Accueil Paris Trianon - Paris 18ème
Dimanche 24 septembre 2023 : 7470 concerts, 26968 chroniques de concert, 5401 critiques d'album.

Trianon - Paris 18ème

80 Bd Rochechouard
75018 Paris

Plus d'info :

Trianon - Paris 18ème : les prochains concerts

Ve.

29

Sept.

2023

David Castello-lopes
20H00 De 29.00 à 49.00 €

Ma.

03

Oct.

2023

Matt Corby en concert
Matt Corby
Matt Corby
20H00 34.00 €

Sa.

07

Oct.

2023

Alceu Valenca
Alceu Valença
19H30 De 35.00 à 45.00 €

Di.

08

Oct.

2023

Niki
19H30 34.00 €

Sa.

14

Oct.

2023

Soum Bill
19H30 De 38.00 à 100.00 €

Di.

22

Oct.

2023

David August
19H00 De 31.80 à 39.50 €

Sa.

28

Oct.

2023

Bag'show 2023
14H00 29.00 €

Lu.

30

Oct.

2023

Fletcher
20H00 34.00 €

Lu.

30

Oct.

2023

Prestation Fletcher
20H00 De 66.00 à 110.00 €

Ma.

31

Oct.

2023

Mahalia en concert
Mahalia
Mahalia
19H30 34.00 €

Je.

02

Nov.

2023

Tim Dup en concert
Tim Dup
Tim Dup
20H00 De 30.00 à 45.00 €

Sa.

04

Nov.

2023

Lloyd Cole en concert
Lloyd Cole
Lloyd Cole
20H00 De 36.00 à 58.00 €

Di.

05

Nov.

2023

Cian Ducrot
19H00 31.80 €

Trianon : les dernières chroniques concerts 66 avis

Le Tigre

Critique écrite le 15 juin 2023, par Coline Magaud

Le Trianon, Paris 11 juin 2023

Le Tigre en concert

Hier, on est rentré à 3h30 du matin, aujourd'hui, il fait chaud, moite et on est dimanche. Dit comme ça, la volonté de sortir de chez soi se trouvera grâce à un pied de biche. Mais bon. Il s'agit de Le Tigre, quand même, alors on s'arme de courage, on se pare de rose et de léopard et hop, direction le Trianon. Comme d'habitude, toutes nos excuses à Big Joanie, chargées d'ouvrir le bal, mais que l'on a sacrifiées au profit d'une (deux ? Allez, ptêtre même trois...) pinte d'échauffement en bonne compagnie. Une fois au Trianon, on le découvre rempli de mines joyeuses et détendues et on sent différentes générations de militant-es divers-es sacrément jouasses de retrouver Kathleen Hanna et sa bande en 2023. Armé-es d'une quatrième bière, on s'avance dans la fosse et à 20h45, les hostilités commencent. Le Tigre arrive sur scène et lance la bagarre la plus bienveillante de l'année sur "The The Empty", puis "Let's Run". Le... Lire la suite

Metric

Critique écrite le 07 février 2023, par lol

Le Trianon, Paris 4 février 2023

Metric en concert

Je le confesse, je n'avais jamais entendu parler de Metric avant ce concert du Trianon. Ce ne sont pourtant pas des perdreaux de l'année puisque le groupe est en activité depuis 25 ans et compte 7 albums à son compteur. Venant du canada, et porté par la chanteuse Emily Haynes, ils se sont souvent fait remarquer grâce au 7ème art. On les voit en effet apparaitre dans une scène du film "Clean" d'Olivier Assayas et une partie de leur notoriété est due à la présence de certains de leurs titres dans les bandes sons de films à succès comme "Scott Pilgrim vs the world", "Twilight", "Bienvenue à zombie land" ou encore "Cosmopolis". Ils ont souvent tourné avec de gros groupes comme Imagine Dragons,... Lire la suite

Saxon

Critique écrite le 10 décembre 2022, par Electric Eye

Le Trianon, Paris 9 décembre 2022

Saxon en concert

Dans le Heavy Metal anglais, il y a l'aristocratie, représentée par Judas Priest et Iron Maiden, et puis il y a le prolétariat, défendu par des groupes comme Diamond Head et surtout Saxon, qui nous occupe ici. Le groupe de Biff Byford (72 ans dans quelques semaines) est imbu de cette éthique laborieuse : album, tournée, album, tournée... Saxon va au charbon, et donne tout ce qu'il a. C'est un mode de vie. Ses membres mourront sur scène. On ne les verra pas frayer avec des célébrités lors de coteries consanguines : ils sont trop occupés à écumer les salles du monde entier. Et ça paye ! Le Trianon, plein comme un... Lire la suite

Blue Öyster Cult

Critique écrite le 01 novembre 2022, par Electric Eye

Le Trianon, Paris 20 octobre 2022

Blue Öyster Cult en concert

Treize ans que la Secte de l'Huître Bleue (aka Blue Öyster Cult) n'avait pas mis les pieds à Paris. Presque une génération. Depuis une soirée mémorable sponsorisée par Harley-Davidson à l'Olympia avec Uriah Heep, en septembre 2009. Un premier concert très vite complet, déplacé à cause de la pandémie, une. Deuxième date ajoutée, les deux re-déplacées une fois, deux fois... Franchement, on désespérait de les voir dans nos contrées, d'autant plus qu'Eric Bloom frôle les quatre-vingt piges et que Buck Dharma le talonne. Mais l'âge ne fait rien à l'affaire, comme disait le Sétois. Quand on est bon, on est bon (je paraphrase). Accompagnés par de jeunes loups qui leur ont mis un bon coup de pied au Cult, les deux représentants du canal historique du BÖC, vétérans des guerres psychiques, auront tout donné pendant cent minutes d'un show roboratif et généreux. Bon, ce n'est pas du musette : mieux vaut kiffer la guitare... Lire la suite

Osees

Critique écrite le 25 juillet 2022, par Coline Magaud

Le Trianon, Paris 29 juin 2022

Osees en concert

Le mercredi 29 juin avait lieu un énième concert parisien du groupe de John Dwyer, Osees, avec une énième nouvelle orthographe au passage. Comme on ne refuse pas une soirée passée avec le combo californien aux deux batteurs toujours aussi fascinants, c'est sans trop d'hésitation que l'on s'est procuré des billets. 20 heures 30 pétantes, le concert commence et immédiatement, ça fonctionne. Bien que l'addition d'un membre au clavier ne semble pas apporter grand-chose sur scène, c'est avec plaisir qu'on profite du rock garage du quintet. Comme d'habitude, c'est le duo de batteurs en miroir qui attire l'œil sur une scène autrement dénuée de tout artifice, pas même un rideau en fond pour cacher caisses et escabeaux stockés pêle-mêle, parce que pour quoi faire ? Si on est honnêtes avec nous-mêmes, rien de nouveau sous le soleil (sauf peut-être la 'stache de Dwyer ?) et en même temps, c'est ce qu'on est venus chercher : du garage bien enchaîné, des gars carrés et volontaires, un public (pas... Lire la suite

Steve Vai

Critique écrite le 17 juin 2022, par Electric Eye

Le Trianon, Paris 13 juin 2022

Steve Vai en concert

Il n'est pas rare de voir des gens s'astiquer le manche à Pigalle, mais quand c'est Steve Vai qui le fait c'est quand même autrement moins sordide. Passé à Paris pour défendre son excellent dernier album "Inviolate", le shredder américain a donné une prestation à son image : virtuose, généreuse et pleine d'humour. Évidemment, Vai a fait montre d'une technique proprement ahurissante, mais ce qui le distingue de certains de ses confrères qui se complaisent dans l'esbroufe et dans la performance, c'est sa musicalité pure, totale. Comme son ancien employeur Frank Zappa, sa créativité semble sans... Lire la suite

Accès