Accueil Chronique album : Bad Losers - Southern Style, par Gilles BORGOGNO
Mardi 30 novembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Bad Losers : "Southern Style"

Bad Losers :

Pop - Rock / Rock'n'Roll

Critique écrite le 23 septembre 2021 par Gilles BORGOGNO

"Bad Losers", pour beaucoup, ce nom n'évoquera pas grand-chose. Pour les autres, un excellent groupe de Rock'n'Roll options "glam" et New York Dolls combinées pour le look comme le son. Plus une pincée d'attitude stonienne. Et un (gros) zeste de bon goût : ils jouaient One Of The Boys de Mott The Hoople sur scène. Classieux. Sans oublier un soupçon d'attitude punk. Bien sûr. Ils étaient bons ces Toulonnais exilés à Paname. C'est là-bas que je fis la connaissance furtive de deux membres du groupe (doivent même plus s'en souvenir). Et que je pris la mesure de leur potentiel. Je n'ai, hélas, jamais eu la chance de les voir jouer "live". Mais des amis dignes de crédit m'ont que "c'était grand !". Et souvent "grandiose". Il y cultivaient le chaos, propre aux grands groupes. Le groupe s'est formé à Toulon avec une passion commune pour le Rock'n'Roll. Bons gagnants, malgré le nom, en une période où le style s'était un peu perdu de vue. Et un peu ramolli. Ils portaient haut ses couleurs avec brio : deux guitares, basse, batterie, chant. Comme les Stones ? Tout juste ! D'ailleurs, ils reprenaient les Cailloux sur scène ("Honky Tonk Women"). Un album unique sorti en 1986, est réédité ces jours-ci (le 17 mai 2021) par le label Twisted Soul Records à l'initiative de Thierry Baron, l'homme derrière le label. Réédité mais pas à l'identique : avec quelques "nuggets supplémentaires sous forme de "bonus tracks". L'album a été complété dans la foulée par un EP 12' vinyle-collector regroupant 4 titres inédits pour le RSD et il doit en rester des exemplaires dans les bonnes crèmeries. Il leur faudra cinq jours aux Studios d'Abbey Road (excusez du peu) à Londres pour que Dave Goodman (non, pas "le" producteur des Sex Pistols, comme il a été dit abusivement, mais le producteur de certaines de leurs maquettes, les célèbres " Goodman Tapes") mette en boite l'album Southern Style. Clin d'œil à leurs origines ? Pour en revenir à Dave Goodman, il était l'ingénieur du son live des Pistols et a produit trois de leurs démos, ce qui n'est déjà pas si mal. Il faut dire que cela faisait des années que les Bad Losers chauffaient leurs amplis sur les scènes de France et avaient acquis un certain professionnalisme pour "sonner". Et aussi une sacrée réputation. Mettre l'album en boite ne pouvait être qu'une évidence. Il n'eut que peu de postérité, hélas. Quelques concerts enfiévrés et le split dans l'indifférence. Too Bad. Mais il y a une coda heureuse) avec la réédition de l'album. N'écrivez pas leur nom "Bad LOOsers", ça les énerve. A Raison.

17 mai 2021 (Twisted Soul Records)

Distributeur exclusif: Dom Disques, qui vend en ligne et distribue le monde entier magasins et particuliers. Par ailleurs les cds et vinyles sont disponibles chez les Fnac/Cultura/Gibert etc...Et chez quelques indépendants.

 Critique écrite le 23 septembre 2021 par Gilles BORGOGNO