Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Weepers Circus : "Tout N'est Plus Si Noir"

Pop - Rock

Critique écrite le 07 novembre 2007 par Philippe

Chouette ! Deux ans se sont écoulés depuis leur dernière Monstrueuse Parade, et du coup le Weepers Circus revient, avec une belle régularité et un nouvel album un brin plus joyeux, le bien nommé Tout n'est plus si Noir (une version sombre de la couverture figure tout de même au verso). Rien d'étonnant : le cirque des gens qui pleurent taille crânement sa route en publiant de bons disques à ce rythme depuis ... une bonne décennie déjà ! Après une intriguante intro orientale, on reconnait vite son très... Lire la suite

Cecilem : "L'Age de mes Raisons"

Pop - Rock

Critique écrite le 07 novembre 2007 par Hugo Zest

L'album vient de sortir nationalement... superbe ! Vous pouvez découvrir Cecilem sur son site officiel, et les nombreux papiers autour de son album sur sa page "pros". Venez la voir à Paris elle y est en concerts un mois au Théâtre de Ménilmontant (Métro Gambetta) du 25/12 au 25/01. Je l'ai découverte en 1ère partie de Dick Annegarn à Vienne. A ne pas manquer !! Ça donne la pêche !

Faustine Seilman : "Silent Valley"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 06 novembre 2007 par Pierre Andrieu

Onirique, délicat et faussement calme, le premier album de Faustine Seilman marque durablement dès la première écoute... Présenté avec un très joli artwork énigmatique, Silent valley contient des morceaux intrigants portés par une voix étrange, un piano insoumis et des arrangements très évocateurs (chœurs élégiaques, petits détails sonores rajoutés artisanalement, guitares discrètement nocives, rythmiques aussi rares que vrillantes). Les paysages sonores décharnés, mélancoliques et balayés par un... Lire la suite

Spoke Orkestra : "Spoke Orkestra N'existe Pas (musicast)"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 31 octobre 2007 par Mystic Punk Pinguin

Ce Spoke Orkestra n'existe pas est une putain de claque dans la gueule. Mais une claque au sens physique du terme. On sort de là KO, sonné. Rencontre improbable entre le côté littéraire et intello de Diabologum, le cynisme punk de certains Berurier Noir (rappelez-vous le texte de Noir les horreurs ou J'ai peur) et les instrumentaux oppressant du On croit qu'on en est sorti de Serge Teyssot-Gay. Ah oui, ils sont aussi étiquetés slam... Mais on est là à des années lumières du ludique Grand Corps Malade... Lire la suite

Strings Of Consciousness : "Our Moon Is Full"

Pop - Rock

Critique écrite le 30 octobre 2007 par Pirlouiiiit

Derrière ce drôle de nom se cache une entité à géométrie variable qui a pris naissance à Marseille mais c'est rapidement étendu bien au-delà ... pour devenir un véritable supergroupe international. On y trouve aux côtés de Herve Vincenti (guitare samples) et Philippe Pandemonium - Bip Hop - Petit (laptop), les 8 membres "réguliers" que sont Raphaelle Rinaudo (harpe), Andy - Spaceheads - Diagram (trompette), Karim - Oh Whee - Tobbi, Nicolas - Kill the Thrill - Dick (guitares), Pierre Fenichel (basse),... Lire la suite

Radiohead : "In Rainbows"

Pop - Rock

Critique écrite le 30 octobre 2007 par Philippe

Le duo génial Yorke/Greenwood, a.k.a. Radiohead, revient de façon inattendue (enfin, pas au niveau du tempo puisque Hail to the Thief a les 4 ans réglementaires), avec un nouvel album appelé In Rainbows qui n'est sorti pour l'instant que sur Internet, sans pochette (d'où cette illustration minimaliste de notre composition), et à prix libre. Malin coup de marketing d'un groupe qui n'a plus rien à prouver, gagne bien sa vie et s'offre ainsi à bon compte une liste de fans (avec nom et adresse e-mail), mais... Lire la suite

Twisted Charm : "Real Fictional"

Pop - Rock

Critique écrite le 29 octobre 2007 par Pierre Andrieu

Bien frais, servi frappé, avec du piquant et une jolie touche d'originalité dans les ingrédients, le cocktail proposé par Twisted Charm provoque une sacrée accoutumance... A chaque écoute de l'album Real fictional, c'est la même chose : on a une méchante envie de se trémousser n'importe comment, de trépigner comme un petit agité, de couiner des inepties pour faire marrer ses camarades, de se coiffer comme Robert Smith ou de s'habiller avec les coloris les plus fluos du marché. Les sonorités post punk,... Lire la suite

Sayem : "Phonogénique (2007 / Differ-ant)"

Pop - Rock

Critique écrite le 29 octobre 2007 par Mystic Punk Pinguin

Sayem, dj et producteur touche-à-tout et protéiforme, nous offre un Phonogénique qui nous fait voyager dans divers univers musicaux. Que ce soit des morceaux en apesanteur, flirtant avec le trip-hop et l'abstract hip-hop comme sur ce World of Flower en ouverture et, Derrière toi ou cet envoûtant Superficiel où Air et Moby seraient produits par Brian Eno ou bien un L'addition où sa maitrise du scratch s'avère redoutable voire La Culture avec La Caution en lyrics bulldozer et décalés et un côté expérimental... Lire la suite

Las Vegas Dead Brides : "S/t"

Pop - Rock / GaragePunk

Critique écrite le 26 octobre 2007 par Pierre Andrieu

Le premier album extrêmement sauvage des Las Vegas Dead Brides, c'est 25 cm de bonheur, 8 titres parfaits, 4 garçons méchants (avec leur matériel), 1 son vintage enregistré à Moulins City Rock et 1 tournée générale de punk rock ‘roll pour tout le monde... Oui, j'ai bien dit tout le monde ! Car en ces temps maussades péniblement rythmés par des sorties rock pathétiques, préfabriquées et très proches des boys band assemblés à la va-vite par des producteurs véreux, quand on tombe sur un authentique groupe -... Lire la suite

Devastations : "Yes, U"

Pop - Rock / PostRockGothiqueFolk

Critique écrite le 25 octobre 2007 par Pierre Andrieu

Etrange groupe que celui formé par les Australiens - basés à Berlin et Londres - de Devastations : entre pop gothique, folk désenchanté, post rock ténébreux et ballades de crooner mélancolique... Le nouvel album de Tom Carlyon - voix, guitare, piano, synthés -, Hugo Cran - batterie - et Conrad Standish - voix et basse - (renforcés ici par Andrea Lee et Nigel Yang aux synthés, au violon et au piano) se démarque du précédent opus (Coal) qui avait une parenté assez évidente avec les univers de Nick Cave,... Lire la suite

2121 à 2131 sur 5321 critiques trouvées