Accueil Local Natives en concert
Mercredi 1er décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Pop rock légère et remuante venant de Los Angeles, California... Avec sa musique touche à tout et en perpétuel mouvement, Local Natives cherche à embarquer l'auditeur dans un univers onirique. En concert en France en 2012 et 2013.

Local Natives : vos chroniques d'albums
Site

Local Natives en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Local Natives : l'historique des concerts

Di.

29

Sept.

2019

Local Natives (usa) Botanique - Bruxelles (B)

Je.

02

Mai

2019

Sa.

12

Nov.

2016

Je.

10

Nov.

2016

Je.

10

Nov.

2016

Local Natives + Big Moon Le Trabendo - Paris (75)

Me.

24

Août

2016

Local Natives (Complet) Boule Noire - Paris 18eme (75)

Me.

20

Nov.

2013

Ma.

19

Nov.

2013

Local Natives : les dernières chroniques concerts 3 avis

Nick Cave & The Bad Seeds + Jacco Gardner + Moon Duo + Local Natives + Iceage (La Route du Rock collection été 2013)

Critique écrite le 29 août 2013, par pierre

Fort de Saint-Père, Saint-Malo 15 août 2013

Nick Cave & The Bad Seeds + Jacco Gardner + Moon Duo + Local Natives + Iceage (La Route du Rock collection été 2013)  en concert

Edition 2013 très réussie pour la Route du Rock, qui a encore une fois permis de passer trois jours paradisiaques au Fort de Saint Père et dans la région de Saint-Malo ! Programme chargé pour le nombreux public (22 000 personnes en tout, un joli succès !)  : sea, sex, sun, électro, pop & rock 'n roll... Après une première soirée à la Nouvelle Vague, la salle de Saint-Malo, la veille, les choses sérieuses comment pour nous en plein air le Jeudi 15 août 2013 avec une affiche alléchante : Nick Cave & The Bad Seeds, Jacco Gardner, Moon Duo, Iceage & Co... Compte rendu : ©Nicolas Joubard Jacco Gardner En arrivant au Fort de Saint-Père, baigné de soleil, on est saisi par l'impression d'entendre un revenant du nom de Syd Barrett en train de jouer ses étourdissantes chansons pop psyché sur la petite scène des remparts, placée à l'entrée du site (une super nouveauté, mais qu'il faudra améliorer en facilitant l'accès en cas d'affluence)... Cette voix perchée, ces ambiances propices aux décollage vers les cieux, ces sons d'orgue venus tout droit des années 60, c'est le pied intégral. Vérification faite, c'est Jacco Gardner et ses musiciens qui jouent leur pop songs fraîches, élégiaques, richement arrangées et très typées 60's.... Lire la suite

The Coral + Local Natives + Warpaint + La Patère Rose + Young Michelin (Festival des Inrocks 2010)

Critique écrite le 08 novembre 2010, par coline

La Cigale, Paris 6 novembre 2010

The Coral + Local Natives + Warpaint + La Patère Rose + Young Michelin (Festival des Inrocks 2010) en concert

Cinq groupes étaient à l'affiche à La Cigale samedi soir à l'occasion du Festival Les Inrocks Black XS : Young Michelin, La Patère Rose, Warpaint, Local Natives et The Coral. Même si on ne connait pas tous les groupes, l'affiche est alléchante, comme chaque année. Young Michelin Young Michelin, vainqueur du concours CQFD de cette année, ouvre le bal avec un rock new wave où claviers et sons électroniques sont du meilleur goût. Malheureusement, après un premier morceau instrumental que Depeche Mode ne renierait pas, la performance se gâte avec l'arrivée du chant, en français... Rappelant un Asyl des très mauvais jours, les morceaux sont plats et sans saveur à cause de cette voix et de ces textes qui ne collent pas à la musique. Un autre passage instrumental aurait presque pu nous réconcilier avec les Young Michelin mais on finit par s'ennuyer sévèrement et même par s'endormir... La Patère Rose La Patère Rose arrive ensuite sur la scène de La Cigale, où même toute la bonne humeur dégagée par le groupe n'arrive pas à dérider un public parisien coincé. C'est dommage car en dépit de quelques ressemblance avec Cœur de Pirate (la voix et les intros au piano), ces trois Canadiens ont le mérite d'avoir une pêche... Lire la suite

Pantiero 2010 : The Raveonettes + Poni Hoax + Local Natives + Errors

Critique écrite le 12 août 2010, par Sami

Terrasse du palais des festivals - Cannes 11 Août 2010.

Pantiero 2010 : The Raveonettes + Poni Hoax + Local Natives +  Errors en concert

"Cannes, premier jour du festival". Malgré sa promiscuité et ses affiches souvent à mon goût, je ne m'étais pas rendu à Pantiero depuis 2006 et son enchainement fou fou fou dans le sud Chk Chk Chk + Tv On The Radio puis Modeselektor + Dizzee Rascal. Les noms de cette année me parlent à priori moins mais ça fait des années que je rêve de voir les Raveonettes, groupe crucial des 00's, aussi sous estimé que rare en France. Les autres groupes programmés avaient chacun leurs qualités mais les Danois justifiaient à eux seul le déplacement. La soirée commence à 20 heures pétantes avec les Écossais Errors. Leur musique est 100% instrumentale et lorgne vers un post-rock à la Trans Am / Battles, agréable mais pas bien transcendant. L'ennui avec ce type de formation, ce que l'on a rapidement d'entendre le même morceau pendant tout le concert. Un bon morceau certes, avec des montées efficaces et des idées de production intéressantes, mais assez anodin au final. Les changements de plateau sont rythmé par par les sélections d'Anticlimax, bien connu des clubs Marseillais, qui joue des remixes boum boum de Ting Tings ou Inner City en face du bar. Et chose rarement vue ailleurs, la pelouse synthétique de la terrasse est nettoyée de ses... Lire la suite

Local Natives : les chroniques d'albums

Local Natives : Gorilla Manor

Chronique écrite le 15/02/2010, par Pierre Andrieu

Local Natives : Gorilla Manor

Prometteur album pour les Californiens de Local Natives, une bande de musiciens ayant dangereusement affolé les radars officiels de la branchitude grâce à leurs dons pour le mélange des genres et les harmonies vocales... Il faut dire que la troupe qui habitait encore il y a peu une maison transformée en local de répète bordélique nommé Gorilla Manor (d'où le nom du disque) provoque une rencontre entre Arcade Fire, Talking Heads (qu'ils reprennent d'ailleurs ici : Warning Sign), Fleet Foxes, Crosby, Stills, Nash & Young, Animal Collective, Grizzly Bear et Vampire Weekend. Soit une grande partie de ce qui peut contribuer à exciter fortement les fans de pop folk rock par les temps qui courent... Le résultat, souvent très accrocheur et presque trop consensuel à certains moments, est donc à la fois teinté de pop gracile, de rock arty, de folk avec chants en choeur, d'afro beat remuant et de world tutoyant la voie lactée. Ce mælstrom d'influences et de styles aboutit à la création dun album... Lire la suite