Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Vendredi 4 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Burning Heads : "Opposite 2"

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2007 par Mystic Punk Pinguin

Un nouveau disque des Burning Heads, c'est comme retrouver des vieux copains. Un groupe intègre qu'on se réjouit de recroiser à chaque fois (notamment sur scène pour des concerts épiques). Alors si en plus ils ont l'excellente idée de nous pondre un nouvel opus qui reprend le principe d'Opposite, à savoir du punk hardcore mélodique dont ils sont les précurseurs en France mais avec des incursions dub, ben là on ne peut que sauter au plafond (effet qui accompagne généralement l'écoute des BH). L'album... Lire la suite

John Butler Trio : "Grand National"

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2007 par Pirlouiiiit

Le 21 avril 2005 un "inconnu" volait la vedette à Jude et au pourtant médiatisé Tete lors d'un tres joli plateau à l' Espace Julien. 2 ans et quelques passages plus tard il est maintenant la star que l'on connait, chez lui comme à l'étranger. John Butler et son trio composé du géant Michael Barker aux percussions et à la batterie et l'impassible, mais non moins talentueux, Shannon Birchall à la (double) basse. Et le voila déjà de retour dans nos contrées pour défendre cette fois ce Grand National dont on... Lire la suite

Rit & Jawa : "Jawa Rit"

Pop - Rock

Critique écrite le 22 septembre 2007 par Pirlouiiiit

Apres Ailleurs Man (2000) puis Sans tambour ni trompette (2005) revoici l'ami RIT revient dans les bacs avec un mini album de 8 titres. Ce disque comme son nom l'indique est le fruit de sa rencontre entre RIT one (reggae)man band du sud de la France et Jawa musiciens de l'Afrique de l'ouest (Benin). La rencontre improbable entre ces deux "groupes" a eu lieu en 2003 lors d'une résidence organisée par La Fonderie (Aix-en-Provence). Le résultat est donc un mélange de chanson, reggae, dub et de chants (et... Lire la suite

Les Grumeaux : "#1"

Autres

Critique écrite le 22 septembre 2007 par zeu western manooch

Chevalon de Voreppe, une nuit parmi tant d'autres. Pas des plus nettes, en clair. Pendant qu'au chaud la jeunesse avisée boit un drôle de thé fluo, les intrépides Grumeaux sirotent des alcools forts sans nom, défiant les éléments déchaînés de cette montagne abrupte qu'est notre époque, cette ère au diktat qu'on voudrait encore croire éphémère. Cette défiance, chevillée au corps, explose dans #1. #1 c'est du ska joué dans un escalier en colimaçon (Le Diktat de notre ère), du rock roulé en boule d'épines... Lire la suite

Constance Verluca : "Adieu Pony"

Pop - Rock

Critique écrite le 21 septembre 2007 par Philippe

On se souvient qu'on fit connaissance de Constance Verluca dans des circonstances désagréables : lors de certaine élection qui nous plongea dans les affres, l'excellente émission des Détourneurs de Corbillards nous passa Les Trois Copains. Et la petite ritournelle nous fit un bien fou, elle qui expose la méthode radicale de Constance pour se remonter le moral : "Vive le chocolat, l'héroïne et la vodka", asséné d'une petite voix chevrottante et drôle. C'est faux fait encore office de méthode Coué, pour une... Lire la suite

The Rakes : "Ten New Messages"

Pop - Rock / PostPunk

Critique écrite le 19 septembre 2007 par Pierre Andrieu

Moins frénétique et tubesque, mais quand même réussi, le deuxième album des Rakes voit le quatuor anglais évoluer vers des territoires plus pop, en conservant néanmoins l'écriture directe qui fait sa force. Un brin décevant au premier abord - on n'est pas submergé par une rafale de tubes hystériques comme sur l'album inaugural -, l'album apparaît après plusieurs écoutes comme une suite logique des premières compositions. Légèrement plus calme, avec une production plus travaillée, Ten new messages laisse... Lire la suite

Manu Chao : "Radiolina"

Pop - Rock

Critique écrite le 19 septembre 2007 par Pirlouiiiit

Parti pour écrire (comme tout le monde) que Manu Chao nous refaisait le coup du single-album, je suis bien "obligé" de me raviser tant cette fois ce n'est pas le cas. Et de me demander comment/pourquoi ceux qui ont criés au génie sur les deux précédents albums Clandestino et Esperanza (je ne compte pas le CD - livre) crient ils maintenant au manque d'originalité voire au scandale ... La recette (ce qu'on appelle "touche" quand on aime) de Manu Chao n'a pas pourtant pas changé, elle semble plutôt même... Lire la suite

Samuraj Cities : "Cheap Deluxe"

Pop - Rock

Critique écrite le 19 septembre 2007 par Zeu Western Manooch

Contrairement à ce que dirait Ingmar - Krisprolls pas Bergman - "C'est Suédois, et çà se voit", il n'était pas évident de soupçonner de telles origines chez les Samuraj Cities. Ici, pas de pop blondinette (ils sont bruns !!) et encore moins d'arpèges et de choeurs de tierce. Mais attention au raccourci, même en étant bien loin d'être peignés au cordeau sur le côté, avec cette pénible politesse toute en sagesse et rondeur - vous savez celle qui fini par vous les briser menus au bout d'un quart d'heure de... Lire la suite

Five O'clock Heroes : "Bend To The Breaks"

Pop - Rock

Critique écrite le 19 septembre 2007 par Zeu Western Manooch

Un anglais de Northampton qui croque dans la Grosse Pomme et voilà aujourd'hui quatre garçons dans le vent avec plus de 40 concerts torchés en 46 jours (?) et un album sorti en 2006 chez les anglais de Glaze Records- Bend to The Breaks - qu'on a outrageusement raté. 12 titres de post-punk énergique et énergétique troussés comme Ric Ocasek avec ses Cars (époque Candy-O) ...à l'oxygène !!! Le tout enregistré à New-York chez le plus fréquentable des Smashing Pumpkins, le doux et éthéré James Iha. Tout un... Lire la suite

Punish Yourself : "Cult Movie"

Metal - Hardcore

Critique écrite le 18 septembre 2007 par Philippe

Ratés aux Eurocks où ils semblent avoir enflammé la petite partie du public qui a séché Justice, les Punish Yourself sont d'abord un concept visuel : des cyber-punks entièrement peints de motifs tribaux en fluo, jouant de la guitare et même de la ponceuse sur des rythmes technoïdes, parfois même derrière un grillage. Associant donc sans vergogne les codes du metal industriel (le look zombie) et ceux de la techno (le fluo), ils sont en outre souvent épaulés sur scène par les terribles vocalises de Candice... Lire la suite

2171 à 2181 sur 5322 critiques trouvées