Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Vendredi 4 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Ben Kweller : "ON MY WAY"

Rock

Critique écrite le 18 mai 2004 par Pierre Andrieu

Après le désastreux album de Radish en 1997 (sous Nirvana ardemment soutenus par les têtes bien pleines de Rock Sound) et un premier album prometteur mais trop influencé par Weezer en 2002 - Sha sha -, Ben Kweller réapparaît avec une collection de chansons fraîches, sobres et plutôt bien écrites. Décontracté, le jeune songwriter à l'inspiration débridée enchaîne avec un naturel confondant les ratages (Living life, Different but the same, ballades richardclaydermaniaques), les riffs rock marquants (The... Lire la suite

LA POSITION DU TIREUR COUCHé : "ACAPULCO"

Pop - Rock

Critique écrite le 18 mai 2004 par Pierre Andrieu

Une note de clavier répétée à l'infini, une boite à rythme flinguée, une basse groovy, une solide guitare rythmique, une voix féminine délicieusement nunuche, puis un chant mâle ultra viril : le premier album de La Position du Tireur Couché commence par Acapulco, un tube imparable qui donne de furieuses envies de mer, de sexe et de soleil... Et la suite ? C'est pareil : des hit singles pop à la fois drôles, bien écrits, minimalistes et corrosifs. L'inénarrable bande de branleurs qui compose La Position du... Lire la suite

Perry Blake : "SONGS FOR SOMEONE"

Rock

Critique écrite le 17 mai 2004 par Pierre Andrieu

Le songwriter irlandais Perry Blake revient avec un quatrième album studio qui convaincra les inconditionnels, plongera dans la perplexité les novices et ennuiera légèrement ceux qui suivent l'artiste depuis ses débuts... Même si on éprouve une tendresse particulière pour le trip hop mélancolique de Mr Blake depuis Little boys and girls et The Hunchback of San Francisco, son nouvel opus manque de l'étincelle qui fait les très bons disques. Certes les morceaux ne sont pas vraiment mauvais - certains... Lire la suite

THE CREEKDIPPERS : "MYSTIC THEATRE"

Rock

Critique écrite le 17 mai 2004 par Pierre Andrieu

Enregistré à la maison dans le désert de Mojave près de Joshua Tree, ce nouveau disque de Mark Olson avec sa femme Victoria Williams et ses musiciens - The Creekdippers - aurait pu s'appeler Desert session... mais le nom est déjà pris. L'album s'appelle donc Mystic theatre, et c'est très bien comme ça ! Comme les enregistrements parallèles de Josh Homme, il émane de ce disque une décontraction, un naturel, une absence d'artifices et un véritable amour de la chanson bien écrite difficile à déceler dans... Lire la suite

Franz Ferdinand : "Franz Ferdinand."

Rock

Critique écrite le 17 mai 2004 par Pierre Andrieu

Franz Ferdinand par ci, Franz Ferdinand par là, Franz Ferdinand a fait ceci, Franz Ferdinand a dit cela, Franz Ferdinand jouera ici, Franz Ferdinand est passé là-bas... Quelques mois après la sortie de l'album et de l'imparable single Take me out, l'overdose Franz Ferdinand pourrait se profiler à l'horizon... Et pourtant, chaque fois qu'on entend l'intro de Take me out, on devient totalement déchaîné en à peine quelques secondes... L'album dans son intégralité, quant à lui, est toujours aussi pertinent... Lire la suite

LUKE : "La tête en arrière"

Rock

Critique écrite le 16 mai 2004 par Duarte

A l'écoute du deuxième album de Luke "la tête en arrière" on se dit que beaucoup de choses ont changés depuis leur premier opus "la vie presque" sorti en 2001. L'album est profondément plus rock, plus brut et tranche radicalement avec les morceaux de l'album précédent. Le départ du guitariste et l'arrivée de deux nouveaux musiciens dont le bassiste d'Eiffel y sont sûrement pour quelque chose. Même le chant semble avoir évolué pour renforcer le coté rock du disque avec des paroles plus ou moins critiques... Lire la suite

THE NATIONAL : "CHERRY TREE"

Rock

Critique écrite le 15 mai 2004 par Pierre Andrieu

Après deux premiers albums très réussis - Sad songs for dirty lovers et The National -, le groupe américain The National revient avec un E.P. de sept titres du même acabit. Un bonheur n'arrivant jamais seul, une tournée européenne (prévue en juin et juillet 2004) permettra de voir à l'œuvre les cinq musiciens sur les planches, un endroit où leur rock tourmenté, dérangeant et sophistiqué impressionne durablement le public. Pourtant prévenu du caractère envoûtant des enregistrements de The National,... Lire la suite

DAVID THOMAS & TWO PALE BOYS : "18 MONKEYS ON A DEAD MAN'S CHEST"

Rock

Critique écrite le 14 mai 2004 par Pierre Andrieu

Echappé de Pere Ubu, David Thomas vient de commettre un nouvel attentat discographique visant à faire voler en éclats la production musicale à la chaîne. Avec ses deux complices armés d'une trompette, d'une guitare et d'un violon - Two Pale Boys -, l'infatigable excentrique réussit à composer et interpréter une musique qu'on pourrait qualifier de rock vaudou expérimental... Portés par la voix habitée et le melodeon de David Thomas, les morceaux réveillent les fantômes du blues et du jazz tout en suivant... Lire la suite

SYLVAIN CHAUVEAU : "Des plumes dans la tête"

Jazz

Critique écrite le 14 mai 2004 par Pirlouiiiit

Sylvain Chauveau, que je ne vais pas tarder a appeler le John Zorn toulousain si il continue comme ça, nous revient apres plusieurs disques solo ou au sein de Arca, Micro mega et Watermelon Club, avec cette fois un disque de musique classique ou il fait office de compositeur, chef d'orchestre en même temps qu'interprète. Olivier Lageyre (piano), Géraldine Devillières (cello), Marie Legendre (viola), Sandrine Flavigny (violon), Aurélien Besnard (clarinette), et Sylvain lui-même au piano, nous... Lire la suite

AQME : "POLAROïDS & PORNOGRAPHY"

Metal

Critique écrite le 14 mai 2004 par stellar

Un album très surprenant, de par sa diversité, sa brutalité, sa violence..si on le compare bien-sûr au second album "sombres efforts"..des riffs incisifs, des paroles toujours aussi sombres qui touchent le domaine de l'ombre, de l'intime et du douloureux, la voix de koma est plus travaillée,plus profonde appuyée par de nombreux effets.. le premier titre "pornographie" est inondé de sincérité, de violence..puis "chaque seconde" où la mélodie et le gros son nous plongent dans un imaginaire... Lire la suite

3361 à 3371 sur 5322 critiques trouvées