Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Muse : "Black Holes & Revelations"

Pop - Rock

Critique écrite le 16 juillet 2007 par Philippe

Voilà déjà environ 8 ans que Muse occupe le terrain médiatique d'un rock "crossover" futé : assez consensuel pour passer en radio, et assez bien tourné pour que des amateurs de rock puissent l'apprécier quand même. C'est donc le groupe générationnel par excellence, pour un public né au début des années 80 : en n'ayant pas une énorme expérience de concerts, il est possible d'adorer les prestations scéniques du groupe, comme en attestent de nombreux retours enthousiastes sur ce site ! En étant un peu plus... Lire la suite

!!! : "Myth Takes"

Pop - Rock / DiscoPunkFunk

Critique écrite le 15 juillet 2007 par Pierre Andrieu

La dernière bombe électro punk funk lâchée dans la nature par les inconscients New Yorkais de !!! ne sera pas perdue pour tout le monde... Fruit de jam sessions qu'on imagine aussi interminables que follement débridées, les dix titres qui composent l'album Myth Takes devraient rendent complètement dingue n'importe quel être humain normalement constitué. C'est tout à fait normal, car un formidable groove se dégage des nouveaux morceaux sorti du laboratoire secret de Chk Chk Chk ! Le disco punk funk... Lire la suite

To My Boy : "Messages"

Pop - Rock / ElectroNuRave

Critique écrite le 14 juillet 2007 par Pierre Andrieu

Extrêmement frais, dansant et minimaliste, le premier effort du duo To My Boy, est une ode à l'hédonisme et à la gymnastique tonique en vêtements fluos. Les onze hits d'électro pop 100% symthétique composés par Sam White et Jack Snape pour l'album Messages ont le grand mérite de proposer un mix totalement décomplexé d'influences méchamment disparates. Un peu à la manière des Klaxons, To My Boy crée des tubes imparables en faisant se télescoper les artistes cultes (Depeche Mode, New Order, The Cure, Joy... Lire la suite

Teki Latex : "Party de Plaisir"

Soul Funk Rap / Electrohiphopr&bfluo

Critique écrite le 12 juillet 2007 par Pierre Andrieu

Sacrément frivole, ultra fluo et très décalé, l'album solo de Teki Latex ne sera pas une partie de plaisir pour tout le monde... Chouchou des Fluokids, le leader du groupe d'électro hip hop TTC se la joue pop FM, variétés disco françaises, R&B et même légérement rock (la guitare du hit The ish), avec un talent certain pour dire des conneries sur des musiques idiotes... En restant branché, bien sûr, que les hypsters se rassurent... Pour surprendre et partir totalement en vrille, Teki Latex a même convoqué... Lire la suite

Bill Callahan : "Woke On A Whaleheart"

Pop - Rock / CountryFolk

Critique écrite le 12 juillet 2007 par Pierre Andrieu

Nouveau départ sous son propre nom pour Bill Callahan, l'homme qui se cachait il y a peu encore sous le nom de Smog pour faire paraître des merveilles de pop velvetienne sombre et classieuse. L'objet du "délit" s'intitule Woke on a whaleheart et comblera d'aise les fans du monsieur ; car on retrouve sur les neufs superbes titres la voix grave et marquante de Mr Callahan (entre Lou Reed et Johnny Cash), ses compositions authentiques, mais également des musiciens impeccables, une production limpide... Lire la suite

Great Lakes Myth Society : "Compass Rose Bouquet"

Autres / Folk-Rock

Critique écrite le 11 juillet 2007 par Zeu Western Manooch

Bizarrement l'agencement des mots "folk " et "rock" finit toujours à côté de noms historiques - Buffalo Springfield, Gram Parsons - et avec, malgré tout le respect dû aux aînés, un sombre relan plus proche de l'offence que de la révérence. Pourtant le folk-rock, quand il est bien arrangé, possède lui aussi la capacité de tirer quelques plans sur la comète. Comme leur compatriote Sufjan Stevens, les Great Lakes Myth Society font partie de ces docteurs és perspectives engageantes. Leur nouvel opus... Lire la suite

Pense-bête : "La Folie et le Pain d'épices"

Pop - Rock

Critique écrite le 10 juillet 2007 par Pirlouiiiit

Assez régulièrement on voit apparaitre comme par magie un "petit" groupe de chanson réaliste, comme surgit de nulle part, ... Il y a un an c'était des Belles et des Clochards, puis On vend la Caravane ... cette fois ils s'appellent Pense-Bête ; et dans leur cas cette belle surprise prend déjà la forme d'un superbe premier album 15 titres parfaitement bien enregistrés ... On est tout de suite frappé par la maturité (musicale et textuelle) de Jacques Andrieu (chant, accordéon, guitare), Nicolas Bihler... Lire la suite

La Dorade : "34 Minutes Et Des Poussières"

Pop - Rock

Critique écrite le 09 juillet 2007 par zeu western manooch

Tout d'abord quel titre ! Parfait résumé pour ce florilège de 10 morceaux portés par une écriture dont la capacité à envaper soudainement la pièce est assez déstabilisante. Qu'il s'agisse en plus là d'un premier album rend la chose d'autant plus hallucinante. Dans 34 minutes et des poussières, La Dorade allume sans crier gare d'authentiques braseros de proses éthérées, à l'aune desquels des mondes nouveaux en lévitation se distinguent peu à peu. Si cette faculté à donner à voir des endroits inconnus en... Lire la suite

Raül Moya Y El Trio Miniña : "La Nueva Era Glaciar"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 09 juillet 2007 par zeu western manooch

Un drôle de groupe livré là par Rhonda Records. Du folk rock pur souche, entre Ryan Adams et Mark Eitzel époque American Music Club. Mais loin de San Franscisco, de l'Ohio ou du Minnesota. Ce qui ne les aura pas empêché de bien rouler leur bosse. Leur leader notamment, Raül Moya, est resté longtemps à écumer les scènes, jouant les hommes de l'ombre dans des groupes pour le moins obscurs (parmi eux Refree signé chez Acuarela), avant de sauter le pas et tenter l'expérience à titre personnel. A première... Lire la suite

Black Sabbath : "Paranoid"

Autres / Hard

Critique écrite le 05 juillet 2007 par Killafornia

1970. Les années 60, ont bel et bien pris fin avec la tragédie d'Altamont (le fiasco des Rolling Stones sur le moment, mais devenu un mythe) en 1969, scellant par là-même la couleur et l'humeur hippie (ou pas diront certains), et ouvrant pour la décennie qui va suivre, et bien d'autres, un rock dur, lent, poisseux, qui s'éloigne de plus en plus du blues, la racine, la couleur primaire qui s'était posée partout, se travestissant parfois, mais toujours présente, ou presque. Jusqu'en 1970. En 1970 sortit... Lire la suite

2221 à 2231 sur 5321 critiques trouvées