Accueil Tous les festivals Festival Reflets : les artistes en concert
Mardi 21 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
Festival Reflets

Festival Reflets

Marseille Mai 2010


Cinéma et musique Gays et Lesbiens, Bi et Trans

Festival Reflets : vos critiques de concerts
Site

Festival Reflets : les dernières chroniques concerts 1 avis

Sub Rosa (6ème Festival Reflets)

Critique écrite le 05 mai 2007, par Pirlouiiiit

Aux 3G - Marseille 04 mai 2007

Sub Rosa (6ème Festival Reflets) en concert

A cause de l'annulation du concert des Gnawa Diffusion (ca tombe bien j'avais super la flemme) il me faudra attendre 23h pour sortir sous la pluie et me rendre au 3G pour voir Sub Rosa. Je suis doublement curieux car je n'ai pas vu Sub Rosa depuis plus de 4 ans ! et que ce soir ils jouent au 3G bar associatif lesbien dans lequel je n'ai jamais mis les pieds bien qu'habitant tout près. Le concert (gratuit) fait partie du 6ème Festival Reflets qui est essentiellement un festival de cinéma (thématiques Lesbiennes, Gays, Bi et Trans), mais pas que puisqu'il y a aussi des concert comme ce soir ou samedi avec Jeanne Balibar à la Friche. Je m'approche de la porte pas tout à fait à l'aise il faut bien l'avouer ... a travers la fenêtre je n'ai pas l'impression qu'il y a un concert dedans aussi je demande à deux personnes qui sortent si c'est bien là qu'a lieu le concert de Béa Paradis ... oui, je rentre en me demandant si je vais devoir prendre l'adhésion à ce lieu associatif. Je suis accueilli par un bonsoir et un large sourire ... "euh je viens pour le concert ..." et on me fait signe vers la deuxième pièce juste à coté ... Où en effet je retrouve Béa Paradis et Lionel Criscuolo dans le coin de la pièce derrière leurs instruments ...... Lire la suite

Girlz In the Garage + Jeanne Balibar & Poni Hoax (6ème Festival Reflets)

Critique écrite le 06 mai 2007, par Pirlouiiiit

Cabaret Aleatoire, Friche Belle de Mai - Marseille 5 mai 2007

Girlz In the Garage + Jeanne Balibar & Poni Hoax (6ème Festival Reflets) en concert

Soirée de clôture pour ce 6ème Festival Reflets, avec une soirée concert au Cabaret Aléatoire avec pour commencer les "Girlz" de In the Garage à partir de 22h. Du coup j'ai le temps de me rendre à la soirée Playa chez les Garnier. Après avoir fait Perier - La Friche en un petit quart d'heure en vélo, me voilà peu après minuit au Cabaret ... moins de monde que ce que je pensais, mais comme sur les affiches il était clairement indiqué que la tête d'affiche Jeanne Balibar n'attaquait qu'à minuit. Lorsque j'arrive les "girlz" sont derrière leurs platines. Il n'y a pas beaucoup de gens qui dansent mais il faut dire que le lieu est immense ; pourtant leur sélection est particulièrement entrainante et dansante. C'est curieux d'avoir commencé par un set DJ, mais c'est certainement car il y en a un autre après le live. Je profite de ce moment pour déambuler dans la salle, regarder les beaux panneaux (de Francois Guéry ?) tentant désespérément de trouver Mr Boeglin qui était sensé venir pour faire la chronique du concert (en vain). Quelques têtes familières par ci par la ... [ NdPh : En effet une absence peu excusable, dûe à une virée alcoolique pré-électorale et prémonitoirement dite de "Dernière Soirée en Zone Libre"... et en effet... Lire la suite

Rona Hartner + Olga Kouklaki + Relatif Yann (Festival Reflets)

Critique écrite le 05 mai 2008, par Mos Taky 69

Cabaret Aléatoire - Marseille 26 Avril 2008

Difficile de faire l'impasse sur le concert du néo-moustachu dandy gothique australien, pourtant ce soir j'ai fait le choix de la légèreté et de la fantaisie en venant revoir un an après la tzigane Rona Hartner. Il faut dire que beaucoup de sympathie et d'amour se dégagent de cette petite nana, et que son concert de l'an dernier au portail coucou avait eu une valeur quasi thérapeutique à la veille des élections. Cette soirée au cabaret aléatoire s'inscrit dans le cadre du festival "Reflets" (festival de cinéma qui a eu lieu aux Variétés, et dont plusieurs films méritaient le coup d'œil). La décoration est donc assez sympathique avec de nombreuses caméras vintage, des films expérimentaux (avec un singe sauteur) projetés sur des petits écrans suspendus... Par rapport à l'an dernier, Rona a changé à plus de 50% ses musiciens. Demeurent le violoniste et le danseur/percus (qui fait bien craquer les filles celui-là !), dommage car le guitariste (assez rock) d'alors était bien sympa...Enfin, les nouveaux musiciens, d'origines diverses (Canada, Argentine, Belgique,...) sont très bons et pas moins sympathiques. Il me semble que Rona tends vers l'épure. En effet, l'an dernier elle était déjà presque totalement débarrassée... Lire la suite