Accueil Bizet était une Femme en concert
Mercredi 21 août 2019 : 11758 concerts, 25623 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


La Diva et son indéboulonnable pianiste virtuose proposent un récital classico-délirant durant lequel Verdi va côtoyer Duke Ellington sans vergogne, ou l'on apprend que Bizet était en fait une femme qui, de surcroît, avait un penchant surprenant pour les chanteurs de flamenco...

Site

Bizet était une Femme en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Bizet était une Femme : l'historique des concerts

Sa.

22

Juin

2013

Sa.

11

Mai

2013

Ve.

10

Mai

2013

Sa.

09

Fév.

2013

Sa.

09

Fév.

2013

Sa.

09

Fév.

2013

Sa.

29

Sept.

2012

Me.

26

Sept.

2012

Bizet était une Femme Théâtre de Lenche - Marseille (13)

Bizet était une Femme : les dernières chroniques concerts 3 avis

Duo Heiting Soucasse: Bizet était une femme.

Critique écrite le 26 septembre 2012, par Mardal

Théâtre de Lenche - Marseille 25 septembre 2012

Duo Heiting Soucasse: Bizet était une femme. en concert

Les gens se pressent devant l'entrée du théâtre de Lenche, dès vingt heures. Ils devinent que si quelques places restent encore libres, elles ne seront pas nombreuses. Le Duo Heiting Soucasse fait salle comble avec son programme Bizet était une femme. Jonathan Soucasse : piano, chant / Cathy Heiting : chant Il en va des concerts qu'on a vus comme des livres qu'on a lus : il y a les bouquins, ceux qu'on achète et que l'on parcourt, que l'on donne, que l'on perd, et que l'on oublie. Il y a ceux que l'on apprécie, ceux que l'on aime, que l'on recommande, ceux que l'on a adorés. Et il y a la catégorie supérieure, ceux vers lesquels on revient inexorablement, ceux que l'on relit, qui nous semblent gravés dans le marbre tant on les sacralise, ceux que l'on inscrit dans un panthéon personnel et secret. J'avais déjà vu ce spectacle au théâtre Toursky, je l'avais chroniqué ici. Et je suis donc allé le revoir. Quand on aime... Rappelons le principe : La baronne Katia Von Bretzel et Ingmar Brutesson, improbable duo qui crée ses prédécesseurs chez Hergé et Tex Avery à la Scala de Milan, égrenent les grands airs d'opéra qui basculent irrépressiblement vers le jazz, le scat, le funk ou le gospel. La baronne légitime ces dérapages... Lire la suite

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme

Critique écrite le 14 mars 2012, par mardal

Théâtre Toursky - Marseille 13 mars 2012

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme en concert

Une dose de lyrique, deux doses de comique, et une autre de jazz. Ajoutez une pincée de soul/gospel, un zeste de dérision, quelques grimaces et un strabisme chronique et convergent. Secouez bien fort et servez très frais. Le cocktail Bizet Etait Une Femme concocté par Cathy Heiting et Jonathan Soucasse est prêt à consommer, sans modération au Théâtre Toursky. Mais commençons par le commencement. Au Théâtre Toursky se déroule en ce moment Festi'Femmes - un festival dévolu à... devinez quoi? -, et créé à Marseille en 1996. Comme souvent au Toursky, nous avons droit à quelques mots d'accueil de Richard Martin, son sourire goguenard et son ton caustique font depuis longtemps partie de l'identité du lieu, on a plaisir à les retrouver, à chaque fois. Il est accompagné ce soir de la fondatrice de Festi'Femmes, Eliane Zayan. Une première partie en trois temps présente un aperçu du festival : trois femmes - ou presque - donnent un extrait généreux de leurs spectacles. La très charmante chanteuse Caroline Peysson interprète son titre phare Femme De Personne. Elle assène tout sourire, en rythme et à répétition qu'elle n'est la femme de personne. S'ensuit la très charmante chansonnière Erika, qui présente deux sketches, un sur sa vie... Lire la suite

Bizet Etait Une Femme

Critique écrite le 11 mars 2010, par Mcyavell

Théâtre Comoedia - Aubagne 7 mars 2010

Bizet Etait Une Femme en concert

L'adjointe à la mairie d'Aubagne présente Bizet Etait Une Femme spectacle donné à l'occasion du centenaire des droits des femmes, gratuit pour que tout le monde puisse y assister, dédié à toutes les femmes et en particulier à 3 réfugiées palestiniennes dont deux sont présentes dans la salle. En cette veille de journée de la femme, le public est presque exclusivement féminin et c'est moi qui fais la chronique... Toutes des feignasses ! Ne vous méprenez pas, c'est de l'humour. Celui distillé par Cathy Heiting et Jonathan Soucasse est beaucoup plus fin, je vous l'accorde. Déjà le propos : une biographie de Bizet Georgette épouse Verdi Joseph et, si on lit entre les lignes, maîtresse de Ellington Duke avec anachronismes et loufoqueries à la pelle. Ensuite les deux protagonistes Katia Von Bretzel et Ingmar Bruteson (notez le préfixe Von et le suffixe -son signifiant tous deux "fils de"), leur gestuelle cocasse et leurs taquineries réciproques. Enfin leur répertoire constitué de mélanges musicaux improbables et de clins d'yeux qu'apprécient tout autant les publiphages passionnés, les télévores nostalgiques et les hitparadophobes critiques. Cela dit, dire que l'humour est l'ingrédient principal serait réducteur.... Lire la suite