Accueil Chronique de concert Antoine Tomé
Jeudi 3 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Antoine Tomé

Le Kibélé, Paris (10e) 4 septembre 2003

Critique écrite le par

Retrouvailles avec cet artiste rare qu'est Antoine Tomé.

Auteur, compositeur, acteur, chanteur, créateur de son instrument (le tricardon), clown et philosophe, Antoine nous invite à voyager sur une musique tantôt envoûtante, tantôt world, tantôt drôle.

Accompagné d'excellents musiciens, dont le très polyvalent Azraël Tomé, son fils, qui passe avec aisance de la mandole à l'harmonica, ainsi coloré d'une ambiance chaudement acoustique (percussions, contrebasse), Antoine nous vide la tête tout en nous faisant réfléchir.

Car rien n'est jamais gratuit, un éclat de rire pour un éclat de colère, de constatations pertinentes en irrévérences élégantes. Et le public suit toujours, surtout quand il est aussi proche de l'artiste.

Le Kibélé, salle pittoresque de 80 personnes, offre une pierre massive et voûtée, à quelques tables on boit, à d'autres on chante. "Tout le monde devrait..." et tout le monde chante porté de la main doucement puissante d'Antoine, comme celle d'un père affectueux.

Un concert d'Antoine Tomé est toujours un évènement, ne manquez pas le prochain. En attendant, on gagne à écouter "vivant" son dernier album en date, enregistré live à La Maroquinerie. Son site : www.antoinetome.com

 Critique écrite le 12 septembre 2003 par Eddy M.


Le Kibélé, Paris (10e) : les dernières chroniques concerts

Cy-B + ICAR + La Gouache par Richard Lallemant
Le Kibélé - Paris, le 14/03/2006
J'ai découvert trois groupes mardi dernier au Kibélé, cette petite salle parisienne au plafond bas et vouté. Cy-B (prononcez "saille-bé") faisait encore sa balance avec son guitariste, ambiance acoustique pour commencer. C'est une chanteuse à textes plus qu'à voix, qui se sait se faire parfois émouvante, confidentielle. L'ambiance tombe un peu à... La suite

The Guests par Thierry
Kibélé - Paris, le 28 juillet 2005
C'était la première fois que je voyais The Guests, que j'ai connu par ma soeur,(d'ailleurs je crois que c'était le premier concert !), et j'avoue que j'ai adoré !!! Après une première partie ambiance rock à guitares, The Guests a commencé avec une présentation en japonnais. La voix du chanteur est d'enfer (entre David Bowie et David Sylvian, ca... La suite