Accueil The Pretty Hate Machines en concert
Jeudi 13 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Rock énervé qui mêle l'énergie high-voltage des Stooges, les riffs accrocheurs de RATM et les lives anarchiques de The Mars Volta.

The Pretty Hate Machines se présente :The Pretty Hate Machines est un groupe de BadCore Garage; le trio, motivé par la défonce perpétuelle, le rock bien dur et l'adrénaline aigüe, mêle l'énergie high-voltage des Stooges, les riffs accrocheurs de RATM et les lives anarchiques de The Mars Volta dans un cocktail explosif ! Se démarquant par la simplicité de sa formation (Guitare/Basse/Batterie), le groupe semble chercher à faire un maximum de bruit avec un rock'n'roll saturé, brut et énergique. Il se compose de Pedro-Hugo à la batterie, de Nicky à la basse et de Raoul à la 6 cordes et au chant. Les Pretty Hate Machines jouent essentiellement leurs propres compsitions, ce qui ne les empêche pas de surprendre avec quelques reprises qui bichent à mort.

Site

The Pretty Hate Machines en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Pretty Hate Machines : l'historique des concerts

Ve.

14

Mai

2010

Lie Nos Sens, The Pretty Hate Machines, Bhagavad, Disconnected Brain Le Rail Théâtre - Lyon (69)

Ve.

09

Oct.

2009

Capt'n Zee, corkage, evil Mechanix, the Pretty Hate Machines La Marquise - Lyon (69)

Sa.

16

Mai

2009

The Pretty Hate Machines Le Local - Marseille (13)

The Pretty Hate Machines : les dernières chroniques concerts 1 avis

The Pretty hate Machines + Strider + Sons Of Vikings + Blaze Of Hate

Critique écrite le 18 mai 2009, par Mcyavell

Le Local - Marseille 16 mai 2009

The Pretty hate Machines + Strider + Sons Of Vikings + Blaze Of Hate en concert

Le Local est une salle située dans le quartier de la Valbarelle. Elle propose tous les vendredis et samedis soirs des concerts avec 3 ou 4 groupes, des métalleux la plupart du temps. Ici, on commence rarement avant 22h30. C'est l'heure où les habitués, parmi les plus beaux chevelus-barbus de Marseille commencent à arriver. Strider (contraction de Ghost Rider) est le premier groupe de la soirée. Aurélien, le chanteur décide de se tenir devant la scène. Ses trois camarades (Julien / guitare, Kevin / basse et Victorio / batterie) ont commencé à jouer un métal lourd qui donne le ton de la soirée. Ils sont influencés par Arch Enemy, Scar Symmetry et Devildriver. On le ressent bien dans le chant d'Aurélien qui a pris la même option vocale que ses modèles de death metal. Ce groupe est originaire du Vaucluse et joue ensemble depuis 8 mois. L'œil est attiré par la jolie guitare de Julien (qu'on retrouve sur leur T-shirt) et par sa maîtrise de la technique de tapping qu'il affectionne particulièrement. A l'issue du set, Victorio ne semble pas content de sa performance à la batterie. Perso, je ne me suis aperçu de rien. Il fera mieux la prochaine fois, dans un des événements caritatifs qu'ils organisent régulièrement. Leur... Lire la suite