Accueil Chronique album : 3 Guys Never In - 3 Guys Never In, par Pierre Andrieu
Vendredi 18 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

3 Guys Never In : "3 Guys Never In"

3 Guys Never In :

Rock

Critique écrite le 31 mars 2005 par Pierre Andrieu

Au début des années 60, quatre garçons dans le vent débarquaient en provenance de Liverpool pour conquérir le monde ; en 2005, trois gars jamais dans le vent font des débuts fracassants en France : 3 Guys Never In. Sur leur excellent premier album, les trois Nantais démontrent un savoir-faire, une maturité et une culture musicale peu communs. L'album semble avoir été enregistré par un groupe chevronné venant d'Outre Manche... Le chant en anglais est parfaitement assuré, on pense carrément à Morrissey et Neil Hannon ; les musiques quant à elles, voient se télescoper dans un grand big bang la pop des Smiths et de Divine Comedy, les guitares distordues de Jesus and Mary Chain, les insouciantes sixties (chœurs bucoliques et joliment désuets), des ambiances cinématographiques et des rythmes et boucles électroniques (très New Order). Familier et accrocheur dès la première écoute, le disque ne lasse pas sur la durée, on découvre même de multiples détails au fur et à mesure... Ce que l'on remarque également, c'est le talent de 3 Guys Never In pour écrire des morceaux imparables comme le puissant et planant Some girls say I'm bigger than others, le très mélancolique Sinking in "avril", l'electro pop From love to despair, le bouleversant et orchestral Innocent-blind ou encore le déchirant folk western I could touch the voice as I'm close to silence. Pour un premier essai, c'est vraiment un coup de maître.

Sites internet : www.3guysneverin.com, www.chronowax.com.

Février 2005 (Artisan / Chronowax)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 31 mars 2005 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu