Accueil Chronique de concert Shai Maestro trio feat Neli Andreeva
Mardi 20 février 2018 : 12227 concerts, 24864 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Shai Maestro trio feat Neli Andreeva

Shai Maestro trio feat Neli Andreeva en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 10 mars 2017

Critique écrite le par

Sérieusement Stéphane Mikaélian, t'en as pas marre ? T'es pas fatigué ? Parce que franchement c'est exaspérant, c'est frustrant ce que tu nous fais systématiquement. Et puis, à force c'est douloureux de se retrouver sur le cul à chaque fois que l'on vient dans cette salle pour une soirée Jazz à la Coopé ! Alors ce vendredi soir, je me suis dis : "chouette, là, il va se planter, je vais enfin pouvoir dire du mal !!" Parce que, sérieusement, soyons raisonnable, du jazz avec de la musique Bulgare, c'est pas possible quoi !!!, parce que le "mystère des voix Bulgares", j'm'en souviens bien, on en a bouffé jusqu'à l'indigestion dans les années 90.



Enfin, curieux malgré tout, je me déplace quand même, me disant que de toute façon ça ne pouvait pas être pire que l'horreur "toujours vivante, toujours debout" subie la veille ! J'arrive donc place du 1er Mai, pour me rendre compte que, apparemment, le mélange exotique au programme ce soir n'a pas rencontré beaucoup d'adeptes. Faut dire aussi que la communauté Bulgare à Clermont-Ferrand c'est pas énorme, si ça se trouve même ils sont tous là ce soir. Du coup une toute petite centaine de personnes a fait le déplacement... Dommage...



Fraîchement débarqué d'Oslo, le jeune pianiste israélien Shai Maestro est accompagné ce soir du fraîchement débarqué de Rome et jeune batteur napolitano/new-yorkais, Franceso Ciniglio, du fraîchement débarqué de Paris et jeune contrebassiste grec, Petros Klampanis et de la fraîchement débarquée de Sofia, Neli Andreeva, chanteuse bulgare. Ils sont tellement "fraîchement débarqués", que c'est leur première date ensemble ! Certes, Shai, Francesco et Neli se connaissent pour avoir déjà joué et enregistré ensemble, et il y a, malgré leur jeune âge, beaucoup de métier et d'expériences sur scène ce soir : Shai Maestro a fait ses classes pendant quelques années avec le trio d'Avishai Cohen (le pianiste), et évolue maintenant avec son trio, Francesco Ciniglio joue de la batterie depuis ses 6 ans et fort d'un apprentissage entre autre avec John Patitucci, il a sous ses baguettes de nombreuses collaborations et compositions. Petros Klamparis a pour lui un peu moins d'expérience, semble-t-il, mais il est l'auteur d'un magnifique enregistrement avec le pianiste Jean-Michel Pilc. Quant à Neli Andreeva, elle a tout simplement foulé les plus grandes scènes mondiales !



Nous allons donc avoir l'infime privilège d'être les témoins de cette rencontre/retrouvaille entre ces 4 talentueuses personnalités. Et c'est vraiment d'une rencontre dont nous devons parler, avec toutes les nuances que cette idée peut contenir : hésitation, découverte, surprise, étonnement, complicité, attente, ravissement, mélange, séduction, sensualité, tendresse, amour... toutes ces subtilités vont vivre autour du toucher sensuel et sensible de Shai, de la frappe incroyable de Francesco, des hésitations et de la fragilité de Petros et des mélodies envoûtantes de Neli. Il fallait être là, pour voir les regards, les sourires, les clins d'oeil, les mimiques, pour entendre les petits cris de joie, de surprise, d'encouragement, de félicitations, pour surprendre les mélodies chantonnées, pour écouter les discussions entre la batterie et le piano, pour comprendre toute la richesse présente sur cette petite scène du Club de la Coopérative de Mai. Il fallait être là pour ressentir ces émotions, allant de la caresse préliminaire à l'orgasme libératoire, pour saisir tout ce qu'il y avait de sensuel, d'érotique, de sexuel dans cette musique, mais aussi toute la fragilité, toute la douceur, toute la tendresse présente. Il fallait être là...



Alors, oui, on peut mélanger le jazz, la musique contemporaine, le rock un peu aussi, la musique Bulgare, à partir du moment où, en plus d'un talent énorme, il y a le cœur, l'amour, la sincérité et la générosité. Il y avait tout cela vendredi, et nous avons eu la chance d'être embarqué, dans ces temps où il y en a de moins en moins, dans un grand bain d'Humanité. Alors encore une fois merci qui ? Merci Stéphane !

Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/profocus63...


La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2018
Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire... La suite

Sextile + Vonwill en concert

Sextile + Vonwill par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/01/2018
Lundi soir, fin du mois de janvier, Clermont-Ferrand (ville noire post industrielle, comme diraient les gros mythos parisiens du magazine Gonzaï), on se dit qu'il doit bien y avoir... La suite

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) en concert

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) par Jerome Justine
La petite Coopé, Clermont Ferrand, le 14/12/2017
La soirée s'annonce belle ce jeudi 14 décembre, tout juste assombrie par un vieux schnock râlant bêtement et méchamment auprès de la vendeuse de billets parce que "vous... La suite

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox en concert

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 12/12/2017
Je ne voulais pas y aller, je le savais bien que ça ne le ferait pas. Mais bon, j'ai écouté le gars Yann, et je suis allé voir Scott Bradlee's Post Modern Jukebox à la... La suite