Accueil Romengo en concert
Mercredi 27 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Groupe hongrois de tsiganes Olah. Virtuosité des cordes et instruments typiques, telles la cruche ou les cuillères à bois qui dialoguent sans complexe. Le chant est soutenue par les surprenants szajbögözés (basse avec la bouche)...

Romengo en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Romengo : l'historique des concerts

Je.

05

Mai

2016

Je.

28

Janv.

2010

Ve.

07

Déc.

2007

Je.

06

Déc.

2007

Sa.

12

Mai

2007

Sa.

31

Mars

2007

Babel Med Music en concert
Badila + Oumar Kouyaté + Romengo + Les Maîtres du Bélé + Mazaher Babel Med Music | Oumar Kouyaté | Romengo | Badila | Les Maîtres du Bélé
Dock des Suds - Marseille (13)

Ve.

14

Juillet

2006

Romengo + Juan de Lerida Romengo | Juan de Lerida
Place monier - Eyguieres (13)

Romengo : les dernières chroniques concerts 1 avis

Babel Med : Mazaher + Badila + Lura + Oumar Kouyaté + Ilene Barnes + Les Maîtres du Bélé + El Tio Carlos

Critique écrite le 06 avril 2007, par Roo Ha Kim

Dock des Suds/Babel med music - Marseille 31 Mars 2007

Qu'il fait bon revenir à Babel Med pour cette 3eme et dernière soirée de l'édition 2007. Début du voyage avec le jeune guinéen Oumar Kouyaté, fils de M'Bady Kouyaté (dont le concert au festival MIMI 2006 m'avait transporté) : j'arrive à la fin de son set et je regrette amèrement mon retard. Sa musique (acoustique) est assez douce et enchanteresse et sa voix un peu cassée touche d'emblée... Direction la grande salle pour les barcelonais d' El tio Carlos, annoncés dans le programme comme de la "pop fraîche...sonorités arabisantes, groove latino hip-hop et flamenco". Pour moi c'est une déception : ce n'est que de la pop (plutôt calme) agrémentée de guitares flamenca et cajon (cette superbe percu gitane). Les espagnols ne sont pas que sur scène, ceux du public mettent une jolie ambiance, mais je reste déçu. Tant pis... De toute façon, je vais avoir droit à mon premier voyage transcendantal de la soirée avec Badila : 2 français aux percus (dont les tablas indiennes que j'adore), 1 chanteur originaire du Rajasthan (qui joue aussi de l'harmonium) dont les vocalises évoquent parfois le plus grand : N.F.A.K., 1 iranien qui chante et joue de la flûte (j'ignore le nom exact de ce type de flûte, mais quel son magnifique !) et 1 kurde... Lire la suite