Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 5 Février 2018 : Electric
Dimanche 20 mai 2018 : 9633 concerts, 24986 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 5 Février 2018

Electric

Saga

ZADiste ou NIMBYste ?

Projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. A titre personnel je suis bien content (et pour des raisons qui ne sont pas que écologiques) qu'il ait été abandonné. Les gens qui ont occupé le terrain, selon l'exemple des ancêtres également victorieux du Larzac, appelés les ZADistes, ont pris part au débat, à leur façon pacifiste, en posant leur cul dans la boue (non, BFN TV, les boules de pétanques hérissées de lames de rasoir, ça n'existe pas puisque c'est impossible à fabriquer autant qu'à manipuler ; non, on ne creuse pas un réseau de tunnels dans une zone inondable, tas de connes et de cons et non, ils ne se nourrissaient pas de bébés kidnappés dans les villages alentour - puisque chacun dit la sienne de connerie énorme, après tout ?...). Rappelons que sur le Larzac, c'est une bergerie grande comme une belle église qui a été construite, et en pierre de taille encore (voir ou revoir le film "Tous au Larzac" si besoin !). Donc, occuper des fermes existantes, bloquer même pas complètement une départementale avec des pneus et des palettes et construire quelques cabanes dans les bois... on peut pas leur reprocher d'avoir trop impacté le terrain, qui s'en remettra très bien (avec ou sans eux), merci pour lui.

Et surtout, on peut pas leur faire le procès du "NIMBY", un concept funeste et minable, et déjà ancien (que j'ai appris en DUT Génie de l'Environnement en 1994) : "Not In My Back Yard !" = "Pas dans ma cour !" = "Oui, c'est un projet utile à la collectivité mais j'en veux pas derrière chez moi !" Concept puissant puisqu'il marche aussi bien pour les autoroutes du passé, que pour les éoliennes et panneaux solaires du futur... Le principe commun aux projets NIMBY, c'est que ce sont des équipements dont chacun, y compris celui qui n'en veut pas, pourra profiter ensuite. Or le ZADiste le plus récemment immigré tout comme le paysan le plus solidement ancré à NDDL, peuvent facilement vous jurer les yeux dans les yeux, qu'ils ne prennent jamais l'avion, ou alors tellement rarement qu'ils seront tout prêts à aller à un aéroport existant le jour où il le faudra. Ca donne pas mal de force et de légitimité à une revendication, me semble-t-il : il est plus facile d'affirmer et de démontrer qu'un équipement ne servira à rien, quand déjà, au minimum, on a pas prévu de s'en servir soi-même...

Projet Cigéo : beaucoup plus intéressant à creuser, en terme de NIMBY ! Projet d'enfouissement de déchets radioactifs à vie longue (en dizaine de milliers d'années). Le site est prévu pour 100 000 ans et aussi pour être réversible pendant 100 ans (mais sans financement provisionné pour une reprise des déchets par nos petits-enfants ... belle exemple de solidarité intergénérationnelle, pas vrai ? parlez-en à nos mômes, ils vont adorer). Techniquement c'est prévu à 500 mètres de profondeur dans une zone choisie par son caractère géologiquement stable : a priori d'après ce qu'on en sait, la Terre ne devrait pas s'ouvrir dans la Meuse, dans les 100 000 prochaines années. Le risque que ça pète ou que ça fuite en surface est raisonnablement faible, une fois qu'on aura scellé le tout sous des dizaines de mètres de béton. Mais on peut évidemment arguer que tout ça n'est qu'une hypothèse d'apprentis-sorciers, et donc qu'il y a un risque même faible, et surtout que c'est de toutes façons dégueulasse pour nos enfants... Argument que ne se privent pas d'avancer les ZADistes locaux et ceux qui vont peut-être les rejoindre... Mais là, moi, désolé, mais je le leur fais, le procès du NIMBY, oui, aussi aux ZADistes, au moins à ceux qui viennent de France ! Je m'explique.

Déjà la France est le seul pays qui ait 75 % d'électricité d'origine nucléaire. Les politiciens qui ont décidé ça au début des années 70 avaient des raisons, des bonnes et des mauvaises, mais on en est là depuis plus de 40 ans et donc, les tas de déchets on les a tous générés, c'est notre tas de merde à nous. Ils sont pour l'instant entreposés à la Hague avec une sécurité limitée (attentat, séisme, tout ça...), il faudra bien en faire quelque chose, et c'est la France métropolitaine qui les a générés (et les pays voisins à qui la France a vendu des contrats nucléaires avec récupération des déchets). Donc, que ça nous plaise ou non, va falloir les enfouir en France métropolitaine (le premier qui dit qu'on a qu'à les envoyer dans l'espace ou sous la mer a une fessée...). Et des gens compétents, des scientifiques, ont estimé qu'à cet endroit, au vu de la géologie profonde (et peut-être aussi de l'activité humaine quand même assez calme en surface), c'était le meilleur endroit en France. L'impact en surface ? Je caricature un peu mais allez voir une image : c'est jamais qu'un grand trou, 5 ou 6 bâtiments autour et une clôture ! Emprise au sol : 180 hectares. C'est sûr, c'est pas rien mais en comparaison, la déclaration d'utilité publique de l'aéroport de NDDL, c'était 1650 hectares bétonnés. 180 ha pour "régler" le sort de 40 ans de déchets très dangereux, contre 1650 ha pour faire décoller des avions peut-être bien inutiles ? Just saying. Au fait, il n'y a pas de paysans à exproprier, ni d'espaces naturels à protéger : le terrain en surface à Bure, il est déjà affecté et clôturé, hein, mais ça tu le sais déjà...

Et donc, tu vas aller ZADer là-bas ? Ok. Tu nous diras où on les met, ailleurs dans ta France métro', les déchets nucléaires, pour qu'ils nous pètent/suintent pas à la gueule ? Et plus amusant, cher ZADiste : tu nous expliques comment tu vas te passer d'électricité ... ou plutôt non, comment tu n'as pas utilisé l'électricité nucléaire depuis 40 ans ? Si tu vis dans un chalet auto-électrifié ou sous une tente depuis au moins 20 ans, à la limite on peut en discuter... A condition que tu n'aies pas non plus branché un smartphone, une tablette et tout un tas de choses à l'utilité vitale discutable, au réseau public, depuis 20 ans non plus. Sinon, tu fais du NIMBY comme le dernier des égoïstes, désolé ! T'as été bien content d'utiliser une électricité pas chère, non ? Tu gueules contre le nucléaire mais t'es pas si nombreux, ZADiste ou autre, la dernière fois que j'ai vérifié, à être passé chez un fournisseur d'électricité garantie 100 % renouvelable, mais 10 à 20 % plus chère (... pour l'instant). T'es pas si nombreux à ne pas avoir de smartphone, jeune con, ou alors je te tire mon chapeau...

Alors si tu veux aller faire le malin en surface de CIGEO, moi je veux bien, admettons que tu viens de voir la lumière et tu te repens ? Admettons qu'on ne va pas te juger rétroactivement pour tes péchés électriques... Mais alors on se met d'accord : à partir de demain matin, tu n'achètes plus aucun gadget ou appareil énergivore, et tu ne le branches plus au secteur pour le recharger, ton smartphone ! Soit tu pédales comme dans les gares, soit tu t'achètes un chargeur écolo, solaire ou pile à combustible. Et après, entre gens qui ne consomment (presque) plus d'électricité nucléaire, on discutera si tu fais du NIMBY ou non, avec grand plaisir... Par contre si tu veux éviter cette conversation un peu déplaisante, sache que le Grand Contournement Ouest de Strasbourg, 470 hectares au sol et à l'utilité très discutée aussi, et surtout le Grand Hamster d'Alsace, qui se meurt faute d'espace vital (... et le seul mammifère dont l'existence est menacée en France en 2018), eux, t'attendent à bras ouverts ! Et en plus la binouse est bien meilleure en Alsace qu'en Lorraine. Just saying.

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm

 
Si je pouvais sortir sans limite cette semaine j'irai voir Chanson Plus Bifluorée au Toursky, les Butts Spencers à la Caravelle, Farouche Zoe & the Electric Boys au Funiculaire et Anna Farrow au JAM (c'est juste en face), Anais à l'Espace Julien, moins loins que Philippe Petit à l'Atelier des Arts ou De la Crau à la Machine Penumatique, Ed Mudshi and co à la Tache avant d'aller découvir le jam pop du JAM (je rappelle que cette sélection tient compte du fait que je circule en vélo et suis basé du côté de la Plaine)
 
Si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php

Cadeaux

En cadeau les chroniques postées la semaine dernière :

* la chronique fleuve deu concert des 40 ans de Quartiers Nord au Toursky par Gilles Borgogno à lire ici

* la chronique de Drab Majesty + Plain Men au Molotov par Sami et Laurent Bruguerolle à lire ici

* la chronique de Catalogue + Walking Iditos + Usken à la Machine à Coudre par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique de Lucio Bukowski & Oster Lapwass + Les Envahysseurs au Moulin par Odliz à lire ici

* la chronique du showcase de Stella Pire lors du vernissage de notre expo photo au Lollipop Music Store par Philippe à lire ici


Expo LiM / RdR by Pirlouiiiit 31012018

Et d'ailleurs j'en profire pour attirer votre attention sur la tombola qui vous permet de soutenir La Rue du Rock tout en ayant de grande chance de gagner des photos de l'expo (celle de votre choix), des t-shirts (Phocea Rocks), des albums de The HOST ou des albums ou DVD du label Lollipop Records ! Tout ca pour la modique somme de 5 euros sur place au Lollipop pendant un mois. Le tirage aura lieu lors du décrochage de l'expo le 10 mars.

Cf : https://www.facebook.com/events/195757274341991/

Le disque de la semaine

en attendant la chronique qui je l'espère ne tardera pas trop le premier clip de l'étonnant retour du très grand Bill Deraime :

Le livre de la semaine

Les textes (pas si) à l'arrache (que ça) quasi quotidiens de l'ami Vincent Palacio (je cite : "Depressif, parano, en colère, tête de con. Niveau de frustration artistique : hitlerien. Heureux proprietaire d'une sclérose en plaque. Né en 1979. Techniquement mort sans l'être. Habite à Marseille. En Enfer.") ont trouvé un écrin numérique plus décent que facebook ... vous les trouverez désormais ici : http://130decuy.com/

Ci dessous (avec sa permission) le #360

Ce qu'il préférait, c'était s'ennuyer, se morfondre, se languir. Aussi l'appelait-on Languir-landais, car il habitait l'ennui comme on habite un pays. Sa maison était pleine de choses intéressantes, qu'il se faisait un devoir d'éviter. Des livres, des films, des disques, et des jeux par milliers. N'importe qui d'autre n'aurait pas eu assez d'une vie pour tout effleurer, mais lui, il les avait déjà tous lu, vu et joué. Ça l'ennuyait, donc, ça le ravissait. Engoncé dans un fauteuil, en peignoir, il restait là, devant tous ces trucs, du lever au coucher du soleil. Il passait en revue les possibilités, s'imaginait tout ce qu'il pouvait faire, et en concluait, comme d'habitude, qu'il n'était motivé pour rien. Une force invisible, deux mains posées solidement sur ses épaules, l'empêchait de tenter quoi que ce soit. Cette discipline demandait beaucoup de mental. Parfois, il s'oubliait, et faisait quelque chose. Quand il s'en rendait compte, il arrêtait immédiatement ce qu'il faisait, et allait dans son lit, dormir l'équivalent du temps qu'il avait perdu à s'activer. Peu de monde comprenait son délire, pire, on le croyait au fin fond de la dépression. Mais non. S'il avait été dépressif, il se serait suicidé, or le suicide était une action, éprouvante, choquante, surprenante , violente, demandant de la préparation, des connaissances en tir, en cuisine et en noeuds de marine. Cela demandait de la motivation, et lui, comme on l'a expliqué, se complaisait dans le morne, le blanc, le passif, l'inactif, la contemplation du temps qui passe. D'autant plus qu'il y avait un risque d'au-dela tumultueux, ce qu'il craignait par dessus tout. Mettre fin à ses jours l'aurait donc empêché de poursuivre son inoccupation favorite. Mais le sujet revenait rarement sur la table. Comme il s'ennuyait, il était ennuyeux, personne ne voulait rester avec lui, et c'était parfait. Etre perpétuellement las demandait de l'abnégation, et un sens aiguë du sacrifice. Il se félicitait de s'etre aussi bien marginalisé, en declinant moult invitations, moult requêtes, moult interactions. Tout allait bien, jusqu'au jour où, à cause de son nom, il fut arrêté par des policiers analphabètes (pléonasme), qui l'avaient confondu avec un membre actif de l'IRA. Mais les tentatives de l'Etat, qui met un point d'honneur à rabrouer les gens trop heureux, se soldèrent en echec. En effet, mis en prison, il n'y avait rien de plus ennuyeux que la vie d'un condamné. Ce fut la plus belle période de sa vie. Irrité, la Chose Publique le libera. Les premiers jours de liberté furent un peu difficile, à cause de l'excitation du monde extérieur, mais il retourna chez lui, et retrouva rapidement ses marques. Depuis, il se vautre dans l'ennui, en rêvant de pouvoir se changer en moule. Le pied.

Le resto de la semaine

La Cave de Baille by Pirlouiiiit 31013018

La Cave de Baille gouté par Pirlouiiiit

L'autre midi je suis allé manger à la Cave de Baille dans laquelle je n'avais jamais mis les pieds. Il faut dire que le boulevard Baille est plutôt un axe par lequel je passe plutôt qu'un sur lequel je m'arrête. En plus si on ne m'y avait pas donné rendez vous ppour déjeuner je n'aurais peut être pas réalisé que c'était un restaurant. Bref pour faire court entouré de bouteilles de vins (curieusement conservées à la verticale) et de bouteilles de bière on y mange une cuisine faite maison par des passionnés (en tout cas c'est ce qu'on sentait lorsqu'on nous a présenté l'ardoise). La terrine en entrée était délicieuse, plat du jour (à 12 euros - les autres plates étaient plus proches des 20 euros) était très bon (un espèce de tacos à la viande au nom beaucoup plus chic) et le fondant (6 euros) classique mais réussi. Pas impossible que j'y revienne un jour mais où je serai moins pressé pour en profiter plus.

Toutes les photos (du contenu des assiettes) des restaux auxquels nous sommes allés par ici

DIVERS

* LE RAVI : http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss
Le "couscous bang bang", pour assurer un avenir au mensuel pas pareil, a atteint 80 % de son premier objectif, réunir 30 000 euros. Merci ! Le succès de cette campagne de financement est déterminant. Il faut tenir le rythme et arriver aux 100 % en 40 jours ! Participez à votre tour en souscrivant un abonnement, en offrant des abos ou en faisant un don.

* TREMPLIN ORIZON : http://www.orizonsud.com/inscription
Le Tremplin Scène découverte #9 est ouvert ! Quelques belles dates à gagner notamment

* la salle Asile 404 a toujours besoin de vous https://www.helloasso.com/associations/quatre-sans-quatre/collectes/asile-quatre-sans-sous

* et je ne parle même pas de SOS Méditerranée : https://don.sosmediterranee.org/b/mon-don