Accueil Chronique de concert Pile & Versa + BBC + Kiemsa + Lobe + Aiwa
Vendredi 13 décembre 2019 : 10472 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pile & Versa + BBC + Kiemsa + Lobe + Aiwa

Festival des Collines, St Julien le Montagnier 31 juillet 2004

Critique écrite le par

Il est 8h du mat, et la chaleur s'installe doucement sur le parking "calme", pas si calme que ça puisque 2 personnes sont tombés sur ma tente durant "la nuit" (6h/8h), et un couple d'amis qui dormaient à la belle se sont fait marcher dessus....
Je n'est plus de moyen de locomotion j'accepte donc une invitation pour Vinon sur Verdon, passer la journée à mettre les pieds dans le Verdon...
Après force sieste, l'énergie du premier soir et presque là, mais quelque chose (mes yeux !?) me rappelle mes 6h de sommeil sur 2 jours.
Ce soir tranquille, on ne me verra pas jumper dans la fosse !

Nous rentrons vers 18h pour commencer le dernier apéro du festival, et à la vue des convois qui arrive nous allons chercher nos places.
A l'intérieur, Pile & versa ont commencé sur la grande scène, c'est du cirque, du jongle surtout ou de l'équilibre avec un Dj survolté qui balance de la bonne jungle/drum & bass, le publics semblent comme moi assez fatigués par les jours précédents, et malgré toute leur bonne volonté, il n'arriveront pas à enflammer la fosse, malgré le fait que les gens sont quand même là et réceptif ; (à noter un moment un gars qui fait de l'équilibre avec une barrière de sécurité sur le menton !! y ma troué le cul !!).

Après une pause pour remplir les bouteilles, BBC sound system nous accueillent sur la grande scène, je pensais avoir à faire à des anglais, mais non tout le monde parle français, il y a un dj qui balance jungle/ragga/oriental/reggae/hip hop et trois Mc que je trouve vraiment limite sur certain morceau mais vraiment excellent sur d'autre. Malgré le fait visible que tout le monde est crevé, ils arriveront à faire sauter les excités de la fosse, jusqu'à la fin de leur set.

Un petit tour du coté parking excités, le temps de voir Wayne de "de la colline" faire la sécu à l'entrée, de voir les sons proposé, puis de partir parce que j'en avais marre de répondre pour la 50eme fois : "non, je n'ai rien à vendre, et je ne connais personne qui vend".

Retour devant la grande scène pour voir Kiemsa, par curiosité car ils s'annonçaient fusion rock, et je ne fut pas déçu, c'est de la bonne fusion, un chanteur sympa, un groupe énergique, et un son qui rappelle en vrac "la Ruda, FFF, FFKK, Percubaba,..." tout en restant personnel, j'était fatigué donc pas très concentré sur ce qu'ils faisaient, mais j'ai bien envie de trouver le cd, ou de les revoir.

Un petit détour vers le chapiteau qui accueille Lobe, pour un petit moment de calme sur fond de Dub, comme Kiemsa j'ai suivi sans suivre, mais Lobe m'a convaincu, alors que la précédente fois que je les avait vus, j'avais trouvé ça moyen, ils sont entrain de trouver leur place quelque part entre Hightone et Ezekiel, et c'est bien cool pour eux et pour nous.

C'est bientôt la fin du festival et déjà j'ai un peu la boulle au fond de la gorge.
Un petit tour autour de l'enceinte, une fois de plus magnifiquement décoré par Tabarnak, tous aux long des trois jours, il y a tellement de peintre, que l'on est forcé de tomber sur une pièce qui nous touche, et en allant plus loin, ça donne même envie de se perdre dans une galerie, qui donnerait sa chance à tout ces jeunes...

En tout cas je tripe bien sur certain tableau, pendant que Aiwa arrive sur scène, c'est la découverte du Festival pour moi, un son Trip hop oriental rock fusion, quelque chose entre Massive Attack et Watcha Clan, un chanteur ragga qui chante en arabe, et une chanteuse, charismatique à souhait, qui nous entraîne vers des voix gutturales que ne renierai pas un death métaleux, ou des sons en scat très perturbant, j'étais loin je n'est pas vue si elle avait une pédale d'effet, mais elle est vraiment à découvrir, je suis même étonné de ne pas connaître se groupe tant il vont nous scotchés tous, il y a quelque chose de Björk même, pas dans la voix, mais dans cette impression paradoxale de kiffer le son et en même temps d'être déranger par quelque chose d'innommable qui n'est pas beau à voir et qui rampe dans l'ombre. Aiwa ont su me toucher, et c'est rare aujourd'hui.

Mais bon tout à une fin, je bloque un peu sur une artiste de Tabarnak, (Aiwa m'aurait il rendu amoureux ?), je me dirige vers le bar, où les bosinaires de nissa commence une batucada brésilienne dont ils ont le secret, bon c'est la fin, un dernier rhum, un dernier regard sur le festival entier (ou elle est ?), et voilà, il faudra attendre de nouveau un an, pour connaître cet état de liesse, cette communion, cet esprit si fort qui ressemble à l'anarchie, ce bordel, ce manque de sommeil, ces jolies haut-varoises, putain j'ai pas envie de retourner voir des concerts en salle à Toulon ! Vivement la fin du mois de juillet 2005....

 Critique écrite le 04 août 2004 par Go...@


Kiemsa : les dernières chroniques concerts

kiemsa par marie
Bourges LE 22, le 03/04/2004
Concert excellent. LES kiemsas sont géniaux, leur musique n'est pas commune mais elle est super. JE CONSEILLE à tous le monde d'aller voir kiemsa en concert, C'est EPOUSTOUFLANT, C'est VRAIMENT BIEN ! La suite

Percubaba + Kiemsa par percubaboy
Chabada - Angers, le 03/05/2002
Franchement le meilleur concert que j'aie jamais vu!!! En première partie, kiemsa a bien mis le feu sur scène, et après une chanson tout le monde était lancé pour s'éclater!!! Ensuite sont arrivés percubaba qui ont fait plaisir à tt le monde en jouant des nouvelles chansons mais aussi des plus vieilles telles que international ou... La suite

KIEMSA par yann61
FLERS forum, le 08 janvier 2005
coucou tout le monde !!! j ai assisté pour une troisieme fois a ce super groupe et qui je ne les manques d'un concert.... et bien moins dun festival !!! comme les carrefours du rock (epinay le conte 61 orne ....) je vous conseille grave d y aller pour les amateurs de ska et de bonne sik a ecouter!!!! et si vous connaissez pas....????!! ... La suite

kiemsa par greg le photographe
aniche 59, le 13 novembre 2004
groupe a decouvrir de toute urgence une merveille sur scéne des musiciens et un chanteur excelents.qui doit absolument etre connu et reconnu La suite