Accueil Diogal en concert
Mercredi 27 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Il chante ses balades de sa composition où se croisent la musique des griots de son pays, le Sénégal, et les harmonies de l'Occident. De sa voix suave, il nous entraîne dans son univers avec des rythmes lébous et mandingues, mais aussi folk et pop. Les percussions traditionnelles (sabar, tama, calbasse, balis, cajòn) se mêlent aux instruments occidentaux.

Diogal en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Diogal : l'historique des concerts

Je.

24

Mars

2011

Je.

07

Oct.

2010

Ve.

04

Juin

2010

Tidiane Gaye + Diogal Ouvre Boite - Beauvais (60)

Ma.

21

Oct.

2008

Je.

17

Juillet

2008

Festival Convivencia en concert
Diogal Festival Convivencia | Diogal
Rue Réattu - Arles (13)

Je.

01

Mai

2008

Ve.

12

Oct.

2007

Toure Kunda en concert
Touré Kunda + Diogal Toure Kunda | Diogal
Usine - Istres (13)

Sa.

19

Mai

2007

Omar Pène en concert
Omar Pène + Diogal Omar Pène | Diogal
La Bellevilloise - Paris (75)

Diogal : les dernières chroniques concerts 1 avis

Babel Med Music : Baba Zula + Diogal + Taraf Goulamas + Guerebou Kounkan + Funky For + One

Critique écrite le 05 avril 2007, par Roo Ha Kim

Dock des Suds/Babel med music - Marseille 30 Mars 2007

"Chanceux" que je suis, ce soir le travail m'a relativement épargné et j'arrive donc un peu plus tôt que la veille dans l'enceinte de Babel Med. Malgré tout, j'ai quand même raté quelques artistes (dont les locaux de Kabbalah, que Yohan a vu et encore beaucoup apprécié...s'il se sent d'écrire quelques mots ça fera sûrement plaisir à Sarah...Bonjour lecteur, tu te demandes qui sont ces gens ?...euh, d'ailleurs j'en profite pour donner le bonjour à Momo et Gisèle...non, je déconne... Je me dirige d'un pas relativement alerte, et en évitant de renverser quelqu'un dans le hall restauration, vers la grande salle où Guerebou Kounkan (hip-hop malien) termine son set. La salle est pleine et l'ambiance plutôt chaleureuse. Leur hip-hop est plutôt moderne avec des sons électros et même un titre assez Krump. Ils sont deux sur le devant de la scène : un gars et une petite nana (à qui il manque quelques dents dans le sourire). Ils bougent bien et tout ça a l'air assez revendicatif, mais je n'accroche qu'à moitié... Retour dans le hall restauration, où la fanfare montpelliéraine de Taraf Goulamas (ça fait quelques temps que j'avais repéré ce nom marrant...) déambule au grand plaisir des spectateurs présents. Ils ont... Lire la suite