Accueil Zicodrome - Compiègne
Mardi 19 novembre 2019 : 11324 concerts, 25770 chroniques de concert, 5279 critiques d'album.

Zicodrome - Compiègne

rue Jacques Daguerre
60200 Compiègne

Plus d'info :

Zicodrome - Compiègne : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Zicodrome - Compiègne : l'historique des concerts

Sa.

15

Nov.

2008

Neurosphobia, Yes S-club, The Jaff, Crazy Crust, Main Square

Le Zicodrome : les dernières chroniques concerts 5 avis

Yann Tiersen & Shannon Wright + Santa Cruz + Modey Lemon + Kraftwerk (Trans Musicales 2004)

Critique écrite le 08 décembre 2004, par Pierre Andrieu

Parc des Expositions et L'Aire Libre, Rennes 4 décembre 2004

Troisième (et dernière) journée des 26èmes rencontres Trans Musicales de Rennes Le troisième jour d'un festival voit souvent arriver des festivaliers sur les rotules, avec de vilaines cernes sous les yeux et une démarche traînante. Nous faisons partie de ceux-là, avouons le... Mais quoi de mieux pour se "reposer" qu'un concert dans une petite salle intimiste ? Ça tombe bien, le théâtre l'Aire Libre - situé à deux pas du Parc des Expos où se tiennent les Trans Musicales - abrite en ce samedi l'une des trois prestations exclusives de Yann Tiersen & Shannon Wright, une occasion rêvée de démarrer la soirée en douceur... avant de repartir arpenter les grands halls de l'aéroport de Rennes. Yann Tiersen & Shannon Wright Programmée à 19 h, trois jours de suite, la courte série de concerts très attendus de Yann Tiersen et Shannon Wright avait l'attrait d'être unique... Souhaitons que la réussite de ces prestations permette au duo de partir en tournée ensemble, mais rien n'est moins sûr, compte tenu d'emplois du temps chargés des deux côtés... En écoutant le magnifique album commun de Yann et Shannon, on se disait que ce serait un petit plus de les voir tous les deux en même temps sur une scène, pour vérifier si la bouleversante... Lire la suite

Beastie Boys + The Hidden Cameras + Plantlife + Lars Horntveth + Republic of Loose + Nosfell (Trans Musicales 2004)

Critique écrite le 07 décembre 2004, par Pierre Andrieu

Parc des Expositions, Rennes 3 décembre 2004

Deuxième journée des 26èmes rencontres Trans Musicales de Rennes Bien remis d'une première soirée riche en promesses pour l'avenir, c'est avec une joie non dissimulée que nous rejoignons le Parc des Expositions de Rennes pour une soirée qui s'annonce ultra chaude. La seule présence des Beastie Boys a en effet suffi à rameuter les spectateurs nécessaires à la survie du festival : ils sont plus de 10 000 à arpenter le site dans l'attente de leurs héros en survêtement. Mais avant (et après) la grand messe hip hop, les découvertes tous azimuts continuent... Nosfell Dans le Hall 5, cela commence doucement avec un jeune artiste plébiscité par le public partout où il passe, Nosfell. Ce guitariste talentueux et vocaliste hors du commun (il passe en un temps record d'une voix enfantine aiguë à un rugissement grave emprunt de soul n' blues) est assurément doué, mais comme lors de ses récentes premières partie de Miossec, on constate que sa musique ne provoque pas d'émotion particulière chez nous. Ce qui ne semble pas être le cas de la majorité du public, conquise et sous le charme devant sa prestation. Cet étalage de virtuosités un peu vaine nous dérange, même si la présence d'un violoncelle apporte un petit plus par rapport à ses... Lire la suite

Carbon Silicon + The Rakes + Kaizers Orchestra + Power Solo + Hush Puppies + Gomm + The Infadels + The Trachtenburg Familly Slideshow Players + Rodolphe Burger & Erik Marchand (Trans Musicales 2004)

Critique écrite le 06 décembre 2004, par Pierre Andrieu

Parc des Expositions, Rennes 2 décembre 2004

Première journée des 26èmes rencontres Trans Musicales de Rennes Les Trans Musicales fêtaient cette année leur 26ème édition, et honte à nous, nous n'y étions encore jamais allés. Fort heureusement, cette énorme lacune allait être réparée cette année avec trois jours de concerts idylliques passés dans la belle ville de Rennes. Il y aura toujours des nostalgiques de la formule précédente - que nous n'avons pas connue donc -, qui avait lieu en centre ville sur plusieurs sites disséminés dans la cité. Il est vrai qu'il n'est pas très glamour de prendre une navette pour aller sur le site du Parc des Expositions de Rennes - situé hors de la ville près de l'aéroport -, mais une fois sur place, les éventuelles réticences s'évanouissent rapidement. Certes l'endroit est immense et un peu impersonnel mais l'accueil du festival est convivial (beaucoup moins fliqué qu'aux Eurockéennes) et le sens de la fête des Bretons fait plaisir à voir... Les trois gigantesques halls couverts (et chauffés) ont été décorés avec inventivité et goût, une attention particulière a été portée sur les éclairages (absolument superbes), ce qui donne à l'ensemble un aspect plus humain... Tout cela permet au fan de musique curieux et non sectaire de s'approcher du... Lire la suite

Skalpel + SnôzZ + LiparuS

Critique écrite le 15 janvier 2003, par surfinfrog

Le Ziquodrome de Compiègne 2 février 2002

Que dire d'un premier concert ? Bah déjà un premier concert c'est toujours inoubliable, donc... Donc la date fixée était le 2 février 02, au Ziko de Compiègne. A la base, nous venions essentiellement pour Skalpel, un groupe qu'on connaissait déjà mais qu'on était impatients de découvrir "live". Arrivée, donc, vers 20h30 moins quelques... Ca s'annonce pas mal, il y a un peu de monde, bon, ça reste correct, il n'y a pas de queue énorme. Matthieu, une "connaissance !", Sax du groupe, nous fait accéder à la salle avant même de pouvoir payer l'entrée. Skalpel vérifie la scène une dernière fois avant "le grand saut", car pour eux c'est aussi premier soir. Bon il est tant de payer et d'entrer officiellement dans la salle. S'ensuit alors environ 45 minutes d'attente, la salle se remplit petit à petit, et vers 21h15 donc, environ 150/200 jeunes Compiègois sont regroupés dans notre bonne vieille salle municipale. Skalpel fait donc son entrée sur scène, et Gaby nous gratifie d'un (apparemment) détendu "Bonsoir, on s'appelle Skalpel, c'est notre premier Ziko..." On enchaîne tout de suite sur "Gone Away", avec l'intro de Matt au Sax. Apparemment les 5 skamans sont en pleine forme, bien décidés à nous... Lire la suite

Accès