Accueil Chronique de concert Robert Plant & The Sensational Space Shifters
Mardi 11 décembre 2018 : 10738 concerts, 25285 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Chronique de Concert

Robert Plant & The Sensational Space Shifters

Robert Plant & The Sensational Space Shifters en concert

Salle Pleyel - Paris 23 juillet 2018

Critique écrite le par

Personnage à la fois mythique et mystique, Robert Plant se produisait salle Pleyel face à 3 000 fans du Dirigeable également adeptes de la carrière solo de cette légende du rock qui inspire le respect absolu. Depuis la dissolution de Led Zeppelin, Plant a traversé les années 80 comme il a pu, les achevant avec le brillant "Manic Nirvana". Rabiboché avec Page, il a constitué le duo le plus classieux des 90's tout en cultivant son amour pour les sons orientaux. Au début du 21ème siècle, il a développé d'autres types de collaborations notamment avec Allison Kraus en 2007. Alors que tous les albums des auteurs de "Kashmir" ont été remasterisés, une nouvelle fois avec l'expertise de Jimmy Page, on espère toujours un remake du show exceptionnel de 2007 qui avait réuni Page, Plant et Jones à l'02 Arena de Londres. Des rumeurs laissent d'ailleurs entendre qu'une reformation serait en réflexion à l'occasion du prochain festival de Glastonbury... Ce soir, Rober Plant ne l'évoquera pas. 



De retour des Vieilles Charrues où la veille il jouait face à 70 000 spectateurs, il allait proposer un set intimiste (et assez court) donnant une tonalité assez irlandaise pour la première partie du concert, puis résolument orientale pour conclure en apothéose rock. Ses Sensational Space Shifters sont des virtuoses. Chacun dans leur domaine. Majoritairement trentenaires, ils sont chapeautés par l'expérimenté Liam "Skin" Tyson (ex poppeux au sein de Cast) à la guitare désormais au look de vieux beatnick.

Plant ressemble à un vieux lion qui a été, mais qui est encore. Dans son habituel pantalon en cuir, il maîtrise la scène et donne le tempo : de temps à autre, il s'empare d'un tambourin et sait également se mettre en retrait pour valoriser ses musiciens. 
Nous revisitons un répertoire de près de 50 ans de carrière et tout semble couler de source. Les titres les plus connus sont réarrangés, leur durée parfois étirée : le traditionnel "Gallows pole" est un des points d'orgue du show. 

Plant sort quelques expressions françaises tendance comme "allez les bleus" ou encore "sacrebleu". Concluant avec un medley "Bring it on home/Santianna/Whole lotta love", l'encore sexagénaire Plant au timbre inimitable mais moins héroïque et érotique que jadis aura transporté son public durant 80 minutes intenses. Cette soirée passée en compagnie de Robert Plant fait aisément partie des moments les plus extraordinaires d'une vie consacrée aux concerts de rock.


Robert Plant : les dernières chroniques concerts

Robert Plant and The Sensational Space Shifters en concert

Robert Plant and The Sensational Space Shifters par jorma
Pavillon de Grignan Istres, le 04/07/2016
Magique. Ce concert de Robert Plant au Pavillon de Grignan fut, pour moi,tout simplement magique. Un lieu intimiste, une nuit douce, après une journée étouffante, une petite... La suite

Robert Plant and The Sensational Space Shifters, Charlie Winston, Sianna, Yellow Teeth, Joan Baez, Rootwords (Paléo Festival de Nyon 2015)  en concert

Robert Plant and The Sensational Space Shifters, Charlie Winston, Sianna, Yellow Teeth, Joan Baez, Rootwords (Paléo Festival de Nyon 2015) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 25/07/2015
Pour démarrer ce samedi au Paléo Festival de Nyon 2015, je commence avec du rap. Une fois n'est pas coutume. Il s'agit là de Sianna. Sianna On est ici dans la caricature... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

Ben Harper + Robert Plant & the Band of Joy + Asaf Avidan & The Mojos (Festival de Nîmes) en concert

Ben Harper + Robert Plant & the Band of Joy + Asaf Avidan & The Mojos (Festival de Nîmes) par Pirlouiiiit
Arènes de Nîmes, le 22/07/2011
Asaf Avidan & The Mojos : la voix de Robert Plant en jeune ... un peu (beaucoup) de cinoche mais carrément sympa. Il commencera tout seul avant d'être rejoint par son groupe the... La suite

Salle Pleyel - Paris : les dernières chroniques concerts

Alice Cooper en concert

Alice Cooper par Samuel C
Salle Pleyel - Paris, le 03/12/2017
Pleyel, temple de la musique symphonique et de la variété : son marbre, son style art déco et ses fauteuils rouges. Un lieu classé monument historique au coeur du triangle... La suite

Madness en concert

Madness par lol
Salle Pleyel, Paris, le 11/11/2017
C'est la première fois que j'allais à la salle Pleyel pour un concert de rock, ou plutôt de ska... C'est une très belle salle, bien refaite, avec une très bonne acoustique mais... La suite

Benjamin Biolay en concert

Benjamin Biolay par Xavier Averlant
Salle Pleyel, Paris, le 25/09/2016
Après le concert du mois de juin à Lyon, c'est dans une Salle Pleyel toute rénovée que Benjamin Biolay est venu présenter son nouvel album "Palermo Hollywood". Depuis sa... La suite

Agnes Obel + St. Vincent + Kurt Vile And The Violators (Festival Days Off 2012)  en concert

Agnes Obel + St. Vincent + Kurt Vile And The Violators (Festival Days Off 2012) par Pierre Andrieu
Salle Pleyel, Paris, le 09/07/2012
Alors que restent en mémoire les prestations mémorables d'Antony And the Johnsons et Sufjan Stevens, Bryce Dessner & Nico Mulhy, c'est déjà le dernier soir du Festival Days... La suite