Accueil The Liminanas en concert
Mercredi 5 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Entre pop française décadente et orchestre freaks, les Français de The Liminanas évoluent dans un passionnant univers à la fois vintage et rock 'n roll... En concert en 2016 pour une tournée en compagnie de leur pote Pascal Comelade puis pour jouer en live l'album Malamore (sortie le 15 avril 2016 chez Because Music). The Liminanas était en concert à La Maroquinerie à Paris le 7 décembre 2017, au Trianon à Paris le 29 mars 2018 et en tournée française en 2018 (puis en 2019) pour présenter l'album Shadow People, produit par Anton Newcombe de BJM. Nouveau projet nommé L'Epée avec les Liminanas, Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe (de The Brian Jonestown Massacre), en tournée en 2019/2020 !

The Liminanas : vos chroniques d'albums
Site

The Liminanas en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Liminanas : l'historique des concerts

Lu.

01

Juillet

2019

Hubert-Félix Thiéfaine en concert
Hubert-félix Thiéfaine - The Liminanas - Voyou The Liminanas | Hubert-Félix Thiéfaine
Théâtre de Verdure - St Malo du Bois (85)

Ve.

29

Mars

2019

Triggerfinger en concert
Deus + Triggerfinger + The Liminanas Triggerfinger | dEUS | The Liminanas
Zenith Arena - Lille (59)

Je.

21

Mars

2019

Voix De Fête Festival en concert
Voix De Fête : Bertrand Belin & The Limiñanas Voix De Fête Festival | Bertrand Belin | The Liminanas
Théâtre de l'Alhambra - Genève

Ve.

15

Mars

2019

Sa.

02

Fév.

2019

The Limiñanas Atelier Rock - Huy (B)

Je.

31

Janv.

2019

The Liminanas + Hoboken Division The Liminanas | Hoboken Division
L'autre Canal - Nancy (54)

Sa.

15

Déc.

2018

The Fleshtones en concert
The Liminanas + The Fleshtones + The Make-Overs The Fleshtones | Make-Overs | The Liminanas
El Médiator - Perpignan (66)

Ve.

14

Déc.

2018

Make-Overs en concert
The Liminanas + The Make-Overs The Liminanas | Make-Overs
La Belle Electrique - Grenoble (38)

The Liminanas : les dernières chroniques concerts 26 avis

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée

Interview réalisée le 05 février 2020, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand Février 2020

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée

Ça fait un moment que les chansons de Bertrand Belin nous accompagnent, qu'on les sifflotent en conduisant sur des routes de campagne ou des autoroutes, qu'on les décortiquent (enfin, qu'on essaye de le faire... ) et qu'on attend la sortie de ses disques avec impatience. Et puis en 2019 paraît "Persona", un nouveau coup de maître qui semble élargir encore un peu plus son auditoire, légèrement plus conséquent à chaque tournée et en particulier depuis la parution du tube des Liminanas, "Dimanche", sur lequel le songwriter breton chante d'une voix grave un texte drôle et désabusé qu'il a écrit pour l'occasion. Cela fait donc pas mal de raisons valables de vouloir lui poser quelques questions avant son passage à la Coopérative de mai fin mars 2019 à l'occasion d'un concert d'anthologie dont il a le secret. Pour avoir vu une vidéo d'interview où le journaliste en culottes courtes se faisait joliment rembarrer comme il fallait à la suite d'une question un peu légère, on sait que l'homme peut être cassant, on se présente donc dans les loges de La Coopé en ayant bien potassé le dernier album (ce qui n'est pas très difficile, il est excellent... ) et longuement préparé nos questions. Excellente initiative, car l'affûté et vif Bertrand Belin se... Lire la suite

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France

Interview réalisée le 28 novembre 2019, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers Novembre 2019

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France

Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel en tête d'affiche du festival Levitation France, et ce en avant première de sa grande tournée française prévue en novembre/décembre. Le but de ce show très attendu (et réussi, chronique ici) au Quai d'Angers est de jouer en live les titres du très marquant premier album psyché pop de la troupe, "Diabolique", sorti il y a peu, le 6 septembre. C'est aussi une occasion idéale pour poser quelques questions aux quatre protagonistes du combo, qui sont réunis autour d'une table basse sous une tente située dans l'agréable patio du Quai. Il fait beau et presque chaud, il y a une légère brise, Emmanuelle Seigner, Anton Newcombe, Marie et Lionel Limiñana sont de bonne humeur, souriants et ont envie de parler. Anton est même taquin : entre deux photos prises avec son téléphone, il se foutra gentiment de notre gueule sur twitter pendant l'interview, "à cause" d'une question où on lui demande s'il aime Iggy Pop, le nouveau pote des Limiñanas. L'iguane, un des nombreux sujets abordés dans l'entretien qui suit : Comment vous sentez-vous à quelques heures de votre premier... Lire la suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe)

Critique écrite le 19 décembre 2019, par Samuel C

La Cigale - Paris 14 décembre 2019

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion d'un passage télé sur TMC où, après avoir interprété "The last picture show" de la façon la plus brute et efficace qui soit, les membres de L'Épée étaient interviewés. Les questions de l'animateur-vedette étant souvent à côté de la plaque, on ne peut que regretter encore et encore les délicieuses années Nulle Part Ailleurs... 2 mois et demi plus tôt, L'Épée s'était produit à la Boule Noire à l'occasion d'un showcase afin d'assurer la promotion de la sortie de son premier album réussi, "Diabolique". Ce fut un concert entêtant et hypnotisant. De retour boulevard Rochechouart, le groupe jouait cette fois-ci dans la majestueuse salle de la Cigale, deux étages au-dessus. Chacun est venu comme il a pu pour voir un show qui sera encore une fois de haute volée. Plus de 1 000 personnes assisteront à la célébration du psychédélisme et du fuzz avec un petit truc en plus, la "Cabestany's touch" vraisemblablement ! Le public est majoritairement poivre et sel mais... Lire la suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe)

Critique écrite le 16 décembre 2019, par lol

La Cigale, Paris 14 décembre 2019

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la scène de la Cigale son excellent album "Diabolique". Tous les dévots et les aficionados parisiens de la fuzz et du psychédélisme à tendance garage avaient bravé les grèves et les embouteillages dantesques de ce 14 décembre pour être présents à cette grand-messe du genre. Avec une moyenne d'âge oscillant entre 40 et 50 ans, la plupart d'entre eux semblaient être titulaires d'un master II en Bobologie à l'université de South Pigalle, le public n'était pas le plus fiévreux que l'on puisse imaginer... Pourtant, dès son entrée sur scène, en moins d'une chanson, L'Epée avait convaincu tout le monde ! Porté, il faut le souligner car c'est finalement et malheureusement très rare, par un son totalement parfait, le combo a arrêté le temps pendant près d'une heure et demie et emporté le public dans une transe hypnotisante et psychédélique de toute beauté et du meilleur effet. Il faut dire que cet assemblage de vieux briscards domine totalement son sujet. On a clairement affaire à de véritables orfèvres du rock psychédélique. Le moindre son, la moindre note, le... Lire la suite

The Liminanas : les chroniques d'albums

The Limiñanas : Shadow People

Chronique écrite le 20/01/2018, par Pierre Andrieu

The Limiñanas : Shadow People

Dans un pays qui s'extasie sur les "prouesses" élyséennes ultra libérales réalisées par un banquier de 40 ans et qui pleure à chaudes larmes l'"inoubliable" chanteur d'Allumer le feu ou Tous ensemble, le début de succès des discrets et respectables garagistes perpignanais de The Limiñanas fait vraiment un bien fou ; il permettrait presque d'oublier que l'on vit dans un pays de cons qui achètent majoritairement et par palettes entières des disques moisis de Johnny Hallyday, Florent Pagny, Black M, Soprano, Booba, PNL et Kendji Girac... Bref, oublions un instant les choses qui fâchent et concentrons nous plutôt sur Shadow People, ce bonheur d'album aussi artisanal que classieux publié par une grande maison de disques, Because Music, et réunissant moult invités de premier choix : Anton Newcombe, leader de Brian Jonestown Massacre (et fan !), à la coproduction, au chant sur un titre (Istanbul Is Sleepy) et à la co écriture de quelques morceaux, Peter Hook, bassiste de Joy Division et New Order (sur The Gift), Bertrand Belin, chanteur de chansons intelligentes en français (sur Dimanche), et Emmanuelle Seigner, actrice à la voix suavement sexy (sur Shadow People)... Le disque dont il question ici - enregistré entre Cabestany, le village des... Lire la suite

The Limiñanas : Malamore

Chronique écrite le 21/04/2016, par Philippe

The Limiñanas : Malamore

On dirait qu'il y a en avril 2016 comme un momentum, un quart d'heure de gloire, pour The Limiñanas from Perpignan, étant à l'honneur dans Libéramondinrock'n'folk (deux mois d'affilée dans ce dernier) aussi bien qu'au Disquaire Day (avec un 45 t dont la face B, Maria's Theme, est digne du Morricone de la plus grande époque). Curieux décalage dans le temps à notre goût, puisque l'un de leurs albums précédents (déja défendu par Rock'n'Folk, soyons justes), l'inépuisable et génial Costa Blanca, leur Melody Nelson à eux si on veut, nous a foutu une telle gifle en 2013 qu'on en a reniflé rouge pendant des mois... Mais loin de nous l'idée de prendre la posture snob de ceux dont on découvre leur groupe secret-trop-bien-gardé : on ne peut que souhaiter bonheur, prospérité et gloire bien méritées à M. et Mme Limiñana, sauveurs du rock made in France, évidemment ! Monsieur ayant abandonné (peut-être à l'occasion de la perte de son rasoir et le vol de son cuir ?) son air de jeune premier poseur, au profit d'une belle barbe de vieux sage de la musique vintage, et Madame arborant une magnifique chevelure rouge incandescent, ils sont toujours aussi beaux... On est juste un peu désarçonné que, contrairement à l'album précédent où l'on nous enfilait un... Lire la suite

The Limiñanas : Costa Blanca

Chronique écrite le 17/02/2014, par Philippe

The Limiñanas : Costa Blanca

Quand es-tu parti vers le Sud en voiture, pour la dernière fois, avec ton cuir noir (de merde) comme simple bagage ? Allez, embarque, dude ! Il ne te faudra pas plus de 27 secondes pour entendre arriver sur le disque, la basse obsédante qui ne va pas te quitter de tout le voyage et dans la foulée, une des nombreuses ritournelles pop joliment ciselées tout au long de ce troisième album de The Limiñanas, from Perpignan. Suit un formidable hymne pop à tambourin, My Black Sabbath, qui accompagnera idéalement dans ton cerveau le défilement automatique de paysages désertiques à crever, genre la Navarre entre Tafala & Tudela, sur une chanson franco-anglaise parsemée de bouzouki arabo-andalou. Ca tombe bien, la côte Est de l'Espagne, c'est là que tu vas, ne change pas de direction : Alicante c'est bien par là, au bout de la route, où t'attend en effet (merci Google Maps !) un hôtel appelé Costa Blanca, comme cet album ! Alicante ici, plus qu'une ville réputée plutôt morne, c'est aussi un titre rock avec Farfisa et du fuzz à en ronronner de plaisir : celui d'avoir pris la route dans un paysage qui n'est pas sans te rappeler ta chère Route 66, celle dont le souvenir te hante depuis des années... Mais là où le voyage ne sera pas de tout repos, c'est... Lire la suite

The Liminanas : Vidéo