Accueil François Corneloup en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10585 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Jazz. Un concept musical électrique, basé sur une section rythmique énergique, ouvrant sur les domaines de la musique improvisée, tant dans les palettes sonores que dans la liberté de parole.

Site

François Corneloup en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

François Corneloup : l'historique des concerts

Ve.

10

Fév.

2017

Ouistreham Jazz Escales en concert
Festival Jazz Escales 2017 : Franck Tortiller/François Corneloup et Sébastien Giniaux/Chérif Soumano Ouistreham Jazz Escales | Frank Tortiller | François Corneloup
Salle G. Legoupil - Ouistreham (14)

Di.

04

Déc.

2016

François Corneloup/ Franck Tortiller Théâtre Max Jacob - Quimper (29)

Ve.

11

Nov.

2016

Ramon Lopez en concert
Avishai Cohen + Anne Alvaro & RAULIN/CORNELOUP/LOPEZ Ramon Lopez | François Corneloup | Avishai Cohen | François Raulin
Maison de la Culture - Nevers (58)

Sa.

09

Mai

2015

Daunik Lazro / Francois Corneloup François Corneloup | Daunik Lazro
Théâtre de la Fonderie - Le Mans (72)

Je.

24

Avril

2014

FranÇois Corneloup / Frank Tortiller Duo Université du Maine - Le Mans (72)

Ve.

31

Janv.

2014

Tony Hymas Invite François Cornelou François Corneloup | Tony Hymas
Théâtre Denis - Hyères (83)

Ma.

15

Oct.

2013

Jazz Sur Son 31 en concert
Francois Corneloup Trio Jazz Sur Son 31 | François Corneloup
Auditorium - Balma (31)

Me.

27

Mars

2013

François Corneloup "ursus Minor" François Corneloup | Ursus Minor
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

François Corneloup : les dernières chroniques concerts 2 avis

Henri Texier Strada Quintet

Critique écrite le 09 mars 2010, par Mcyavell

Théâtre du Gymnase - Marseille 6 mars 2010

Henri Texier Strada Quintet en concert

C'est un peu la soirée des premières ce soir : Marseille Concert organise avec Henri Texier Strada Quintet son premier concert de jazz. Henri Texier a joué pour la première fois à Marseille il y a 40 ans dans cette même salle. Il y était revenu une paire de fois mais c'est la première fois qu'il y joue avec sa propre formation au sein de laquelle Francesco Bearzatti joue pour la première fois. J'ai déjà dit ici et là tout le bien que je pensais de ce saxophoniste / clarinettiste italien qui remplace numériquement le tromboniste Gueorgui Kornazov. Une seule répétition lui aura suffi pour se fondre dans le moule. Les trois saxos sont au premier plan. Henri Texier, tout au fond de la scène leur laisse la vedette mais qu'on ne s'y trompe pas : A 65 ans, il reste l'un des meilleurs contrebassistes de jazz. Chacun de ses soli (3 consécutifs sur Old Delhi !!) est une délectation. Sa contrebasse s'adapte aux humeurs des autres instruments : elle rivalise avec le baryton, le ténor et la clarinette dans le concours de lamentations d'Y A Des Vautours Au Cambodge ; elle déborde d'inventivité, un bâton grinçant sous son chevalet lors de son dialogue free avec la batterie sur Sacrifice ; elle nous arrache des larmes sur... Lire la suite

Luberon Jazz Festival : François Corneloup Trio + Les Saxs Renversent Le Jazz

Critique écrite le 15 juillet 2011, par Mcyavell

Salle Municipale - Apt 1er juin 2011

Luberon Jazz Festival : François Corneloup Trio + Les Saxs Renversent Le Jazz en concert

Je partage cette idée selon laquelle lorsque les opinions divergent dans l'appréciation de l'art, ce sont ceux qui aiment qui ont raison. J'aurai donc tort ce soir. L'univers de François Corneloup est trop alambiqué pour moi. Je le savais déjà mais sa saisissante prestation en tant que sideman avec Henri Texier m'avait fait promettre de le revoir dans un de ses projets personnels. L'occasion est double ce soir puisqu'il dirige dans la première partie des élèves de diverses écoles de musique de la région avant de se produire en trio. Les Saxs Renversent Le Jazz, ainsi est intitulée la première partie. L'idée est louable d'accorder une place dans ce festival aux pratiques amateurs. Une bonne quinzaine de saxophonistes des écoles du Pays d'Apt mais aussi de Cavaillon, Manosque et Pertuis sont assis en demi-cercle. Face à eux, François Corneloup, tantôt simple chef d'orchestre, tantôt au soprano, dirige le fruit d'une master class de formation. Trop de phrases répétitives entrecoupées de chuchotements et borborygmes de saxophones pour moi, je n'entrerai jamais dans le set malgré la fraîcheur affichée par certains élèves enthousiastes et quelques solistes inspirés. A noter la présence d'un très jeune souffleur qui, si la passion persiste,... Lire la suite