013), ils ne nous coûtent que... 5,6 Mds € par an, avantages inclus ! La masse salariale de la SNCF représente donc seulement 18,4 % de son chiffre d'affaires (soit 30,5 Mds € en 2016, source Wikipedia), sachant que ces agents créent évidemment de la valeur économique par leur travail ! Et l'ensemble de ce qu'on appelle leurs avantages sociaux (chiffre non disponible), n'est qu'une partie, certainement bien moins d'un tiers, de cette masse salariale ! Allez, disons 1,5 Mds d'€, ça vous va ? Un peu moins de 10 000 € par cheminot et par an, disons que ça ne paraît pas insensé, en incluant la retraite avancée, les facilités de mobilité, et patin-couffin... Alors quand bien même on flinguerait complètement le statut des cheminots demain main (soyons fous !), on ne récupèrerait quand même que... 1,5 milliards par an c'est ça ? ... 3,3 % de la dette de la SNCF, et 5 % de son chiffre d'affaire ?! Et ça, ça va régler le problème ? Mais de qui se moque-t-on ?

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Stella Pire by Pirlouiiiit 29012010

 
toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm

 
Beaucoup de dates complètes notamment sur le festival Avec le Temps (c'est précisé sur le site dans ce cas et si on a l'info après on le relaie aussi via twitter @liveinmarseille ) et aussi plusieurs dates gratuites comme le Son de la Meson qui accueille dimanche en fin d'après midi notamment De la Crau (qu'on reverra avec plaisir). NE pas rater non plus le festival de Jazz du théatre du Têtard où la fine fleur du jazz marseillais (mais pas que).
 
Si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
De la Crau by Pirlouiiiit 20012018

Cadeaux

En cadeau les chroniques postées la semaine dernière :

* la chronique du concert de Mademoiselle K + January Sons au Moulin par Zulone à lire ici

et toutes les précédentes par ici

Pas encore eu le temps d'écrire dessus mais si vous voulez voir les photos (et videos) des concerts de West of the Moon (ie. Perrine Mansuy - piano, Andrew Sudhibhasilp - guitare et Romain Morello - trombone) au théâtre du Têtard c'est par ici et pour la rencontre au sommet entre G.W. Sok (ex the Ex) et cette belle découverte qu'est Canipchen-fit c'est pas là

Kanipchen-Fit feat. G.W. Sok by Pirlouiiiit 16032018 - 316e

Le disque de la semaine

Songs of good hope de Agop écouté par Pirlouiiiit

Avec une telle pochette qui ne laissera personne indifférent (des ailes de papillon, une pizza, une pluie de sardines, un ventilateur, une guitare et look christique hawaïen) ce disque ne devrait pas passer inaperçu dans les bacs. 10 ans après ces premiers concerts sous le nom d'Agop (il avait auparavant fait ses armes au sein du trio Nacimiento) la nouvelle métamorphose de Fred Azilazian semble achevée. Le résultat est en tout cas là : une collection de tubes tantôt pop tantôt folk qui raviront autant les fans de pop anglaise genre Oasis, the Verve and co que de folk à la Jon Butler ou Cocoon. Il faut dire qu'il a eu la bonne idée de reconvoquer les titres phares de ses précédents EP (Leave this town et Merenda). Fasciné par les pays anglo-saxons et notamment les Etats Unis si on en juge par sa déclaration d'amour à Los Angeles sur City of Joy, c'est surtout l'amour qu'il chante tout au long de ce disque. Musicalement c'est impeccablement pop ... il faut dire lorsqu‘on voit dans les crédits les noms de Yessai Karapetian (clavier) et Levon Khozian (duduk), qui 10 ans après ce concert du Grant'Ork se sont chacun fait un nom dans le jazz et la musique traditionnelle respectivement, on se dit que le contraire aurait été surprenant. Le disque se terminera par une reprise aussi culottée que réussi d'un monument de la pop internationale : Another day in paradise de Phil Collins. Fallait oser !

2018 (Agopofficial - bandcamp - Alter K)


Clip de la semaine

Après General Elektriks, Sloy, HANK!, focus sur le tout nouveau clip (sorti le 8 mars et ce n'est pas accidentel) de Stella Pire que vous trouverez ici : https://www.youtube.com/watch?v=OLBIqzP2OSY