Accueil Genghis Tron en concert
Mercredi 26 février 2020 : 10834 concerts, 25932 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Genghis Tron en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Genghis Tron : l'historique des concerts

Me.

12

Nov.

2008

Stuntman en concert
Genghis Tron + Behold the Arctopus +Stuntman Stuntman | Genghis Tron | Behold the Arctopus
Le Korigan - Luynes (13)

Genghis Tron : les chroniques d'albums

Genghis Tron : Dead Mountain Mouth

Chronique écrite le 05/11/2008, par Senti

Genghis Tron : Dead Mountain Mouth

Suite à Cloak of love, premier EP témoin de leur créativité et de leur talent, le trio de Philadelphie Genghis Tron s'engouffre dans un premier album s'annonçant comme un des disques les plus passionnants de l'année. En effet, Dead Mountain Mouth, profitant pleinement de l'éclectisme du passé musical du combo, mêle à merveille hardcore, electronica et metal pour un résultat violent, étonnamment cohérent et spontané. Avec un DJ fan de Skinny Puppy et Kraftwerk, un amateur d'indie rock à la Drive Like Jehu et Fugazi et un dernier plongé dans le grindcore, le hardcore moderne et le black metal, il serait légitime de douter de l'homogénéité du cocktail, mais ici, il faut bien avouer que le phénomène est synergique en plus d'être sans fioriture aucune ! Genghis Tron s'adonne viscéralement à une musique personnelle au style encore très peu répandu et aux structures totalement imprévisibles témoignant d'une composition très libre. La chose aura par conséquent toutes les cartes en main pour marquer les oreilles... Lire la suite

Genghis Tron : Board Up The House

Chronique écrite le 05/11/2008, par Senti

Genghis Tron : Board Up The House

Le coup d'Asterohache asséné par Dead Mountain Mouth en 2006 plaçait directement les futures offensives de Genghis Tron parmi les plus attendues, limite à se promener un casque vissé sur la tête de peur de se prendre un rayon gamma derrière les oreilles à l'annonce de Board Up The House ("Barricade la maison"), album au titre préventif qui n'invite pas vraiment à pointer le museau dehors. Notoriété grimpante oblige (ou pas), le trio est désormais signé chez Relapse, initiative loin d'être louable lorsque l'on connaît un minimum les pratiques paranos du Big Label. Genghis Tron se serait il calé dans le rang bien sagement une sucette à la bouche ? A toi de voir, mais pour l'heure personne ne pourra nier le fait que les mecs de Philadelphie apparaissent là où on les attendait pas forcement. Autrefois intuitif, fougueux et basé sur de la pure énergie juvénile et frénétique, le caractère de Genghis Tron semble avoir subi le poids du temps et de son inexorable travail. Un travail à double tranchant apportant son lot de bons points mais engendrant quelques pertes pas... Lire la suite