Accueil Chronique album : Louisville - A Silent Effort In The Night, par Pierre Andrieu
Lundi 24 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Louisville : "A Silent Effort In The Night"

Louisville :

Pop - Rock / Expérimental-Folk-PostRock

Critique écrite le 26 juillet 2009 par Pierre Andrieu

Décalé, expérimental, évocateur et versatile, tel est l'album A Silent Effort In The Night de Louisville, un projet musical évoluant aux lisières du folk rock rustique, des BO de films fantasmés, du post rock impétueux et des recherches sur la pop bruitiste... Pas consensuel pour un sou (mais pas abscons et inaccessible non plus), Louisville offre un voyage à rebondissements dans son univers extrêmement varié et surprenant. Les deux initiateurs de ce roadtrip musical marqué par la ville et les chansons de Will Oldham (Bonnie Prince Billy) et consorts ne sont autres que Félicia Atkinson (dictaphone, piano) et Olivier Cavaillé (guitare, banjo, violoncelle, bidouillages... ), une romancière à l'esprit libre qui dit ses textes d'une voix volontairement un peu absente au monde et un musicien aux idées larges évoluant également au sein du groupe That Summer. Les deux complices ont eu l'excellente idée de s'entourer de Sylvain Chauveau, au micro sur deux morceaux (les captivants Louiseville et Johnny And June), de Nikolu, à la guitare et à la basse, de Guillaume Martigné, au violoncelle, et de Jean-Michel Pirès, à la batterie. Le résultat final de cette collaboration inspirée est un album de sept titres - très différents les uns des autres - donnant l'envie de suivre en cinémascope les délires musicaux et les désirs d'ailleurs de musiciens à des années lumière des contingences matérielles... Un disque aussi rafraîchissant qu'arty, tranchant singulièrement avec le tout venant hexagonal.

Sites Internet : www.myspace.com/thisislouisville, https://lowfifelicia.blogspot.com, www.myspace.com/debruitdesilence, www.myspace.com/thatsummermusic.

2009 (debruit&desilence)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 26 juillet 2009 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu