Accueil I Love You But I've Chosen Darkness en concert
Mardi 27 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

I Love You But I've Chosen Darkness





I Love You But I've Chosen Darkness est originaire d'Austin (Texas). Leur premier album, "Fear is on Our Side" sorti en mars 2006 livre un rock atmosphérique aux ambiances sombres et brumeuse. Sur des mélodies aériennes, les chansons douces sont susurrées plus que chantées. Ce combo d'Austin entretient les explosions sensorielles d'un Slowdive et la rigueur d'un groupe tel que Interpol.

Site

I Love You But I've Chosen Darkness en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

I Love You But I've Chosen Darkness : l'historique des concerts

Di.

29

Oct.

2006

I Love You But I've Chosen Darkness Maroquinerie - Paris 20ème (75)

I Love You But I've Chosen Darkness : les dernières chroniques concerts 1 avis

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006)

Critique écrite le 28 juillet 2006, par Pierre Andrieu

Grange du château de Sédières 22 juillet 2006

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières (Corrèze) a encore frappé un grand coup cette année, avec la présence en tête d'affiche des mythiques écossais d'Echo And The Bunnymen. Un groupe qui jouait au festival de Benicassim, en Espagne, deux jours plus tôt, devant 30 000 personnes... Compte rendu de la soirée du samedi 22 juillet, qui a permis d'oublier les prestations peu convaincantes (pour ne pas en dire plus) de Sophie Auster & One Ring Zero et Charlélie Couture, la veille... Tazio & Boy : Après le concert d'Avida Dolls, un jeune groupe pratiquant une musique peu intéressante entre métal et pop/rock, c'est au tour d'un autre groupe quasi inconnu de fouler les planches de la grange de Sédières, toujours aussi accueillante (malgré la chaleur suffocante). En moins de temps qu'il n'en avait fallu au groupe précédent pour nous faire sortir de la salle, Tazio & Boy captent notre attention. Les trois musiciens (chant/guitare électrique, voix/claviers et batterie) délivrent en effet une pop aussi envoûtante que torturée. Entre folk aride, pop neurasthénique et rock virulent, l'univers de Tazio & Boy... Lire la suite