Accueil Marietta en concert
Samedi 4 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Après le groupe The Feeling Of Love, qui faisait du rock garage psyché (au programme, guitare et grosse caisse affolées par le tempo et les hanches tournoyantes d'un fantasme de rock'n'roll trash et de jump blues, orgue hypnotique écrasé sous des assauts post punk... Influences : Pussy Galore, Doo Rag mais aussi Suicide ou encore Spacemen 3), le chanteur guitariste Guillaume Marietta a monté un projet solo sous le nom de Marietta. Au menu : chansons indie garage Lo-Fi en français et en anglais. Nouvel album de Marietta mi 2020 chez Born Bad Records : "Prazepam St."

Marietta : vos chroniques d'albums
Site

Marietta en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Marietta : l'historique des concerts

Sa.

16

Oct.

2021

J.C. Satàn & Arthur Satan en concert
Arthur Satan + Marietta J.C. Satàn & Arthur Satan | Marietta
6 par 4 - Laval (53)

Ve.

23

Juillet

2021

Binic Folks Blues Festival en concert
La Cathédrale de Binic : E.T Explore Me / Marietta / Captain Excelsior & The Cosmic Crabs Binic Folks Blues Festival | Marietta | E.T. Explore Me
Pointe de la Rognouse - Binic (22)

Je.

01

Avril

2021

The Parade en concert
Parade + Guillaume Marietta The Parade | Marietta
FGO-Barbara - Aix-en-Provence (75)

Sa.

07

Déc.

2019

Le Villejuif Underground en concert
Marietta + Nathan Roche + Music On Hold Le Villejuif Underground | Marietta
La Baronne - Marseille (13)

Me.

25

Oct.

2017

Festival Soy en concert
Festival Soy : Marietta, Julien Gasc, Cotillon Festival Soy | Marietta
Stereolux - Nantes (44)

Ve.

23

Sept.

2016

Festival Rock In The Barn en concert
Rock In The Barn #7 23 & 24/09 : Night Beats, Forever Pavot, Kaviar Special, Carpenter Brut, Dead Meadow, Birth Of Joy, Blondi's Salvation, Marietta Etc Festival Rock In The Barn | Dead Meadow | Forever Pavot | Birth Of Joy | Night Beats | Kaviar Special | Marietta | Carpenter Brut | Blondi's Salvation
Ferme De Grande Ile - Giverny (27)

Sa.

17

Sept.

2016

Levitation France en concert
Levitation France 2016 - 17 Septembre : La Femme The Limiñanas Dead Meadow Alex Maas The Underground Youth La Monte Young Tribute Sunflower Bean Yeti Lane Guillaume Marietta Rats On Rafts Bantam Lyons Levitation France | La Femme | Dead Meadow | The Black Angels | Bantam Lyons | The Liminanas | Marietta | Yeti Lane | The Underground Youth | Rats On Rafts
Le Quai - Théâtre 900 (49)

Sa.

05

Mars

2016

Forever Pavot en concert
Forever Pavot + Marietta + Volage Forever Pavot | Volage | Marietta
Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Marietta : les dernières chroniques concerts 9 avis

E.T. Explore Me, Marietta, Captain Excelsior And The Cosmic Crabs (La Cathédrale de Binic 2021)

Critique écrite le 28 juillet 2021, par Pierre Andrieu

Pointe de La Rognouse, Binic 23 juillet 2021

E.T. Explore Me, Marietta, Captain Excelsior And The Cosmic Crabs (La Cathédrale de Binic 2021)    en concert

"Merci à La Nef D Fous, parce qu'on s'ferait bien chier sinon !" Après une faramineuse édition 2019 du Binic Folks Blues Festival (avec Sleaford Mods, Prettiest Eyes, Death Valley Girls, King Khan, Beechwood etc.), le retour de l'incontournable rendez-vous rock 'n roll dans les Côtes d'Armor avec une version adaptée au contexte sanitaire et sous un nouveau nom, La Cathédrale de Binic, était très attendu en 2021, c'est un euphémisme ! Au menu : quatre soirées imaginées par l'asso La Nef D Fous du 22 au 25 juillet, avec une prog alléchante et sur un superbe nouveau site situé face à la mer, Pointe de la Rognouse (juste au-dessus d'une plage avec un îlot rocheux surmonté d'une croix, d'où son surnom de cathédrale), une jauge limitée à 500 personnes et un tarif fixé à 35 euros (avec repas) ou à 20 euros (concerts seuls). Le lendemain de la première soirée ayant eu lieu le 22 juillet avec Lætitia Shériff, Hoorsees et Wolfoni, une affiche boudée par les festivaliers, en très faible nombre, on retrouve quasiment le festival tel qu'on l'a connu par le passé : ambiance de feu pour concerts enflammés, justement. Avec par ordre d'apparition à partir de l'heure de l'apéro sur la petite scène située sur un site en forme... Lire la suite

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane (Festival Levitation France 2016)

Critique écrite le 28 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16&17 septembre 2016

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane  (Festival Levitation France 2016) en concert

Impeccable quatrième édition pour Levitation France, les 16 et 17 septembre à Angers, au Quai, une nouvelle salle très classe et beaucoup plus grande que le Chabada où avaient lieu les concerts les années précédentes. Ce changement de lieu a permis d'accueillir parfaitement les 3500 personnes qui se sont ruées pour participer à cette excellente version française du festival Levitation, qui se tient à Austin, Texas... Durant deux jours de rêve, les deux salles situées à l'intérieur du Quai, l'immense forum et la plus intimiste T 400 voient défiler une prog bien foutue dans laquelle on ne regrette que la présence de La Femme, un groupe très moyen sur disque et en concert, qui ne mérite pas l'engouement qu'il suscite, à notre humble avis. Bref, il y avait néanmoins largement de quoi léviter même sans apprécier le soi-disant groupe de l'année, selon Les Inrocks et Rock & Folk (rires). De toute façon, le seul et unique passage météorique de Thee Oh Sees le vendredi soir justifie à lui seul le déplacement à Angers : avec un John Dwyer impérial, un groupe au taquet - deux batteurs déments, plus un bassiste au diapason - et un répertoire idéal pour hurler de joie ! Résultat des courses : une heure de pogo et de slams, des litres... Lire la suite

Cheveu + Feeling of Love (B-Side Festival)

Critique écrite le 10 juin 2014, par pirlouiiiit

le Molotov, Marseille 05 juin 2014

Cheveu + Feeling of Love (B-Side Festival) en concert

5ème soir de la 7ème édition du festival B-Side et encore une soirée qui affiche complet ou presque ! Après The Oscillation et Forever Pavot au Grim (voir chronique ici), Föllakzoid, DelaCave et BadStar (voir chronique ici) puis The Growlers, Oh ! Tiger Moutain et Spit Shake Sisters (voir chronique ici) et encore Duchess Says et François Virot (voir chronique là) à la Machine à Coudre, c'était ce soir au tour des 2 poids lourds du label Born Bad de blinder le Molotov. En effet, à mon arrivée pourtant tardive le coin de la place Paul Cézanne où se situe le Molotov était pleine de gens ... La cause : un problème de camion pour Feeling of Love qui les a fait arriver très en retard (en même temps que moi en fait). Du coup l'ordre de passage a été inversé et c'est Cheveu qui ouvrait le bal. Je les avais déjà vus en 2011 au Cabaret Aléatoire, mais plus depuis (si je ne me trompe pas ils sont depuis revenus au Poste et au Grim). C'est marrant parce que j'ai réalisé en les voyant que je ne me souvenais plus vraiment de leur musique ni même de leur jeu de scène. J'ai en fait été très surpris par l'attitude du chanteur qui ne tenait pas en place (genre pas franchement tranquille) pendant tout le début de leur set. Cheveu, pour ceux qui... Lire la suite

The Feeling of Love + Magnetix

Critique écrite le 24 novembre 2013, par pirlouiiiit

Moulin, Marseille 30 octobre 2013

The Feeling of Love + Magnetix en concert

Soirée pas comme les autres puisque ce soir c'est au Moulin que 2 groupes qui passent d'habitude à la Machine à Coudre vont se produire. Feeling of Love et Magnetix ou deux approches du rock, deux sons différents unis par le même label (de qualité) : Born Bad. Si j'ai déjà croisé les Feeling of Love (par hasard) sur la grande scène de Binic cet été, en revanche j'ai réussi l'exploit de n'avoir jamais vu Magnetix J'arrive au Moulin (en configuration cabaret bien sûr) un peu avant que les concerts attaquent. C'est logiquement les Feeling of Love (plus doux) qui commencent. Si à Binic je ne les avais pas remarqué plus que ça entre Burn in Hell et Shannon & the Clams, ce soir j'ai tout le loisir et le confort pour apprécier leur "kraut space garage" ... Guitare(s), basse, clavier, batterie ... Guillaume Marietta au chant et à la guitare (placée assez haut) semble toujours concentré. Le clavier est celui qui s'agite le plus ... Et si l'ensemble du groupe n'est pas franchement souriant pendant les morceaux, ils semblent malgré tout contents d'être là ... (bon sauf le bassiste sur la fin qui excédé par des problèmes techniques finira par se barrer et laisser les autres finir le rappel sans lui). En tout cas les morceaux... Lire la suite

Marietta : les chroniques d'albums

The Feeling Of Love : Reward Your Grace

Chronique écrite le 04/04/2013, par Pierre Andrieu

The Feeling Of Love : Reward Your Grace

Le groupe français de space rock garage The Feeling Of Love continue sur (belle) lancée avec un tétanisant nouvel album intitulé Reward Your Grace, le genre de galette idéalement faite pour accompagner des trips plus ou moins autorisés... Sur cet excellent opus flambant neuf présenté sous pochette elle aussi très marquante, ces fans du Velvet Underground, de Suicide, de Syd Barrett, de Spacemen 3, de Jesus and Mary Chain et de Brian Jonestown Massacre (entre autres artistes génialement cramés) arrivent à proposer leur version du rock garage psyché qui fait planer, partir en vrille et halluciner gravement. Dès le magistral, lancinant et sexy titre d'ouverture en hommage à la divine égérie de David Lynch, Julee Cruise, The Feeling Of Love ouvre les portes de l'enfer (enfin, du paradis) à ceux qui aiment plus que tout au monde les chants drogués, les chœurs... Lire la suite

The Feeling Of Love : Dissolve Me

Chronique écrite le 16/04/2011, par Pierre Andrieu

The Feeling Of Love : Dissolve Me

Troisième album des sauvageons nihilistes originaires de Metz, France, The Feeling Of Love, Dissolve Me - qui sort chez Born Bad - leur permet de poursuivre leur noble mission : faire consciencieusement dégueuler de leurs amplis et autres micros, un genre de rock garage psyché kraut blues... Oui, ce n'est pas exactement pour les ménagères de moins de cinquante ans, les cadres en agences bancaires, les amateurs de rock français pseudo engagé, les bobos soi disant de gauche et ouverts d'esprit, les lecteurs du Figaro ou des Echos assujettis à l'ISF ou les fil(le)s à papa se trimballant en lunettes carrées et fripes hors de prix pour faire hype. Malgré son nom de groupe faussement flower power, The Feeling Of Love semble plutôt ne pas aimer la paix, les couchers de soleil, la gentillesse et les chansons proprettes pour lutter contre la guerre ; ce trio nous a tout l'air de n'avoir rien à foutre de rien ou de qui que ce soit et de se soucier de la clarté du son comme d'une guigne. Ahhh, ça fait... Lire la suite

Marietta : Vidéo



Marietta : écoute