Accueil Chronique de concert Trisomie 21
Dimanche 20 mai 2018 : 9639 concerts, 24986 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.

Chronique de Concert

Trisomie 21

la Machine du Moulin Rouge, Paris 17 novembre 2017

Critique écrite le 21 novembre 2017 par Vv

explication de texte de ma chronique de T21 à l'attention des mal entravants:

Tout d'abord, l'auteur fait allusion à sa sclérose en plaque : il decide de ne pas prendre sa chaise roulante, et opte pour des béquilles. C'est bien mieux, car il se déplace avec moins de difficultés, malgré les gens indifférents.

Avec ses amis et sa femme, il fait donc le voyage marseille-paname, pour se rendre à la machine, salle de concert située dans le célèbre moulin rouge.

Il y a beaucoup de monde, aussi l'auteur ne peut pas aller plus loin que le bar, la salle etant en contrebas. Il jette un coup d'oeil à là scène : un bassiste et deux hommes aux machines, les fameux frères fondateurs du groupe T21. C'est un groupe culte des années 80, du genre qu'on appelait "new-wave" à l'époque. Ils font une musique mélancolique, froide, mais bizarrement, pas triste.

Comme l'auteur en a marre de faire des chroniques bateau, et qu'il est chargé ras la gueule de cannabis et d'anti-douleurs, il décide de faire contre mauvaise fortune bon coeur, et d'ecrire un article "gonzo" (technique journalistique mis en avant par Hunter S Thompson, qui consiste à décrire son ressenti plutot que l'evenement lui meme), et de s'essayer au "stream of conciousness" (technique cette fois developpée par James Joyce et Virginia Woolfe, ou l'auteur tente de transcrire littéralement le flux de ses pensées sur le papier).

Il fait donc des associations d'idées, des clins d'oeils au chansons jouée par le groupe (Il se noie, la fete triste, the last song), à la recherche de l'épiphanie (James Joyce toujours). Pendant ce temps , le bar de la salle ferme une demi heure avant la fin du show, car il y a une autre soirée après, il faut faire la compta. Cet événement met l'ami norvégien de l'auteur en colère, car il déjà énervé par l'ambiance snob majoritaire de la soirée.

le groupe fait un set court et sans fioritures. A 22h30, c'est fini. Le spectacle etait tres sympathique, voila. fin. C'est bon, tu as compris ?

Je ne te remercie pas pour ton commentaire méprisant. Tu rajoutes encore un peu de nullité dans le monde de souffrance que la maladie me fait subir 24/24h

 Critique écrite le 21 novembre 2017 par Vv


la Machine du Moulin Rouge, Paris : les dernières chroniques concerts

Trisomie 21 en concert

Trisomie 21 par Vv
la Machine du Moulin Rouge, Paris, le 17/11/2017
À chaque fois, Paris me remet a ma place dans la société : sur le bas coté, insignifiant, indésirable. La vie au pas de course, tête baissée, des autochtones, empêche l'estropié de... La suite

Chinese Man feat. MC Taiwan, Tumi, Mr Raf, ... (Racing with the Sun) en concert

Chinese Man feat. MC Taiwan, Tumi, Mr Raf, ... (Racing with the Sun) par Pirlouiiiit
La Machine du Moulin Rouge, Paris, le 08/11/2012
Venu à Paris pour deux jours de boulot intense, me voici finalement libéré dès jeudi soir ... du coup aucune hésitation je file du côté de Pigalle. Pour le cas où j'en aurais eu... La suite

Rhymesayers European Tour : Grieves & Budo + Blueprint + Brother Ali + DJ Rare Groove + Evidence + Atmosphere en concert

Rhymesayers European Tour : Grieves & Budo + Blueprint + Brother Ali + DJ Rare Groove + Evidence + Atmosphere par Stéphane Pinguet
La Machine du Moulin Rouge, Paris, le 09/11/2011
La voilà la soirée Hip Hop qu'il ne fallait pas rater cette année, c'était le mercredi 9 novembre 2011 à la Machine du Moulin Rouge, le Rhymesayers European Tour. Pour ceux... La suite

Chokebore + Team Ghost en concert

Chokebore + Team Ghost par Pierre Andrieu
La Machine du Moulin Rouge, Paris , le 31/10/2011
Galvanisé par la présence d'un public fervent et gonflé à bloc par la réussite d'un EP flambant neuf intitulé Falls Best (Vicious Circle, 2011), le groupe de punk hardcore 'n... La suite