Accueil Chronique de concert Lauryn Hill
Samedi 20 juillet 2019 : 11510 concerts, 25586 chroniques de concert, 5260 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lauryn Hill

Lauryn Hill en concert

Blue Note, New York 25 février 2015

Critique écrite le par



J'attends que Lauryn Hill arrive sur scène, accoudée au bar du Blue Note à New York, un verre servi par l'élégant barman à l'entrée.
Je l'attends comme on attend son premier rencard avec la peur au ventre. La peur qu'elle ne vienne jamais et que le rêve s'arrête là où il avait commencé : dans un vieux film des années 90, Whoopi Goldberg en tête d'affiche. La foule commence à taper des mains, elle s'impatiente. Mon coeur suit son rythme et s'emporte aussi... J'essaye de voir à la porte des loges un reflet, une ombre, celle d'une guitare ou d'une silhouette fine et légère, celle que l'on connait si bien.

Soudain elle apparaît, les cheveux courts, un sourire aux lèvres, saluant la petite salle bondée du Blue Note. Un hug par-ici et un autre par là, puis la voici sur un grand sofa au beau milieu de la scène intimiste, une guitare folk entre les doigts. C'est ainsi que commence la magie... Je me faufile entre les tables pour m'installer juste en bas de la scène, comme une enfant se serait glissée sous une table un soir de mariage pour manger un gâteau en cachette.

Elle regarde son bassiste et d'un commun accord, ils commencent la première note sur "Mr Intentional". Le public l'acclame, déjà conquis. Sa voix est pure, sa passion s'est intensifiée avec le temps. Sa rage est profonde, honnête, brusque. Elle se tourne vers son batteur, fait un geste à son pianiste, s'incline vers ses choristes et gère chaque crescendo, chaque pas, chaque phase. Ce n'est pas du hip hop. C'est une symphonie... Ce n'est pas une rappeuse, c'est un maestro.

Elle reprend "Zion" puis "That Thing" pour finir, en se levant et lâchant totalement prise après deux heures de concert d'une intensité incroyable. Son public est de tout âge parce qu'elle a réussie à toucher chaque génération. Il est de tout peuple parce qu'il s'est reconnu dans son humanité. Oui, Lauryn Hill a changé chers Messieurs, Mesdames.

Ce n'est plus une petite fille mais une femme que le courage et la vie ont forgé d'instinct. C'est une artiste qui n'a pas de demi-mesure et qui fera durer certaines de ses chansons huit minutes s'il le faut, par honnêteté. Parce qu'elle est une sacrée chef d'orchestre que la passion emmène jusqu'au bout de son art. Non, ce n'est pas la peur qui mène ses pas, ses accords, ses cris et ses décrochements de voix. Ce sont sa hargne et sa puissance. Ce sont son authenticité et son âme un peu sauvage.

Photo : Emilie Costanziello

Lauryn Hill : les dernières chroniques concerts

Orange Rockcorps : Lauryn Hill + Nas + Youssoupha + Inna Modja en concert

Orange Rockcorps : Lauryn Hill + Nas + Youssoupha + Inna Modja par Audrey H
Le Dome -Marseille, le 04/10/2012
Un concert gratuit en échange de quelques heures de bénévolats, ça vous tente ? Voici le principe d'Orange Rockcorps, "Tu donnes, tu recois", un principe qui met tout le monde à... La suite