Accueil Chronique de concert The Plastic Gangsters + Rogojine + Doctor Vince
Jeudi 19 septembre 2019 : 14490 concerts, 25680 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Plastic Gangsters + Rogojine + Doctor Vince

Lascaud House, Romagnat (63) 31 décembre 2002

Critique écrite le par

Comme lors de leurs concerts en septembre 2002 à la Coopé avant Eddie And The Hot Rods et en mai 2002 au Balthazar à Thiers avec les terrifiants A smell Of Fox et DJ Argh, les Plastic Gangsters ont botté le cul aux personnes présentes lors de ce réveillon rock ‘n' roll. DJ Vince-O-Matic avait bien lancé la soirée en passant du garage rock au rez de chaussée pendant que DJ Ramirez infligeait sa collection de disques kitsch joués très fort (vraiment très fort !) aux courageux qui osaient monter au grenier. Un peu plus tard, dans le garage - ça ne s'invente pas - les Plastic Gangsters se reformaient pour le plus grand bonheur de leurs aficionados.



Dès le début du concert, Peter Marvel se pète les cordes vocales pour hurler à maintes reprises le nom de son groupe : The Plastic Gangsters Psychedelic X-Plosion X-Perience and The New Revolution From The Black Leather Lagoon ! Comment fait-il pour s'en souvenir sans se planter ? Il doit avoir des antisèches au sol ce qui le contraint, pour les lire, à s'agenouiller violemment et avec frénésie dès le premier morceau. Bercé trop tôt et trop longtemps au heavy rock ‘n' roll, ce chanteur moulé dans un pantalon de cuir rouge que n'aurait pas renié Iggy Pop lui-même, fait admirer ses énormes prédispositions pour les hurlements hystériques ! La soirée s'annonce bien car ses Dum Dum Boys, Harvey "Turbo Rat" Di Fontis (rythm guitar, backing vocals) El Drummo Ramirez (drums, sunglasses), Mick "Carburator" Rocco (bass) et Vince-O-Matic (lead guitar) sont, eux-aussi, dans une forme juvénile.
Tout leur répertoire est joué au taquet comme s'ils étaient en train de passer une audition pour un contrat d'enregistrement aux studios Abbey Road. C'est la larme à l'œil et le genou frétillant qu'on reçoit en pleine face Loose, TV Eye et Down on the street des Stooges. NY city cops des Strokes, Get free des Vines et Hate to say I told you so enchaîné avec Main offender des Hives rendent, quant à eux, l'assistance euphorique, tout simplement. Les éventuels réticents sont définitivement conquis par God save the queen des Sex Pistols, Gloria de Them et un Sympathy for the devil des Rolling Stones qui bénéficie de la présence (c'est le mot !) vocale de ZaZa Soprano. Peter Marvel en casse son pied de micro, au ralenti certes, mais, ça mérite quand même une citation. Et m..., ils nous ont encore eu les salauds !

Il est alors temps de déguster le set de Doctor Vince derrière ses platines. Armé d'une redoutable collection de vinyles, cet hurluberlu coiffé à la Jackson 5, voire à la MC5 selon l'humeur, force le respect avec sa sélection de skeuds et ses scratches bluffants. Comme il se relaie avec son pote chanteur de Magwaman Riddim Section qui, lui, passe des disques reggae bien sentis, c'est le bonheur...

Profitant du ravitaillement (prolongé) des Plastic, Jérome et Christophe de Rogojine en profitent pour jouer une paire de titres pop, auréolés par leur présence sur la dernière compile des Inrockuptibles. Chaque fois qu'on voit ce groupe jouer live, on se demande comment il peut être sans label. Cette anomalie ne devrait pas durer...

Après un petit tour au grenier pour le quart d'heure américain, DJ Ramirez incluant en toute impunité dans son set l'hymne teuton affligeant Wind of change de Scorpions, nous assistons à une bonne jam session où des membres des groupes Subway, Supernova, Rogojine et Plastic Gangsters rivalisent de savoir-faire pour énerver les fêtards. En guise de bouquet final, Sex machine de James Brown est balancé par Vince-O-Matic, hilare, avec Denis Clavaizolle à la guitare... Get up like a sex machine : voilà une bonne idée pour commencer 2003 !

Rogojine : les dernières chroniques concerts

Rogojine (Interview à l'occasion de la sortie de l'album Le bord de l'eau... et la rivière plate) par Pierre Andrieu
Riom (63), le 26/12/2003
Rogojine vient de publier son deuxième album, Le bord de l'eau et...la rivière plate, chez Sophiane/Discograph. Cet excellent disque devrait permettre au groupe riomois de trouver son public grâce à une distribution nationale et de nombreuses dates en première partie de Jean-Louis Murat. Rencontre avec Jérôme Caillon et Christophe Pie à... La suite

Rogojine (Interview) par Pierre Andrieu
Chapiteau du festival "L'Arrière Court" Clermont-Ferrand , le 07/02/2002
Echappé du studio le temps d'un concert donné sous le chapiteau du festival "L'Arrière Court", Rogojine a dévoilé la plupart des douze nouvelles compositions (2 de plus que prévu) qui constitueront le nouvel album du groupe. Si aucun label ne les signe, c'est que ces gens-là sont irrémédiablement sourds et doivent se recycler dans la vente de... La suite

Jean-Louis Murat + Rogojine (Tournée Lilith) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 26/11/2003
Après avoir fait cause commune sur une dizaine de dates en France, le duo Jean-Louis Murat/Rogojine revenait au port pour un dernier concert (pour le moment ?) à Clermont-Ferrand... Les quatre Rogojine, (Jérôme, Christophe, Cherif et Philippe) ont fait bonne impression à la Coopérative de Mai, comme sur le reste de la tournée semble-t-il. Fort... La suite

Holden + Rogojine par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/01/2003
La petite salle de la Coopérative de Mai a été le théâtre d'un excellent concert de pop malheureusement un peu boudé par le public, sans doute pas encore remis des fêtes de fin d'année... Même si la prestation du groupe Rogojine a semblé un peu en deçà de ses précédentes sorties (le concert sous le chapiteau de l'Arrière Court), le quatuor... La suite

The Plastic Invaders : les dernières chroniques concerts

Paul Collins Beat + The Plastic Invaders en concert

Paul Collins Beat + The Plastic Invaders par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 17/04/2015
Pour le premier concert programmé au Bombshell, le nouveau club rock de Clermont-Ferrand (qui remplace le regretté Rat Pack), c'est un coup de maître : rien moins que la... La suite

Araban & Friends #3 : The Experimental Tropic Blues Band + Araban + Electric Suicide Club + Mr GerryManders + The Plastic Invaders + Mister Moustache 2011  en concert

Araban & Friends #3 : The Experimental Tropic Blues Band + Araban + Electric Suicide Club + Mr GerryManders + The Plastic Invaders + Mister Moustache 2011 par Pierre Andrieu
Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 11/06/2011
Grosse soirée Araban & Friends #3 à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand avec le rock garage de The Plastic Invaders, le surf rock de Mr GerryManders, le post punk... La suite

Zak Laughed & The Hobos Company + Araban + The Elderberries + Sinner Sinners + The Plastic Invaders + Seven Seas en concert

Zak Laughed & The Hobos Company + Araban + The Elderberries + Sinner Sinners + The Plastic Invaders + Seven Seas par Pierre Andrieu
Clermont-Ferrand, le 31/12/2009
Comment finir l'année 2009 en beauté ? Comment débuter 2010 gonflé à bloc par un 31 décembre très agité ? Comment repartir heureux et avec assez d'énergie pour attendre de... La suite

Whodunit + Fury Furyzz + The Plastic Invaders en concert

Whodunit + Fury Furyzz + The Plastic Invaders par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 18/09/2009
Joliment prises en sandwich entre deux groupes de vieux garage rockers vigoureux, The Plastic Invaders et Whodunit, les "innocentes" jeunes filles de Fury Furyzz (from Paris,... La suite