Accueil Tous les festivals Festival de Sédières : les artistes en concert
Mercredi 27 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
Festival de Sédières

Festival de Sédières

16-18 juillet 2015
Clergoux (19)


Le festival de Sédières propose tous les ans une programmation multiculturelle dans le cadre idyllique et bucolique du Château de Sédières en Corrèze : concerts pop folk rock chanson, musique sacrée, expositions, projections et spectacles pour enfants.

Festival de Sédières : vos critiques de concerts
Site

Festival de Sédières : les dernières chroniques concerts 15 avis

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006)

Critique écrite le 28 juillet 2006, par Pierre Andrieu

Grange du château de Sédières 22 juillet 2006

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières (Corrèze) a encore frappé un grand coup cette année, avec la présence en tête d'affiche des mythiques écossais d'Echo And The Bunnymen. Un groupe qui jouait au festival de Benicassim, en Espagne, deux jours plus tôt, devant 30 000 personnes... Compte rendu de la soirée du samedi 22 juillet, qui a permis d'oublier les prestations peu convaincantes (pour ne pas en dire plus) de Sophie Auster & One Ring Zero et Charlélie Couture, la veille... Tazio & Boy : Après le concert d'Avida Dolls, un jeune groupe pratiquant une musique peu intéressante entre métal et pop/rock, c'est au tour d'un autre combo quasi inconnu de fouler les planches de la grange de Sédières, toujours aussi accueillante (malgré la chaleur suffocante). En moins de temps qu'il n'en avait fallu aux précédents pour nous faire sortir de la salle, Tazio & Boy captent notre attention. Les trois musiciens (chant/guitare électrique, voix/claviers et batterie) délivrent en effet une pop aussi envoûtante que torturée. Entre folk aride, pop neurasthénique et rock virulent, l'univers de Tazio & Boy évoque... Lire la suite

Abd Al Malik

Critique écrite le 01 août 2009, par lorenzo

festival de sédières 25/07/2009

Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières !

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005)

Critique écrite le 03 août 2005, par Pierre Andrieu

Granges du Château de Sédières, Clergoux 26 juillet 2005

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700 personnes se pressaient dans la grange rénovée pour voir le franc tireur de la chanson française se produire avec en premières parties Karin Clercq et Polar. Karin Clercq C'est la jeune (et très jolie) Belge Karin Clercq qui foule en premier les planches, pour proposer un set de bon aloi entre chanson française, folk et rock. Bien épaulée par Guillaume Jouan (l'ex guitariste/compositeur de Christophe Miossec, ici à la composition, à la guitare mais aussi à la basse ou encore à la trompette) et un autre Breton, Luc Page (à la guitare également), Karin Clercq chante avec un joli brin de voix des morceaux plutôt accrocheurs. Les textes (parfois osés) évoquent des histoires assez personnelles sur les errances amoureuses ; les musiques, quant à elles, vont du folk/rock enlevé à la ballade mélancolique. Si l'on sent des ressemblances avec l'univers de Miossec, Karin Clercq dispose d'assez d'atouts (bien à elle) dans son jeu pour percer. Polar Quelle mouche a piqué Polar ? On avait apprécié son dernier opus (Somatic, paru en 2004), et l'on se... Lire la suite

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005)

Critique écrite le 02 août 2005, par Pierre Andrieu

Granges du Château de Sédières, Clergoux 25 juillet 2005

Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages magnifiques, lacs préservés et petits villages superbes), le retour vers le Château de Sédières s'effectue dans la joie et l'allégresse : on a rendez-vous avec Elysian Fields et Kelly De Martino ! Mansfield. Tya C'est un duo venant tout droit de Loire-Atlantique qui est chargé de débuter cette soirée qui s'annonce sous les meilleurs augures. Mansfield. Tya est composé de deux jeunes femmes multi instrumentistes, la chanteuse principale (qui possède une belle voix à la Suzanne Vega quand elle chante en anglais) s'accompagne à la guitare (sèche ou électrique) et à l'orgue, son acolyte pouvant, quant à elle, se saisir tout aussi bien d'un violon (qu'elle utilise avec talent) que d'un piano, sans oublier d'assurer les choeurs. L'univers musical de Mansfied Tya est assez riche : on passe sans crier gare de la chanson/folk/pop au punk/rock/blues à la PJ Harvey, avant de s'arrêter quelques instants sur... Lire la suite