Accueil Tous les festivals
Vendredi 14 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Les festivals incontournables

Le Mas

Août 2020 - Puget sur Argens

Motocultor

du 19 au 22 août 2021 - Saint-Nolff

Big Tour

29 juillet au 19 septembre 2020

Fête du Bruit Dans Landerneau

du 7 au 9 Août 2020 - Landerneau (29)

La Route du Rock

19 au 22 août 2020 - St Malo (35)

Festival Cabaret Vert

du 19 au 22 août 2021 - Charleville-Mézière

Papillons De Nuit

du 21 au 23 mai 2021 - St Laurent de Cuves

Rock en Seine

29 & 30 août, 1er septembre 2020 - St Cloud

Festival Rock In The Barn

11 et 12 septembre 2020 - Ecos (27)

Levitation France

9 & 10 octobre 2020 - Angers

TOUS LES FESTIVALS PAR RéGION

Tous les festivals en France dans chaque région

Sélectionnez une région

Les festivals en Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Italie et dans les autres pays européens.

Dernières chroniques festivals 2382 avis

Yann Tiersen & Shannon Wright (Transmusicales de Rennes 2004)

Critique écrite le 15 juin 2020, par Pierre Andrieu

L'Aire Libre, Saint Jacques de la Lande 4 décembre 2004

Yann Tiersen & Shannon Wright (Transmusicales de Rennes 2004) en concert

Programmée à 19h trois jours de suite lors des Transmusicales de Rennes 2004, la courte série de concerts de Yann Tiersen et Shannon Wright avait l'attrait d'être unique. En écoutant le magnifique album commun de Yann et Shannon, on se disait que ce serait un petit plus de les voir tous les deux en même temps sur une scène, pour vérifier si la bouleversante communion entre les deux musiciens fonctionnait aussi en direct. Notre vœu est exaucé ce samedi 4 décembre quand le duo foule la scène de L'Aire Libre, accompagné par un batteur et un bassiste. Dès l'intro instrumentale, superbe, on constate que les rapports entre les deux timides protagonistes ne se sont pas "réchauffés" : Yann est au piano, Shannon est à l'orgue électrique et... ils se tournent le dos ! Au cours de ce très beau concert d'un peu plus d'une heure, ils ne se regarderont que très furtivement et n'échangeront qu'un seul sourire à la fin, question de pudeur et de concentration sans doute... Comme prévu, les changements d'instruments se multiplient - Miss Wright alterne entre le micro, la guitare et l'orgue, tandis que Monsieur Tiersen s'empare du violon, joue du Marimba, du piano, de l'orgue, de l'accordéon, de la guitare -, et le public a presque le souffle... Lire la suite

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019)

Critique écrite le 18 mai 2020, par Pierre Andrieu

Ville de Binic 28 juillet 2019

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait indiqués pour ceux qui apprécient les vibrations rock and roll, qu'elles soient issues du blues, de la folk, du punk, du hip hop, voire du hip punk (on pense aux Sleaford Mods, qui jouent à 22 heures 15 !). Super prog ne générant aucun temps mort - Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers -, cadre idéal en bord de mer, ambiance de dingue avec 20 000 personnes au taquet, le pied intégral ! S'il y a un peu moins de monde sur le site que la veille, l'esplanade de La Banche est prise d'assaut comme jamais pendant l'heure où la très attendue tête d'affiche du festival, Sleaford Mods, est sur scène ! Tout le monde veut voir Jason Williamson et Andrew Fearn en direct et en vrai, c'est bien compréhensible tant le duo est exceptionnel en live. Binic et les Sleaford Mods étaient vraiment faits pour se rencontrer : du début à la fin du set mitraillette des lascars gonflés à bloc, l'ambiance est méchamment incroyable ! C'est le feu, tout le monde se jette partout et chante. C'est une... Lire la suite

Kraftwerk (Eurockéennes de Belfort 2005)

Critique écrite le 08 mai 2020, par Pierre Andrieu

Presqu'île du Malsaucy 3 juillet 2005

Kraftwerk (Eurockéennes de Belfort 2005) en concert

Les quatre informaticiens allemands de Kraftwerk nous avaient fait très fort impression lors des dernières Trans Musicales de Rennes, ils ont réitéré leur robotique performance sous le chapiteau des Eurockéennes de Belfort : les mêmes morceaux, dans le même ordre, brillamment illustrés par les mêmes projections, avec les mêmes éclairages, sans oublier la même présence minimaliste de quatre hommes grisonnants (voire chauves), immobiles derrière leurs ordinateurs : Ralf Hütter, Florian Schneider, Fritz Hilpert et Henning Schmitz. Pourtant, malgré ce côté figé, un concert de Kraftwerk est toujours une expérience en soi, c'est une sorte de voyage immobile permettant de voir défiler à vitesse grand V l'histoire de la pop électronique des années 70 à nos jours, avec des slogans pas si anodins que ça. On pense bien sûr au morceau de bravoure du groupe, le très anti nucléaire Radioactivity, qui en préambule énumère... Lire la suite

Brigitte Fontaine (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 18 avril 2020, par G Borgogno

théâtre du Merlan, Zef - Marseille 11 Mars 2020

Brigitte Fontaine (Festival Avec le Temps) en concert

Brigitte Fontaine est une légende. Vivante. Une inclassable. Une iconoclaste, selon l'expression consacrée et la concernant justifiée, de la chanson française. Elle a tout fait dans sa vie : chanteuse, comédienne, écrivaine, dramaturge et parolière. Et plus, c'est une personne libertaire et humaniste. Décalée. Son parcours parle pour elle. Parmi ses complices, l'ami de toujours feu Jacques Higelin, le compagnon Areski Belkacem, l'Art Ensemble of Chicago ou Bashung. Elle est admirée par Sonic Youth, Noir Désir, Archie Shepp, -M-, Gotan Project, Zebda, entre autres, qui ont participé aux albums Kékéland ou Rue Saint Louis en L'île.. Bref, Brigitte Fontaine est une légende vivante. C'est donc une légende vivante que nous sommes venus voir en concert. Le public lui est acquis. D'ailleurs, j'ai lu, ici et là sur des murs FB que "c'était génial". Voire "géniaaaal". Ce public, qui, à la sortie, dans le même état d'esprit (et tant mieux) qu'à l'entrée : ils se sont REGALES. J‘aurais tant aimé être à l'unisson... Et ? J'aurais adoré dire que c'était "fabuleux" et que moi-aussi, j'avais pris mon pied, tant elle jouit chez moi d'un capital "sympathie" énorme. Et qu'humainement et philosophiquement, elle a TOUT BON ! Mais... Je vais vous... Lire la suite

LIFE + Prettiest Eyes + Working Men's Club + The Proper Ornaments + The Wants (La Route du Rock Collection Hiver 2020)

Critique écrite le 20 mars 2020, par Pierre Andrieu

La Nouvelle Vague, Saint-Malo 7 mars 2020

LIFE + Prettiest Eyes + Working Men's Club + The Proper Ornaments + The Wants (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Dernier jour pour La Route du Rock Collection Hiver 2020, avec encore une fois une prog de dingue à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le samedi 7 mars : The Proper Ornaments, Working Men's Club, The Wants , LIFE et Prettiest Eyes ! What else ? Que ce soit dans sa version hivernale ou estivale, ce festival est décidément précieux, tant il permet de découvrir moult groupes dans un cadre humain, festif et convivial, sans avoir à fréquenter les monstrueuses usines à pognon que sont devenus la plupart des grands raouts français. Ah et puis, on allait presque oublier : le très culte (et déjà vu en 1995 et 2014) groupe Sebadoh a malheureusement annulé sa venue à cause de l'épidémie mondiale de coronavirus, qui n'a pas empêché un public chaud et nombreux de se déplacer pour ce qui allait être un des derniers festivals avant les annulations de masse sur tout le territoire et le sinistre mais nécessaire confinement général. Bref, on a bien fait d'en profiter parce que maintenant c'est parti pour un, deux ou trois mois de morosité et de calme plat. The Proper Ornaments Le temps d'un petit apéritif en terrasse avec vue sur mer à Saint-Servan, très beau quartier de Saint-Malo à visiter absolument, et hop il faut se rendre fissa à la... Lire la suite

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020)

Critique écrite le 16 mars 2020, par Pierre Andrieu

La Nouvelle Vague, Saint-Malo 6 mars 2020

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Enorme première soirée à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le 6 mars pour La Route du Rock Collection Hiver, avec par ordre d'apparition sur scène Egyptian Blue, Kit Sebastian, Beak>, Squid et Nova Materia. Du post punk au krautrock en passant par la pop psyché, l'électro barrée, le jazz ou l'indie rock, il y avait là de quoi satisfaire toutes les oreilles, ou presque (personne n'a pensé aux fans de Zazie et Obispo ?). Egyptian Blue Juste après avoir admiré la magnifique plage du Sillon en marchant de Rochebonne à Intramuros (superbe coucher de soleil, puis retour sous un rafraîchissant déluge), direction La Nouvelle Vague pour se réchauffer au contact, certes rugueux mais ultra énergique, du post punk des jeunes gens modernes d'Egyptian Blue. Les quatre mecs tendus comme des arcs n'ont pas fait le déplacement pour rien, et balancent avec les mâchoires serrées une volée de titres intenses, secs et électrisants. Ce post punk frontal et martial marqué au fer rouge par Gang Of Four (RIP et merci pour tout Andy Gill !) est exécuté de manière brute et sauvage, sans aucune fioritures, par un gang soudé comme il faut : deux chanteurs guitaristes chauffés à blanc, un batteur torse nu et inarrêtable, plus un bassiste rentrant... Lire la suite