Accueil Avignon - Cavaillon Salle des Fêtes - Apt
Vendredi 18 octobre 2019 : 13761 concerts, 25723 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.

Salle des Fêtes - Apt


84400 Apt

Plus d'info :

Salle des Fêtes - Apt : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Salle des Fêtes - Apt : l'historique des concerts

Sa.

05

Oct.

2019

Ilham

Sa.

06

Juin

2015

Donkey Monkey, Brass Mask

Ve.

05

Juin

2015

Bojan Z / Rouge

Je.

04

Juin

2015

Spring Roll

Ma.

02

Juin

2015

MAGIC MALIK / SARAH MURCIA

Di.

01

Juin

2014

Celine Bonacina Trio

Sa.

31

Mai

2014

M. Portal-l. Sclavis Duo + Five 38

Ve.

30

Mai

2014

Louis Winsberg Trio Gypsy Eyes

Je.

29

Mai

2014

Michel Reis Solo + african Jazz Roots

Sa.

08

Juin

2013

Didier Lockwood + Francis Lockwood

Ve.

07

Juin

2013

Sandra Nkaké

Je.

06

Juin

2013

Céline Bonacina solo

Je.

06

Juin

2013

Louis Sclavis Atlas Trio + Keyvan Chemirani

Salle des Fêtes : les dernières chroniques concerts 3 avis

Luberon Jazz Festival : Roland Tchakounté + One Leg Toad

Critique écrite le 21 juillet 2011, par Mcyavell

Salle Municipale - Apt 2 juin 2011

Luberon Jazz Festival : Roland Tchakounté + One Leg Toad en concert

On n'oublie pas les racines au Luberon Jazz Festival avec l'organisation d'une nuit blues. Les amateurs de cuivres feront pour une fois ceinture mais les guitares et les chants respectifs de One Leg Toad et Roland Tchakounté sauront tout autant susciter l'émotion. One Leg Toad Ce jeune groupe de Poitiers débute la soirée. J'apprends que "toad" signifie crapaud. Un batracien qui n'a qu'une patte a de quoi chanter le blues, fût-il résident du plus beau nénuphar du bayou. Julien Dexant n'a rien d'un crapaud ou alors après le baiser magique de la princesse. Son chant est bien plus agréable que ceux qui polluent mes nuits même s'il y manque ce côté râpeux qui rend le mal-être du bluesman plus crédible. Un répertoire de standards dont l'intemporel Nobody's Fault But Mine fait apparaître le dur labeur des champs de coton, des pasteurs bible à la main, des femmes noires battant le linge... Les traditionnels arpèges de guitare s'appuient sur une efficace rythmique. Le groupe semble avoir découvert un vieux coffre empli de photos mates, noir et blanc, prises voilà un siècle outre-Atlantique. Il les dépoussière et leur donne un éclairage nouveau à travers l'originale orchestration qu'il lui apporte : accordéon, scie musicale,... Lire la suite

Luberon Jazz Festival : Mazalda Turbo Clap Station (+ Megamegaphone)

Critique écrite le 31 juillet 2011, par Mcyavell

Salle Municipale - Apt 4 juin 2011

Luberon Jazz Festival : Mazalda Turbo Clap Station (+ Megamegaphone) en concert

Des conditions climatiques critiques m'avaient fait renoncer la veille à parcourir les quelques dizaines de kilomètres qui me séparent d'Apt. Le programme était pourtant alléchant pour cette antépénultième journée du Luberon Jazz Festival : Akosh S. & Gildas Etevenard puis Enrico Rava. Le temps est toujours plus que maussade en ce samedi après-midi. Etait prévue une balade musicale faisant intervenir dans les rues de la ville une cinquantaine de musiciens. Je ne vis qu'une douzaine de participants, ceux de la troupe de MégaMégaphone qui prenaient leur rôle d'ambianceur à cœur tout en ne se prenant pas au sérieux. Dix mégaphones autour d'un sax soprano, d'un tuba et d'une grosse caisse pour seuls instruments, c'est un drôle de concept. Les passants s'approchent, des yeux s'écarquillent, des sourires apparaissent. On ne demandait sans doute pas plus à cette troupe, alors mission accomplie. En pénétrant dans la salle municipale, la curiosité est à nouveau suscitée mais par le décor cette fois : une multitude de haut-parleurs trompes donne à la scène un impressionnant cachet. Le Mazalda Turbo Clap Station n'a pas que le nom d'énigmatique, on a hâte de voir le groupe évoluer au cœur d'une telle installation. Ils... Lire la suite

Luberon Jazz Festival : François Corneloup Trio + Les Saxs Renversent Le Jazz

Critique écrite le 15 juillet 2011, par Mcyavell

Salle Municipale - Apt 1er juin 2011

Luberon Jazz Festival : François Corneloup Trio + Les Saxs Renversent Le Jazz en concert

Je partage cette idée selon laquelle lorsque les opinions divergent dans l'appréciation de l'art, ce sont ceux qui aiment qui ont raison. J'aurai donc tort ce soir. L'univers de François Corneloup est trop alambiqué pour moi. Je le savais déjà mais sa saisissante prestation en tant que sideman avec Henri Texier m'avait fait promettre de le revoir dans un de ses projets personnels. L'occasion est double ce soir puisqu'il dirige dans la première partie des élèves de diverses écoles de musique de la région avant de se produire en trio. Les Saxs Renversent Le Jazz, ainsi est intitulée la première partie. L'idée est louable d'accorder une place dans ce festival aux pratiques amateurs. Une bonne quinzaine de saxophonistes des écoles du Pays d'Apt mais aussi de Cavaillon, Manosque et Pertuis sont assis en demi-cercle. Face à eux, François Corneloup, tantôt simple chef d'orchestre, tantôt au soprano, dirige le fruit d'une master class de formation. Trop de phrases répétitives entrecoupées de chuchotements et borborygmes de saxophones pour moi, je n'entrerai jamais dans le set malgré la fraîcheur affichée par certains élèves enthousiastes et quelques solistes inspirés. A noter la présence d'un très jeune souffleur qui, si la passion persiste,... Lire la suite

Accès