Accueil Micah P. Hinson en concert
Jeudi 2 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Micah P. Hinson est un excellent songwriter country folk rock... Sa voix ultra grave et ses chansons très mélancoliques font mouche à tous les coups ! Nouvel album en mars 2014 chez Talitres Records...

Micah P. Hinson : vos chroniques d'albums
Site

Micah P. Hinson en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Micah P. Hinson : l'historique des concerts

Sa.

14

Avril

2018

Faveurs De Printemps / D'automne en Livestream en concert
Faveurs De Printemps 2018 : Filago + Micah P Hinson Faveurs De Printemps / D'automne en Livestream | Micah P. Hinson
Théâtre Denis - Hyères (83)

Di.

22

Oct.

2017

Micah P. Hinson Le Consortium - Dijon (21)

Me.

18

Oct.

2017

Orval Carlos Sibelius en concert
Barbey Indie Club : Micah P. Hinson + Orval Carlos Sibelius Micah P. Hinson | Orval Carlos Sibelius
Barbey Rock School - Bordeaux (33)

Di.

27

Mars

2016

Micah P. Hinson + Jono Mcleery + Mohdd L'Aéronef - EuraLille (59)

Ma.

22

Mars

2016

Ma.

22

Mars

2016

Ve.

30

Mai

2014

Micah P. Hinson De Roma - Borgerhout (B)

Lu.

26

Mai

2014

Micah P. Hinson Petit Bain - Paris (75)

Micah P. Hinson : les chroniques d'albums

Micah P. Hinson : And The Gospel Of Progress

Chronique écrite le 18/11/2014, par Pierre Andrieu

Micah P. Hinson : And The Gospel Of Progress

La réédition du premier album de Micah P. Hinson orchestrée par le label Talitres (qui a également sorti en mars 2014 le dernier opus du songwriter texan, le très bon Micah P. Hinson And The Nothing ) est une bénédiction divine permettant de communier à nouveau avec des chansons country folk pop d'une beauté céleste tout en étant d'une mélancolie magistralement enveloppante... Ce coup d'essai de génie datant de l'année 2004 qu'est Micah P. Hinson and The Gospel Of Progress n'a rien perdu de sa puissance émotionnelle dix ans après, bien au contraire même : les morceaux de " violent country " (appellation d'origine contrôlée par l'auteur) présents ici sont toujours époustouflants de classe, les mélodies tuent à tous les coups, les arrangements sont plus que jamais d'une très riche sobriété (guitare, banjo, flûte, Mellotron, orgue, accordéon... ) et la voix du dénommé Micah bouleverse littéralement à chaque mot prononcé. Ce disque réédité pour la... Lire la suite

Micah P. Hinson And The Nothing : Micah P. Hinson And The Nothing

Chronique écrite le 11/02/2014, par Pierre Andrieu

Micah P. Hinson And The Nothing : Micah P. Hinson And The Nothing

Songwriter cabossé de country folk rock, l'Américain basé en Espagne Micah P. Hinson fait son retour en mars 2014 via le label Talitres avec le disque Micah P. Hinson And The Nothing... Cet opus enregistré à Santander avec l'aide de musiciens du cru permet à Mister Hinson de repartir du bon pied après un grave accident de la route. Sur les nouveaux morceaux, on retrouve avec un plaisir non dissimulé des ambiances authentiques et dramatiques, gorgées de petits bouts de vie pas toujours roses. Difficile de ne pas penser aux figures tutélaires du genre que sont Will Oldham, Vic Chesnutt, Kurt Wagner de Lambchop, Tom Waits, Nick Cave ou encore Johnny Cash en prenant en plein poire ces passionnantes histoires racontées sur une bande son country, folk, pop & rock. Sans singer ni pomper qui ce soit, Micah P. Hinson s'inscrit dans la grande tradition américaine tout en la dépoussiérant un tantinet, voire beaucoup plus...... Lire la suite

Micah P. Hinson : And The Pioneer Saboteurs

Chronique écrite le 09/12/2010, par Philippe

Micah P. Hinson : And The Pioneer Saboteurs

Au vu de sa gueule de comptable véreux de western spaghetti, le pauvre Micah Paul Hinson, petit gars à lunettes au physique plutôt ingrat, et chanteur de folk songs de son état, a bien fait de mettre plutôt en couverture de son sixième disque cette photo, l'une des couvertures les plus sexy et rock'n'roll vues depuis pas mal d'années - si ça ne vous donne pas envie de l'avoir en vinyle, changez de lunettes ou bien acceptez une fois pour toutes que vous n'aimez que les garçons ! Ce disque folk splendide de déglingue, commence par un bel air instrumental de cordes, violons et banjos, qui excite la curiosité et est repris plus loin sous forme d'une chanson d'amour, Dear Ashley, à peine habillée de la voix grave du chanteur. Etre suffisamment confiant dans un thème pour le décliner à l'envi sur un album, voilà bien une marque des grands compositeurs (voir la sublime BO, également dans ce style violonné, de The Proposition par Nick Cave, ou encore l'avalanche des Chicago de Sufjan Stevens). Mais l'homme peut aussi décliner très simplement ses chansons : que ce soit sur Sweetness, seul à la guitare, ou sur le banjo et les choeurs un rien kitsch de My god, my god, il vous tape au fond des tripes avec cette évidence simple : il ne chante même pas... Lire la suite