Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Jeudi 3 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Swim : "Against The Tide"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 septembre 2007 par Pirlouiiiit

Swim vient de fêter la sortie de son premier album la semaine dernière au Poste a Galene (et au Lollipop Music Store)... pourtant les 3 musiciens de Swim ne sont pas vraiment des petits nouveaux sur la scène marseillaise. Ian Harris au chant et aux machines, Jean-marc Wadel a la guitare et au violoncelle et Julia Poggi au chant, font une musique résolument atmosphérique ... entre trip hop et electro rock. Le double chant clair et limpide de Julia d'un côté, sombre et râpeux de Ian de l'autre, permet de... Lire la suite

Blanche : "Little Amber Bottles"

Pop - Rock / CountryFolk

Critique écrite le 09 septembre 2007 par Pierre Andrieu

Lee Hazlewood peut reposer en paix, le groupe Blanche perpétue la grande tradition des country pop songs authentiques et marquantes. Comme Jarvis Cocker, qui rendait récemment un vibrant hommage à Mr Hazlewood sur scène au festival Rock en Seine, Dan Miller semble avoir baigné toute sa vie dans la musique de ce très grand songwriter. Sa voix gorgée de testostérone et les charmants duos qu'il écrit pour sa Nancy Sinatra à lui - son épouse, Tracee Miller - sont deux preuves irréfutables de la trace... Lire la suite

June Madrona : "A Long And Ugly Road"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 09 septembre 2007 par Pierre Andrieu

Un duo folk plutôt doué vient de faire paraître un disque truffé de chansons à jouer autour d'un feu de camp, d'histoires simples, d'harmonies vocales célestes, de guitares exclusivement sèches et de clarinette légère... L'album s'intitule A long and ugly road, le groupe a pris pour nom June Madrona. Basés à Olympia dans l'état de Washington, Ross Cowman et Sarah Lankutis ont enregistré huit morceaux au charme joliment désuet ; des morceaux qui s'épanouissent dans le minimalisme le plus total, loin de... Lire la suite

Christophe Maé : "Mon Paradis"

Pop - Rock

Critique écrite le 09 septembre 2007 par Gandalf

Christophe Maé, une des deux révélations vocales de la comédie musicale "Le roi soleil" nous pond son album solo en cette année 2007. Précédé d'un single imparable qui vous rentre (vrille ?) dans le cerveau plus vite qu'il ne faut pour le dire, ce "Mon paradis" est dans l'ensemble une réussite pour ceux qui aiment la tessiture de voix (NdP: En musique, la tessiture d'une voix ou d'un instrument désigne l'ensemble des notes qu'un musicien, chanteur ou instrumentiste, est capable d'émettre Lire la suite

Eon Megahertz : "M.e.t.e.or."

Pop - Rock

Critique écrite le 08 septembre 2007 par Philippe

Avec un nom pareil, Eon Megahertz, et des origines géographiques comme la Côte d'Azur, on penserait spontanément à un duo de DJ's branchés comme il en pleut actuellement. Un doute naît toutefois en voyant qu'ils sont édités chez Sriracha, bien-nommée maison de disques-qui-t'arrachent-la-gueule. Metal hardcore alors ? Non plus. Car si les guitares de M.E.T.E.OR. sont bien lourdes, la voix fait plutôt garage miaulant (style Lords of Altamont). La suivante, The Spektor Machine faisant furieusement penser aux... Lire la suite

Seventeen Evergreen : "Life Embarrasses Me On Planet Earth"

Pop - Rock

Critique écrite le 06 septembre 2007 par Pierre Andrieu

Un premier disque partant dans tous les sens pour les très étranges américains de Seventeen Evergreen... Les neufs titres inauguraux de ce duo aux idées bizarres (cf la pochette, le titre de l'album et les clips) sont littéralement écartelés entre les diverses passions qui animent l'esprit torturé des musiciens. Seventeen Evergreen a en effet décidé de ne pas choisir entre le post rock inquiétant, l'électronique menaçante, le rock débraillé à la Stephen Malkmus/Pavement, la pop planante et la folk... Lire la suite

The Delano Orchestra : "A Little Girl , A Little Boy..."

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 05 septembre 2007 par Pierre Andrieu

Premier album envoûtant pour The Delano Orchestra, la version "groupe" du projet de Derek Delano, qui avait déjà fait paraître un disque solo autoproduit - et de belle facture - l'année dernière. A little girl, a little boy & all the snails they have drawn est encore une fois réalisé selon la méthode do it yourself, mais les idées compensent allègrement le manque de moyens. Entre folk introspectif, post rock lancinant et pop délicate, Derek Delano (chant, guitare sèche) et son discret orchestre (guitare... Lire la suite

The Besnard Lakes : "Are The Dark Horses"

Pop - Rock

Critique écrite le 05 septembre 2007 par Philippe

Voilà déjà quelques mois qu'est sorti cet album, qui mérite une place au soleil parmi les groupes de musiques paysagistes et psychotropes, souvent imbitables pour les oreilles pressées ou formatées mais passionnants pour celles qui tombent dedans. Fruit d'un groupe canadien de Montreal construit autour d'un couple (Jace Lasek et Olga Goreas), Are the Dark Horses ne ressemble pourtant pas à du Arcade Fire : les Besnard Lakes jouent une pop songeuse et intemporelle, au son très vintage (comme sur Ride the... Lire la suite

Patrick Watson : "Close To Paradise"

Pop - Rock

Critique écrite le 04 septembre 2007 par Pierre Andrieu

De bonnes fées se sont penchées sur le berceau de Patrick Watson, c'est une certitude quand on écoute son premier album, joliment intitulé Close to paradise... Brillant auteur d'un disque cinématique, léger et incroyablement onirique, le Canadien également membre du très recommandé The Cinematic Orchestra (écoutez Ma Fleur !) démontre un talent surprenant et unique pour mélanger ses influences... Si cet extra terrestre à la voix d'ange déclare avoir été marqué par Debussy, Jeff Buckley, David Lynch et... Lire la suite

Saint John : "Holly Powerfyll Days"

Soul Funk Rap / disco

Critique écrite le 04 septembre 2007 par Saint John

Originalité, inventivité, groove et disco attitude pour cette formation cuivre, piano, guitare, voix fantatistique et artisanale. Avec des bouts de ficelle et un génie sans nom rythmes et couleurs se mélangent, offrent aux oreilles un bonheur exaltant et aux jambes... une incontrolable envie de danser. Saint John baigne ses foules dans du Champagne. A écouter absolument. Lola et Fred

2191 à 2201 sur 5321 critiques trouvées