Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Vendredi 4 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Apse : "Apse"

Rock

Critique écrite le 02 septembre 2005 par Pierre Andrieu

Récemment signé sur le très bon label espagnol Acuarela (Mus, qui a donné un superbe concert à la Route du Rock 2005, The Zephyrs, P:ANO etc etc), le groupe américain Apse a fait paraître sur celui-ci un Ep comportant six excellents titres de post rock planant et orageux parfois habités par un chant évanescent... Les compositions alambiquées de ce combo à géométrie variable procurent à l'auditeur la saisissante sensation d'un vol chaotique à très haute altitude ; les territoires pop/folk survolés sont... Lire la suite

Leslie Woods : "The Luxury Of Sin"

Rock

Critique écrite le 02 septembre 2005 par Pierre Andrieu

Originaire de Knoxville, Tennessee, la troublante chanteuse country folk rock Leslie Woods signe un deuxième album débordant de ferveur, d'âme et d'amour pour la musique du Sud américain. Accompagnée par Dark Mountain Orchid, un groupe aussi sobre que brillamment roots, la belle songwriter déploie tout l'éventail de ses charmes vénéneux sur les douze morceaux que compte The luxury of sin. La puissance des ambiances - lancinantes et ténébreuses, on pense très fort à Mazzy Star ou Elysian Fields - est... Lire la suite

Serge Gainsbourg : "Great Jewish Music"

Rock

Critique écrite le 01 septembre 2005 par Pirlouiiiit

A chaque fois que je cherche dans les occas' de Other Music je suis frappé par le nombre de disque de/sur Gainsbourg. En tombant sur celui la je n'ai pas hésité une seconde. Une compilation de reprise faite par Zorn et toute sa clique ça vaut le coup d'oreille. Apres un très calme Les amours perdues au féminine par les troublants Elysian Fields on enchaîne avec un Mike Patton en pleine forme dont la reprise de Ford Mustang sonne un peu comme celle de Roller girl par les Little Rabbits. Parmi les autres... Lire la suite

Medications : "Your Favorite People All In One Place"

Rock

Critique écrite le 01 septembre 2005 par Pierre Andrieu

Découverts sur le surprenant dvd Burn To shine, Medications, un trio de Washington DC, vient de faire paraître un remarquable premier album, intitulé Your favorite people all in one place (un joli titre). Andrew Becker (batterie), Chad Molter (basse, chant) et Devin Ocampo (guitare, chant) pratiquent avec une saine conviction un hardcore aussi dissonant et percutant que versatile ou remuant. Guitare coupante, basse qui cogne, batterie sèche et chant exaspéré : la formule est redoutablement efficace,... Lire la suite

Otomo Yoshihide : "Big Trouble"

Autres / dub

Critique écrite le 31 août 2005 par manu

2 années de travail ont été nécessaires au groupe "YOSH", pour mettre au monde leur premier LP, entièrement composé, arrangé, mixé et produit par les membres du groupe; 14 titres aux frontières du dub, du punk et de la drum'n bass. L'expérience acquise au sein de diverses formations rock, électro et expérimentales et la volonté de briser les barrières de styles sans aucune concession ont donné vie à un disque éclectique et original qui reflète l'engagement social et l'énergie bestiale du... Lire la suite

Calc : "Real To Reel"

Rock

Critique écrite le 27 août 2005 par JL Massardier

Décidément Calc épate. Non satisfaits d'avoir accumulé les critiques élogieuses de toute la presse avec "twelve steps to whatever", les voici moins de 5 mois après avec le surprenant "real to reel". Exit le luxe du studio, le confort et les arrangements qu'il permet, Julien Pras, seul aux manettes ce coup-ci, nous livre une oeuvre brute, simple mais intelligente, pleine d'humilité. "Real to reel" est une succession de surprises, qu'on soit proche ou non de l'univers de Calc. Avec ce nouvel opus, on... Lire la suite

Magnolia Electric Co : "What Comes After The Blues"

Rock

Critique écrite le 24 août 2005 par Pierre Andrieu

Après Songs : Ohia, Jason Molina continue à arpenter le territoire musical américain sous le nom de Magnolia Electric Co, son nouveau projet entre rock orageux à la Crazy Horse, folk dépouillé à la Neil Young, folk rock aride façon Bonnie "Prince" Billy, Americana gorgé de trompettes à la Calexico et country us avec voix féminine haut perchée. Les compositions habitées du fils de Ralph Molina (le mythique batteur du Crazy Horse) trouvent en Magnolia Electric Co un combo idéalement adapté. Les parties de... Lire la suite

Ben Weaver : "Blueslivinghollerin'"

Rock

Critique écrite le 23 août 2005 par Pierre Andrieu

Un an après la parution de son saisissant album Stories under nails, le très doué songwriter américain Ben Weaver revient dans les bacs avec une copieuse compilation de ses précédents enregistrements. Les 18 titres folk rock n blues présents sur Blueslivinghollerin' sont plus que jamais dans la veine ultra roots choisie par les artistes joliment cabossés par la vie. L'auditeur ne trouvera pas de fioritures ici, mais sera convaincu par l'essentiel : des chansons captivantes qui font se serrer le... Lire la suite

Lhasa : "The Living Road"

Autres / world

Critique écrite le 22 août 2005 par lehcym

un premier album est toujours un moment délicat, le passage d'un artiste en l'état de devenir à celui de potentiellement accompli. "La llorona", comme tous les excellents premiers albums, pouvait être envisagé comme le squelette d'une musique à la puissance émotionnelle sans limite, mais encore en gestation. Comme "debut" (bjork) ou "grace" (buckley -le fils), "la llorona" était l'expression brute , et parfois un peu rèche (trop?) de ce que lhasa peut avoir à dire, à transmettre avec plus de finesse... Lire la suite

Nine Inch Nails : "With Teeth"

Metal

Critique écrite le 22 août 2005 par lehcym

Reznor était attendu après "the fragile", l'un des albums les plus surproduits de l'histoire du rock. La perfection de l'opus pré-cité et l'importance incontestable de "the downward spiral" dans l'évolution du rock faisait de trent l'homme à abattre. Perdu: il a pris un autre chemin. With teeth est énorme, pas parce que cet album est un grand album, mais parce que Reznor a eu le courage impressionnant de mettre ses fans et la critique (n'oublions pas que "rolling stones magazine", le périodique bobof de... Lire la suite

2901 à 2911 sur 5321 critiques trouvées