Accueil Chronique de concert Nafas + Watcha Clan (Portes Ouverts Consolat - POC)
Vendredi 15 décembre 2017 : 10973 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nafas + Watcha Clan (Portes Ouverts Consolat - POC)

rue Consolat - Marseille 08 octobre 2011

Critique écrite le 11 octobre 2011 par Brigitt La Sardine

Samedi soir, rue Consolat.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Depuis déjà plusieurs années l'automne à Marseille débute en douceur par les Portes Ouvertes de la rue Consolat. Pendant deux jours, tout ce que ce quartier tranquille, calé entre le trépidant boulevard de la Libération et la si calme avenue Longchamp, compte d'ateliers et de lieux artistiques se donne à voir et à goûter.
A la nuit venue, la scène dressée au carrefour de la rue Léon Bourgois devient le point de ralliement, l'épicentre de cette manifestation.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Le premier mistral de l'automne s'est à peine assagi, le froid brutal qui s'est installé depuis deux jours sur la ville devrait calmer la petite foule transie venue assister à ce qui devrait être le dernier concert en plein air de la saison. Mais la première formation prévue ce soir-là, le Nafas Trio d'Ahmad Compaoré, va se charger rapidement de le réchauffer, instillant du soleil dans les oreilles et des fourmis dans les jambes d'un public venu nombreux malgré les rafales.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Nafas, en égyptien, signifie le souffle, l'inspiration.
A voir et à entendre Ahmad et ses deux complices, Sylvain Terminiello et Fred Pichot, on aurait envie de lui rajouter quelques autres significations : l'harmonie, l'échange, le plaisir du don. Très loin d'un jazz compassé et élitiste, le trio nous emmène très vite vers des paysages sonores chauds et vivants.
Mâtiné de free jazz, de sons de Méditerranée et de réminiscences de musique populaire, les compositions des trois musiciens se répondent d'un morceau à l'autre.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Ici, peu ou pas de bataille d'égos, chaque solo s'intègre dans le fil de la mélodie sans prétention inutile. La main d'Ahmad se fait légère lorsque sa batterie et ses percussions viennent soutenir les mélodies du sax de Fred Pichot. L'accord entre les musiciens est visible, l'espace sonore et scénique parfaitement partagé.
Le plaisir se lit sur les visages, s'entend à chaque note. La gourmandise presque de s'écouter l'un l'autre, de se relancer, se chercher, sans gratuité, sans jamais non plus oublier le public qui se réchauffe, commence à danser, à accompagner les morceaux de sa propre énergie.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Malgré le froid et le vent toujours présents, la rue s'est emplie d'une foule bien compacte, de tout âge, de toute origine. Certains sont là par hasard, beaucoup ne sont pas amateurs de jazz. Mais comment résister aux mélodies chargées de soleil qui font vibrer les façades, résonner les vieux murs ?

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

L'élégance et la discrétion de la basse de Sylvain Terminiello, la gaieté enfantine d'Ahmad Compaoré, l'intensité du jeu de Fred Pichot, autant d'éléments parmi d'autres qui peuvent expliquer le charme de cette formation.
Ces trois-là se connaissent, s'estiment et leur jeu n'en devient que plus aérien et plus humain à la fois.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

La musique de Nafas s'enrichit à chaque prestation.
Venus d'univers très différents les uns des autres, ses trois musiciens nous offrent à entendre un jazz chaud et savant, vivifiant et serein. Une musique qui se souvient de ses origines populaires, qui se complait dans l'improvisation et le plaisir du jeu, qui surtout ne tombe jamais dans l'abstraction pompeuse ou le combat des chefs, un solo écrasant l'autre.

Nafas Trio by Pirlouiiiit 08102011

Et quand retentit la petite flûte à bec de Fred Pichot, le son léger et envoutant qui l'en tire nous rappelle que la plus grande des modernité ne saura jamais remplacer le nafas, le souffle, l'inspiration qui d'un simple morceau de bois creusé fait naitre le rêve et l'émotion.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

 Critique écrite le 11 octobre 2011 par Brigitt La Sardine


rue Consolat - Marseille : les dernières chroniques concerts

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... en concert

Rue du Rock #5 : Old Factory, Dareda, Parking Shell, Costa Fatal, Telescope Road, Steph & Clem, Galavar, ... par pirlouiiiit
rue Consolat, Chevillon et Abeilles, Marseille, le 24/09/2017
Je tiens tout d'abord à remercier Philippe et Lumak pour leurs chroniques (auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur leurs prénoms) qui elles auront été postées dans les 3... La suite

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik en concert

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 24/09/2017
Et de 5 ! C'est déjà l'édition #5 de la Rue du Rock par Phocea Rocks ! Comme le temps passe... Quand on repense aux deux premières, il y a de quoi mesurer le chemin parcouru,... La suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite