Accueil Chronique de concert Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen

Palais des Festivals - Cannes 11 Juillet 2013

Critique écrite le 16 juillet 2013 par Philippe

you are lucky motherfuckers !
magnifiques photos en plus, bravo !

Palais des Festivals - Cannes : les dernières chroniques concerts

Motorama, Woodkid, Blackmail, Factory Floor (Festival Pantiero 2014) en concert

Motorama, Woodkid, Blackmail, Factory Floor (Festival Pantiero 2014) par Marcing13
Pantiero Cannes, le 08/08/2014
Cannes en plein cœur de la French Riviera. Son soleil, sa croisette et ses paillettes, et son palais des festivals, ses stars et son festival... Non ce n'est pas du fameux... La suite

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen en concert

Festival Pantiero : Dirty Beaches + Frustration + The Hives + The DukeBox Stuntmen par Raphael Santa
Palais des Festivals - Cannes, le 11/07/2013
Pantiero ... un festival de musique entre mondanité cannoise et musique hyper underground sur la terrasse à ciel ouvert du Palais des festivals. Une ouverture de soirée... La suite

Pantiero festival : Walls + Gold Panda + Trentemoller + Nathan Fake en concert

Pantiero festival : Walls + Gold Panda + Trentemoller + Nathan Fake par Croc-Blanc
Terrasse du palais des congrès - Cannes, le 13/08/2011
Le Pantiero festival, c'est avant toute chose un cadre des plus atypiques : la terrasse du palais des congrès de Cannes, qui cumule les avantages d'être au bord de l'eau et en... La suite

Breton, La Femme, Isaac Delusion (Festival Pantiero 2014) en concert

Breton, La Femme, Isaac Delusion (Festival Pantiero 2014) par Marcing13
Pantiero, Cannes, le 09/08/2014
Pour ce deuxième soir au festival Pantiero, Onx , groupe local, a l'honneur de démarrer la soirée avec du rock assez classique mais rondement mené. Le quatuor joue plus des cordes... La suite