Accueil Chronique de concert The Lemon Twigs + Lo Moon
Jeudi 17 août 2017 : 11769 concerts, 24581 chroniques de concert, 5167 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Lemon Twigs + Lo Moon

The Lemon Twigs + Lo Moon en concert

Élysée Montmartre, Paris 31/03/2017

Critique écrite le 06 avril 2017 par Antoine Serrurier

D'abord programmés à la Gaîté Lyrique, les frangins de Lemon Twigs ont finalement montré l'immensité de leur talent dans un Élysée Montmartre complet et bouillant.

Si certains ont pu douter de l'engouement surdimensionné des médias spécialisés à l'égard des deux gamins de Long Island, il était impossible de ne pas ressortir de la salle des étoiles plein les yeux vendredi dernier, malgré la pluie. Après tout, "Rain, I don't mind" comme disaient les Beatles, qui ne semblent jamais vraiment avoir quitté l'enfance de Brian et Michael. Une enfance pas réellement terminée, puisque les deux frères n'ont même pas 40 ans à eux deux (17 et 19 ans), amenant une fouge communicative irrésistible à leur kermesse rock 'n roll.

Lo Moon

Seule petite ombre au tableau, une première partie sans réel intérêt. Parce que oui, le talent n'est pas une question d'âge, et même si les Américains de Lo Moon (en provenance de Los Angeles) ne semblent pas non plus loin de la vingtaine, nous étions forcés de constater un contraste d'originalité frappant entre leur rock faussement sombre, et la pop baroque des Lemon Twigs. On saluera tout le même l'engouement du groupe qui, à défaut d'impressionner, aura présenté avec maîtrise et enthousiasme son univers, flirtant par moment avec celui de The XX, variant rythmiques pop rock intenses, à des sonorités électroniques plus douces.



The Lemon Twigs

20h50, l'Élysée Montmartre finit doucement par se remplir... d'un public plutôt âgé, ayant eu la brillante idée de venir retrouver les sonorités 60's de leur enfance. Et si l'on espérait voir arriver un Brian arborant son désormais célèbre mulet, c'est finalement en combinaison léopard que ce dernier débarque sur scène, suivi de son frère Michael, Dany Ayala (synthés) et Megan Zeankowski (basse). Le show débute sur les notes de "I Wanna Prove To You", à l'image de leur LP "Do Hollywood" sorti en octobre dernier. L'ainé Brian se charge, dans un premier temps, de prendre les devants de la scène à la guitare et au chant. Car si cela ne suffisait pas, il est également bon de savoir que les frères sont multi-instrumentistes, alternant leur rôle pendant le concert : un régal pour le dynamisme. La première partie du concert se veut donc plus fidèle à l'album, navigant entre des exclusivités ("Why Didn't You Say That", qui paraîtra sur un prochain Ep, cet été), et des ballades psychédéliques ("Haroomata", "Frank"). Se faufile ensuite une composition familiale purement 70's, puisque le quatuor s'attaque à un titre du père et musicien des deux frères : Ronnie d'Addario ("Love Stepped Out", 1976). Le rocambolesque "These Words" vient clôturer ce premier acte mélancolique, coloré et parfaitement orchestré par le pétillant quatuor.

Après le très tendre "How Lucky Am I?", où Michael et Dany se partagent le micro avec une complicité touchante, pendant que Brian se la joue Rick Davis au piano, le set prend alors une tournure rock beaucoup plus assumée. Michael, désormais à la guitare, canalise à lui seul une énergie jouissive, alternant les sauts en grand écart et les mimiques Jaggeriennes, notamment sur des nouveaux titres aux sonorités plus rock 'n roll que sur leur premier opus ("Night Song", "So Fine"). Un répertoire rock plus intense qui, comme l'a expliqué le groupe en interview, a notamment été pensé pour le live, afin de contraster avec les sonorités plus planantes de l'album. Entre les deux merveilles "Baby Baby" et "As Long As We're Together", le public parisien se voit gâté d'une deuxième reprise, "All Of The Time" du grand Alex Chilton. En faisant une nouvelle fois écho à l'album, le set se conclut sur le spatial "A Great Lake", totalement transcendant : le public en veut encore, évidemment. Mais quelle fut la surprise de voir la bande revenir avec une cinquième personne, le tour manager du groupe venu amorcer le rappel de la plus belle des manières, à la batterie, avec le légendaire "The End" des Beatles. Brian est torse nu, Dany devient guitariste le temps d'une chanson, et le plaisir est réellement palpable. Plaisir qui se prolonge à travers une nouvelle et dernière exclusivité (du prochain album cette fois-ci), "The Queen Of My School", hymne surf rock, concluant d'un solo royal, une heure et demie de show multifacette, passionné et passionnant, offert par un groupe que l'on espère voir vite grandir... mais pas trop vite.

The Lemon Twigs en concert en France cet été, au Main Square Festival à Arras, aux Eurockéennes de Belfort, au festival de Montreux etc, les dates sont ici...


The Lemon Twigs : les dernières chroniques concerts

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Palehound + Lemon Twigs + Heliotropes + Witch Coast + Gold Connections en concert

Palehound + Lemon Twigs + Heliotropes + Witch Coast + Gold Connections par pirlouiiiit
Trans Pecos, Queens, New York, le 13/08/2016
Incroyable que dans une ville comme New York il n'y ait pas de listing de concert un peu complet quelque part. En effet même Time-Out et the Village Voice qui constituaient il... La suite

Élysée Montmartre, Paris : les dernières chroniques concerts

The Jesus and Mary Chain  en concert

The Jesus and Mary Chain par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 27/04/2017
C'est la première fois que je revenais à l'Elysée Montmartre depuis sa réouverture, après les longues années de fermeture qu'avait engendré l'incendie qui avait ravagé ce haut lieu... La suite

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff  en concert

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff par Lebonair
Elysée Montmartre, Paris, le 22/04/2017
Le samedi 22 avril dernier, veille des élections présidentielles, s'est tenue une soirée exceptionnelle à l'Elysée Montmartre. L'évènement "Du Bruit sur Paris" réunissait à... La suite

ANTHRAX + THE RAVEN AGE en concert

ANTHRAX + THE RAVEN AGE par Osogaru
L'Elysée Montmartre, Paris, le 16/03/2017
The Raven Age En première partie d'Anthrax ce soir, nous retrouvons - comme sur l'ensemble de la tournée - les Anglais de The Raven Age pour un set de 45 minutes. Déjà vu ce... La suite

Big Youth + Ken Boothe + No More Babylone en concert

Big Youth + Ken Boothe + No More Babylone par Chandleur
Elysée Montmartre, paris, le 08/02/2011
Big Youth + Ken Boothe : il y a comme un vent de conscience qui flotte dans les volutes de Ganja : Karaboum ! Ce ne serait pas Moubarak à l'envers, nous fait remarquer Big... La suite