Accueil Avignon - Cavaillon Passagers du Zinc - Avignon
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Passagers du Zinc - Avignon

23 route de Montfavet
84000 Avignon

Plus d'info :

Passagers du Zinc : les dernières chroniques concerts 33 avis

Fréro Delavega

Critique écrite le 30 octobre 2014, par Ununoctium

Passagers du Zinc - Avignon 24 octobre 2014

Fréro Delavega en concert

Le concert de ce vendredi 24 octobre aux Passagers du Zinc est annoncé complet depuis des semaines. Pas étonnant qu'à 21h30, quelques spectateurs se pressent encore devant les portes. À l'entrée dans la salle, Pep's, qui assure la première partie sur toute la tournée d'automne de ses amis Fréro Delavega, entame juste son fameux tube Liberta et la température surprend déjà. Seul avec sa guitare face à une marée de jeunes filles impatientes, peu importe que les morceaux soient plus ou moins connus, le public est plus que réceptif et l'accueil des plus chaleureux. À peine est-il sorti de scène que le public est dans l'expectative la plus totale d'apercevoir les Fréro franchir le pas de la scène. L'impatience s'installe, les jeunes hommes semblent se faire désirer, quand enfin, leurs voix se font entendre dans les enceintes, entamant ainsi leur set avec leur reprise d'Il y a, de Vanessa Paradis, avant de faire leur entrée dans la salle sous les cris enthousiastes des spectateurs. Entre mes yeux et les artistes, une nuée de téléphones portables envahissent désormais les airs. Accompagnés de leurs 3 musiciens, ils nous offrent une ouverture délicate avec un face à face des plus doux et obtiennent une attention complète de la... Lire la suite

Femi Kuti + Djama

Critique écrite le 24 novembre 2013, par Bertrand 13rugissant

Les Passagers du Zinc (Avignon) 31 Octobre 2013

Femi Kuti + Djama en concert

Ce soir Avignon accueille un maitre de cérémonie au sens propre dans son enceinte. En effet, ce descendant du précurseur de l'afrobeat a pour coutume de proposer à ses convives une soirée qui va au-delà du simple concert. Mais commençons par le début. Tout d'abord, le lieu a été modifié, passant de la salle polyvalente de Montfavet aux Passagers du Zinc. Tant mieux car la salle est archicomble, ça va déjà nous réchauffer ! En arrivant, j'ai la bonne surprise de retrouver sur scène Adama Cissoko déjà écouté chez les voisins de l' Akwaba. La formation de ce soir se nomme Djama, une bande de musiciens qui ont autant le sourire que la complicité. Une musique qui nous fait voyager vers des paysages de cartes postales... Ça nous réchauffe un peu plus encore, et nous motive pour la suite. rnEn attendant Femi Kuti, je m'interroge sur la pression qui peut peser sur les enfants d'artistes. Je me dis que ça doit être à la fois un cadeau et un fardeau. Mais en voyant des chanteurs comme Damian Marley, Izia... Lire la suite

Capleton + Droop Lion + Jah Thunder + Prophecy Band

Critique écrite le 17 avril 2013, par Bertrand 13rugissant

Passagers du Zinc (Avignon) 15 Avril 2013

Capleton + Droop Lion + Jah Thunder + Prophecy Band en concert

Ce soir, Les Passagers du Zinc accueillent Capleton, première escale provençale. S'en suivra Montpellier le Mercredi et Marseille Jeudi. C'est donc un peu en avant-première que j'aurai la chance de voir ce Capleton, le bobo shanti aux 20 albums rend sur scène. Dernière fois que je l'avait vu en 2010 aux Voix du Gaou, c'était assez mitigé. Pas de chauffage d'ambiance ce soir par un selecta. Tant pis... En même temps, les amplis et la batterie sont de sortie, et ce n'est pas pour me déplaire ! Le public reggae est comme d'habitude venu nombreux aux passagers. Autant dedans que dans le patio. Le Prophecy Band débarque, et s'accorde à la bonne franquette au dernier moment. Ils sont tellement nature qu'ils mettent directement une ambiance conviviale. Cette salle où le public est très proche de la scène est propice aux interactions. Et c'est tous les musiciens qui s'interpellent et se motive. Le bassiste est prêt, le jack est calé, c'est parti ! En un instant, le riddim est propre, berçant ! En maitre de cérémonie, c'est Ju Lion qui officie pour présenter Jah Thunder, disciple adepte des premières parties de Capleton. C'est toujours efficace avec une voix claire qui fait réagir la salle que Jah Thunder... Lire la suite

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound

Critique écrite le 03 mars 2013, par Bertrand 13rugissant

Les Passagers du Zinc 02 Mars 2013

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound  en concert

Nouveau rendez-vous aux Passagers du Zinc. Soirée reggae dans cette salle cosy qui promet un concert vivant et animé. Le public sera logiquement sollicité par les artistes. L'association Les deux mains propose les pintes de bières les moins chers que j'ai vus en Paca (3 E !) ; des jus bio, des bières de garde,bref, ils ont choisi de nous mettre bien. Et c'est le Conquering sound qui assure le warm up. Du bon reggae oldies pour commencer. Ça se remplit tranquillement, au fur et à mesure du mix de Ju Lion. Petit à petit, le set évolue vers des sons plus récents, tout en gardant des hits incontournables. On a droit à du Champion de Buju, du Solo Banton, du Sizzla, Capleton. Avec alternance de news et de hits. Petite phase aussi mixée de vieux riddims avec des versions inédites d'artistes récents. Son set colle aussi très bien avec l'actualité concert reggae dans le coin. Un vrai selecta ça devient rare pour être noté : une sélection au top, avec un mix efficace ; et pas trop de blabla, juste les bonnes infos : Ju sera au Zion d'Hiver à Bagnols le 9 Mars avec Rod Taylor, et à l'Akwaba le 16 Mars avec Natty Jean. Pas trop de démago, il va à l'essentiel, et je n'en demande pas plus ! Mission remplie. Le... Lire la suite

Alexis HK + Fausta

Critique écrite le 31 octobre 2012, par Lionel Degiovanni

Les passagers du zinc - Avignon 27 octobre 2012

Alexis HK + Fausta en concert

Pour ce soir, donc direction les Passagers du Zinc pour y retrouver la chère équipe qui est toujours présente. (Merci Gaël de ton accueil !). Les gens arrivent donc vers 21h avec une grande file d'attente ; Je ne sais pas si la salle sera comble mais il y a pas mal de monde et je me retrouve à faire la queue dehors, dans ce froid qui nous indique bien qu'on est passé de l'été à l'hiver directement sans passer par la case automne !! Après avoir bien réchauffé mes petites mains, me voilà donc dans la salle de concert qui est, il faut bien le reconnaitre, blindée !! Début des hostilités avec la première partie ; un jeune groupe FAUSTA. Originalité de ce jeune groupe de Montpellier, un chanteuse s'accompagnant à la harpe ; très rock and roll non ?? En tout cas scéniquement, ça change. Pour le "jeune groupe" je dis cela car ce groupe est en fait un projet solo qui a pris forme aux environ de 2008 suite à un parcours artistique très divers (première partie de groupes, festivals....). Leur premier album est sorti en mai 2010. Dans cet opus on peut y retrouver les titres joués ce soir là. Donc FAUSTA, concrètement à quoi ça ressemble ?? C'est très français, de dire à quoi ça ressemble n'est-ce pas ? Au premier abord, avec... Lire la suite

Hugo Kant - Zenzile

Critique écrite le 21 octobre 2012, par Ysabel

Passagers du Zinc - Avignon 5 Octobre 2012

Hugo Kant - Zenzile en concert

Ce soir, nous retrouvons Hugo Kant aux Passagers Du Zinc à Avignon, mais il nous a réservé une surprise ... Le trio s'est transformé en duo, le nouveau guitariste du groupe, Alexandre Morier (Transfuge de Seconde Nature et guitariste de Stereobox), étant appelé sur une autre mission musicale. Donc, après l'aventure du Poste A Galène et la belle croisière des Apéros du Bateau sur L'Ilienne, nous allons découvrir une nouvelle facette de ces artistes en Live. Décidément, Hugo Kant nous étonnera toujours !! Lorsque que nous échangeons quelques mots avec lui, avant qu'il ne monte sur scène, nous trouvons un Quentin un peu dans le stress, qui nous promet beaucoup d'innovations (ce qui ne m'étonne pas de lui d'ailleurs !) Le petit Mac portable se met en place. Loïc s'entraine en frappant sa cuisse de sa baguette, comme toujours ... Séquence concentration. Il n'y a pas encore trop de monde, mais ça commence à venir. Premières notes, un constat : des putain de basses ! Mais qu'à cela ne tienne, il est indéniable que cela donne un côté très prenant à la musique. Batterie et clavier entament leur drôle de petite musique sur un mode "trip étrange". L'absence de guitare n'est pas du tout gênante au final et ce rendu, déjà plutôt pas mal, est... Lire la suite

Accès