Accueil Montpellier Zenith - Montpellier
Jeudi 22 février 2018 : 12252 concerts, 24865 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Zenith - Montpellier

Avenue Albert Einstein
Domaine de Grammont
34000 Montpellier

Plus d'info :

Zenith : Dernières news

Bénabar en concert au Grand Rex et en tournée [Le 22/01/2018] Afin de présenter en live son nouvel album (dont la sortie est prévue début 2018 - 1er single intitulé Feu de joie -, le disque sera réalisé par Mark Daumail du groupe Cocoon), Bénabar sera en concert au Grand Rex, à Paris, du 7 au 10 novembre 2018 et en tournée française partout...
En concert le 30/11/2018

Zenith - Montpellier : les prochains concerts

Sa.

24

Fév.

2018

Messmer en concert
Messmer
Messmer
20H00 De 44.50 à 59.50 €

Di.

04

Mars

2018

Soy Luna Live en concert
Soy Luna Live
Soy Luna Live
14H30 De 39.00 à 89.00 €

Sa.

10

Mars

2018

Age Tendre La Tournée Des Idoles 2018
15H00 De 39.00 à 59.00 €

Sa.

10

Mars

2018

Age Tendre La Tournée Des Idoles 2018
20H00 De 39.00 à 59.00 €

Di.

11

Mars

2018

Emilie Jolie
Emilie Jolie
17H00 De 23.00 à 45.00 €

Me.

14

Mars

2018

Irish Celtic
15H30 44 / 50 €

Sa.

17

Mars

2018

Jesus
20H30 39 / 79 €

Sa.

24

Mars

2018

Keen'V en concert
Keen'v
Keen'V
20H00 De 34.00 à 52.00 €

Sa.

14

Avril

2018

Les Bodin's Grandeur Nature
20H00 De 35.00 à 50.00 €

Zenith : les dernières chroniques concerts 92 avis

Queens Of The Stone Age

Critique écrite le 04 juin 2014, par Pierre Andrieu

Zénith de Montpellier 1er juin 2014

Queens Of The Stone Age en concert

En pleine tournée mondiale des plus grandes salles de concert et des festivals les plus énormes pour promouvoir ... Like Clockwork, les fiers Queens Of The Stone Age se sont arrêtés au Zénith de Montpellier le temps d'une soirée, le dimanche 1er juin 2014... Malgré l'enchaînement des shows - les deux derniers soirs, des étapes étaient prévues dans de très courus rassemblements à Barcelone et Lisbonne -, on peut dire que Josh et ses hommes de main en ont encore sous le pied, puisqu'ils ont offert un set musclé dont ils ont le secret dans le Sud de la France. A la grande joie d'un public véritablement en feu... Chronique : A 20 heures pétantes, Queens Of The Stone Age propose, sans surprise, un show quasi identique à ceux généreusement offerts fin 2013 en France, on se souvient en particulier d'un titanesque passage au Zénith de Paris le 13 novembre 2013. A l'image de ce très beau et surpuissant concert, celui de Montpellier se charge de propulser au paradis les fans de QOTSA dès le début des hostilités stoner, avec trois moments forts de la carrière du groupe, You Think I Ain't Worth a Dollar, but I Feel Like a Millionaire, No One Knows et My God Is the Sun... Le public saute de joie, hurle de bonheur et commence à prendre... Lire la suite

Texas - Girl called Johnny

Critique écrite le 17 novembre 2013, par Ysabel

Zénith Sud - Montpellier 23 Octobre 2013

Texas - Girl called Johnny en concert

Ambiance musicale un peu western au Zénith Sud de Montpellier ... Salle plutôt sympa et gros Fan Club de Texas en place. On attend avec impatience de découvrir une première partie qui répond au nom peu banal de Girl Called Johnny. En l'occurrence, la girl se prénomme plutôt Karen, mais a tenu à donner ce nom au groupe en hommage à ses trois Johnny préférés : Johnny Cash, Johnny Marr (des Smiths) et Johnny Rotten (des Sex Pistols bien sûr !). Elle est blonde platine et porte (fort bien, il faut le dire) une mini-jupe un peu écolière avec de petites mocassins bien sages, pour un look très British à la Andy Warhol, et arbore surtout un fort joli visage, qui pourrait être un mix entre Patsy Kensit et Isabelle Adjani. Elle est également accompagnée d'un guitariste (qui va s'avérer être ensuite un de ceux de Texas) et d'un batteur. L'imagerie est belle, Rock, très pure et très simple à la fois, pour nous distiller un Rock-Folk plutôt mélodique. Un son très Texas en fait, si mes souvenir sont bons ... Mais ça, je vais vite le savoir ! La jolie Karen chante donc, un peu comme les écossais de The Corrs savent le faire, bien qu'elle soit de Brighton, et on se laisse emmener de bonne grâce par une musique bien ficelée. Les balades sont... Lire la suite

Gossip

Critique écrite le 30 novembre 2012, par Tiziana Annesi

Zénith - Montpellier 26 Novembre 2012

Gossip en concert

Une fois n'est pas coutume, je ne m'étendrai pas sur la première partie du concert de Gossip qui a eu lieu au Zénith de Montpellier : trop peu d'informations divulguées et surtout totalement décalée par rapport à l'énergie rock que chacune des trois milles personnes présentes a stocké bien gentiment pour l'occasion. Je m'explique : une nénette en bottes et chemise country, sanglée d'une guitare country, a chanté pendant une demi-heure des airs country. De la Country ?!! Quel étrange et improbable choix... Pas franchement de celui qui vous met dans le mood. La véritable attraction sera l'accompagnement à la guitare de Brace Paine, rien de moins que le guitariste de Gossip en personne. Un musicien, puis deux, et enfin celle que tout le public attend : Beth Ditto. Entrée décontractée, sans fioritures ni mise en scène grandiloquente. Juste à peine le temps de s'installer qu'elle nous propulse dans des accords rocailleux aux rythmes des tambours. Listen Up ! , 8th Wonder, et même une reprise de Lady Gaga. Et c'est comme ça qu'on l'aime, Beth, timide, amoureuse et prête à nous tordre le coup en même temps. Sa voix est bonne, et le son envoutant du trio habituel est renforcé par deux zicos spécialement dépêchés pour la formation live de... Lire la suite

Bénabar + Archimède

Critique écrite le 09 avril 2012, par Tiziana Annesi

Montpellier - Zénith 29 mars 2012

Bénabar + Archimède en concert

Archimède C'est dans un Zénith aux faux-semblants que débute la première partie de Bénabar : Archimède. En effet, les lieux sont loin d'afficher complet, et les grands drapés noirs qui condamnent la moitié des sièges rapportent à 3000 le nombre de spectateurs possible. Un tour de passe-passe pour qu'un maximum de personnes se retrouve dans la fosse et simule un volume qui n'existe pas, peut-être ?... Et malgré ça, il reste encore des places vides. C'est donc un set acoustique que nous propose Archimède, avec un groupe habituel de cinq musiciens tronqué pour l'occasion en guitare, basse et un chouïa d'harmonica. Le concert démarre assez lentement, et on sent que le public n'est pas encore embarqué dans l'histoire. Il est dissipé, ça parle, ça bouge, ça souffle. Fait plus qu'inattendu, le chanteur nous annonce dès le début qu'il ne sera présent qu'une vingtaine de minutes en notre compagnie ! On ne peut s'empêcher de penser qu'on a entendu mieux pour dévergonder les foules... Et c'est vrai que pour une première partie aussi courte fallait peut-être autre chose que de la guimauve. Même par simple mimétisme, le public se prête timidement au jeu de "je tape dans mes mains", mais ne pousse pas l'effort jusqu'à les lever... Lire la suite

30 Seconds To Mars + White Lies

Critique écrite le 28 novembre 2011, par Konguru

Zénith Sud - Montpellier 22 Novembre 2011

30 Seconds To Mars + White Lies en concert

Il ne fallait pas arriver en retard pour apprécier le concert de White Lies, première partie de 30 Seconds To Mars sur leur tournée française de novembre. Si les londoniens ont tourné dans les plus grands festivals d'Europe cet été, ils peinent encore à trouver leur public en France. Leur premier opus intitulé To Lose My Life cachait de véritables pépites Farewell To The Fairground, Death, A Place To Hide qui ont été jouées en live ce soir-là. Reality, second album du groupe, avec son approche plus commerciale a déçu les fans de la première heure mais a permis au groupe de toucher un public plus large. Preuve en est avec Bigger Than Us, single du dernier album, qui annonce la fin du concert et qui fait bouger la foule. White Lies, pendant leur set d'une quarantaine de minutes, joue davantage de morceaux de leur premier album, et c'est tant mieux. Le public qui paraissait pourtant difficile à convaincre est conquis et chauffe désormais sa voix pour l'arrivée sur scène de 30 Seconds To Mars. Après une petite demi-heure passée à vérifier que tout soit prêt, l'ambiance monte : ça chante dans les tribunes sur le son de The Cure... Les lumières s'éteignent, arrivée des musiciens sur scène qui commencent à jouer les... Lire la suite

Jean-Louis Aubert

Critique écrite le 13 novembre 2011, par Sylvain Cabaret

Zénith - Montpellier 09 novembre 2011

Jean-Louis Aubert en concert

PETIT BUF ENTRE VIEUX POTES On sait déjà que le concert de ce soir se joue à guichet fermé. Mais ce que tout le monde ne savait pas, c'est qu'il n'y aurait pas de première partie, et que c'est monsieur Aubert qui prend à sa charge l'entrée et le plat de résistance (et il propose quoi en dessert ?...). C'est un public impatient et remonté à bloc qui tape dans ses mains alors que rien n'a encore commencé. C'est sur les sifflements qui ont rejoints la partie, que les lumières s'éteignent et laissent place à des sons d'éclairs et de pluie torrentielle, qui se déchainent sur un décor de toile peinte en fond de scène. Un paysage de désert américain est représenté, de nuit, avec une silhouette de cow-boy surplombant un canyon. Un air d'harmonica débute, et soudain l'ombre chinoise se met en mouvement ! Jean-Louis Aubert sort de derrière le rideau ! Effet réussi. C'est assez logiquement que le spectacle commence avec Maintenant Je Reviens. Sur les paroles "Je reviens vous chercher", les projecteurs illuminent la salle et le public se met à crier parce qu'il le prend comme ce que c'est : un message personnel qui lui est adressé. Ce sont dix musiciens qui vont se partager la scène épurée du Zénith : trois cuivres, un batteur,... Lire la suite

Accès